Business

Les écrans pliables c’est bien, les écrans flexibles c’est mieux !

Par le

Les surfaces pliables semblent être partout, des tissus au papier, aux plastiques et même à certains types de métaux. Si nous pouvions obtenir des circuits pour développer la capacité de flexion, cela pourrait offrir de nouvelles possibilités intéressantes pour l’ingénierie électrique dans tous les domaines ! Les écran flexible pour le marché des wearables avec 0,01 mm d’épaisseur aussi fins que les ailes d’un papillon, existent déjà – le marché des produits électroniques souples devrait atteindre une valeur globale de 330 milliards de dollars d’ici 2025

Les surface pliables

Certains labos ont réussi à «imprimer» de manière abordable des nanofils de semi-conducteurs à haute mobilité sur des surfaces flexibles pour développer des couches électroniques ultra-hautes performances. Le défi de ce processus consiste à aligner les minuscules nanofils dans la même direction, quel que soit l’impression, et à permettre au matériau de se plier sans casser les cristaux de silicone. Le silicium monocristallin est un matériau fragile, et au moment où vous le pliez, il se fissure. Garder le silicone intact ne constitue qu’une partie du défi, pour transmettre efficacement les signaux électriques, les fils doivent être alignés aussi uniformément que possible. Les appareils électroniques fonctionnent plus rapidement lorsque les électrons peuvent fonctionner en ligne droite, plutôt que de devoir négocier des torsions et des virages !

L’un des domaines impacté rapidement, ce sera la santé. La recherche pourrait avoir de grandes implications pour les dispositifs médicaux, étant donné que les surfaces électroniques pliables pourraient constituer un point de départ essentiel pour fournir des appareils portables de surveillance de santé qui adhèrent à la peau et fonctionnent.

Certaines innovations récentes en optoélectronique ont convergé dans une étude récente qui semble prête à transformer la presse écrite telle que nous la connaissons. Un papier électronique (depuis 1974 des chercheurs on travaillé dessus) pouvant être traité comme un magazine ou un journal traditionnel, mais également être mis à jour en temps réel. Les recherches se poursuivent pour avoir une technologie qui soit robuste et accessible financierement pour le consommateur.

Les écrans flexibles

Le marché de l’électronique flexible devrait passer de 23,92 milliards USD en 2018 à 40,37 milliards USD d’ici 2023, avec un TCAC de 11,0% entre 2018 et 2023.

Samsung, LG et d’autres affichent depuis des années des écrans flexibles et même des prototypes, ils ont passé des années à faire des démonstrations d’écrans flexibles et autonomes. Nokia en 2008 a présenté avec son centre de RD, le concept Morph mais ce n’est que maintenant que des écrans flexibles font leur apparition dans le commerce. Le Samsung Galaxy Round et le LG Flex de Samsung soulèvent de nombreuses questions sur ce qu’est et n’est pas un écran flexible, sur ce que signifie réellement le mot et sur les avantages d’un écran flexible pour un smartphone ou tout autre gadget. Les deux téléphones utilisent des écrans OLED capables de fonctionner lorsqu’ils sont arqués, mais cela ne signifie pas qu’ils vont fléchir entre vos mains. Les appareils sont profondément incurvés, mais le corps du téléphone est rigide et ne se plie pas lorsque vous le déplacez.

Autant vous dire que la technologie sur Smartphone n’est pas pour tout de suite, au MWC sur les stands qui exposent la technologie Graphene depuis 2014, nous voyons régulièrement des avancées, ci-dessous l’entreprise FlexEnable qui maitrise ce type d’écran avec des performances optiques semblables à celles du verre, les OLCD peuvent être façonnées, pliées et enroulées sur presque toutes les surfaces, ce qui modifie notre interaction avec les écrans dans notre vie quotidienne. (un fournisseur automobile français, Novares à investit 5M€ dans l’entreprise – FlexEnable cherche à accélérer l’adoption de sa technologie flexible dans l’automobile)

MWC17

Ci-dessous, 2 vidéos qui ont deux années d’écart. Royole a constitué une équipe de 2 000 professionnels hautement qualifiés venus du monde entier et a atteint une valorisation mondiale de 5 milliards de dollars, consolidant ainsi sa réputation de start-up technologique parmi les plus dynamiques au monde. Elle a développé un écran flexible témoignant de la souplesse semblable à celle d’un tissu, Avec à peine 0,01 mm d’épaisseur, ceux-ci sont aussi fins que les ailes d’un papillon.