Publié le 24 janvier 2023.
Par La Rédaction

Le métavers pourrait être un canal de vente supplémentaire intéressant

Publié le 24 janvier 2023.
Par La Rédaction

De grandes marques françaises ont déjà décidé d’investir dans le métavers pour offrir une nouvelle expérience aux consommateurs. Retour sur un rapport entre l'intérêt des Français pour le shopping dans le métavers et aux enjeux que ce monde immersif suppose pour les entreprises de l’e-commerce.

Les grandes marques françaises, telles que Carrefour, Ubisoft et Louis Vuitton, ont décidé d’investir le métavers afin de promouvoir leurs produits et de faire vivre une nouvelle expérience d’achat à leurs consommateurs. Dans le premier volet de cette étude, 58 % des Français ayant déjà accédé au métavers ont déclaré y avoir fait du shopping et 62 % des non-initiés sont intrigués par ce concept. Ces chiffres indiquent que le métavers pourrait être un canal de vente supplémentaire intéressant à la fois pour les entreprises et pour les consommateurs.

Synonyme de rapidité et de bonnes affaires pour les Français les ayant expérimentés, les achats en ligne ne cessent d’être plébiscités. Les consommateurs adeptes du e-shopping interrogés ont tendance à les privilégier pour acquérir des biens dématérialisés comme les voyages et activités touristiques (50 %), des billets pour des événements (49 %) ou encore de la musique (37 %). Mais aussi des vêtements (43 %) et des appareils électroniques (43 %). Alors que d’autres biens matériels comme les voitures (76 %), les courses alimentaires (75 %) et les biens pour la maison (56 %) sont encore majoritairement achetés en magasin. Pour 55 % des répondants intéressés par l’achat dans cet univers, ce canal de vente pourrait permettre de tester des produits à l’aide de la réalité virtuelle. D’autres bénéfices ont été mis en avant par ce public comme :

  • Avoir une expérience divertissante (48 %)
  • Profiter d’une expérience ultra-personnalisée (43 %)
  • Pouvoir découvrir les derniers produits sans faire la queue ou entrer dans un magasin (41 %)
  • Faire du shopping de façon plus pratique (41 %)

Le métavers, nouvelle révolution pour l’e-commerce ?

Dans cette étude, 87 % des Français interrogés et intrigués par le shopping en 3D pensent que cette nouvelle technologie peut combler le fossé entre les achats en ligne et en magasin. Le métavers suscite déjà de l’intérêt, notamment chez les plus jeunes générations (58 % de la génération Y et 66 % de la génération Z) pour y faire du shopping. Et dans une moindre mesure chez les générations plus âgées (32 % pour les baby boomers et 44 % de la génération X).

Le secteur de la mode est majoritairement cité (77 %) par les Français désirant réaliser leur shopping dans le métavers, probablement pour la possibilité que propose cet univers de voir des vêtements en 3D et de les essayer. D’autres types de produits suscitent aussi l’intérêt de ces consommateurs, comme l’achat d’appareils électroniques (44 %), de biens pour la maison (42 %), de voyages et activités touristiques (42 %) et des courses alimentaires (37 %).

Des défis

Les Français interrogés émettent tout de même certaines craintes par rapport à cette nouvelle technologie. En effet, 46 % des Français réfractaires au métavers ou indécis ont peur d’une dépendance accrue à la technologie ou que celui-ci remplace la réalité à long terme (40 %). Ceux se montrant intéressés par le shopping dans cet univers évoquent, quant à eux, le prix élevé de l’équipement nécessaire (45 %) et la peur concernant l’absence de protection contre les arnaques (39 %) ou encore de protection de leurs données personnelles (37 %). Le métavers pourrait offrir une vision intéressante de l’avenir de l’e-commerce. Pour une partie des Français interrogés, cette technologie pourrait leur permettre de vivre des expériences d’achat innovantes, divertissantes et ultra-personnalisées et de bénéficier des avantages de l’achat en ligne et en magasin. Les entreprises qui veulent s’engager dans cette nouvelle tendance doivent toutefois prendre en compte les craintes qu’elle suscite.

Il est à noter que pour une majorité des consommateurs interrogés (60 %), la présence de leur marque préférée sur le métavers ne changerait pas l’image qu’ils se font d’elle. En revanche, 31 % considèrent que ce facteur l’améliorerait quand ils ne sont que 9 % à penser que cela aurait des conséquences négatives.  En tout cas, bien que le métavers ne soit pas totalement abouti, il est déjà perçu par les grands groupes et certains consommateurs français comme l’avenir de l’e-commerce. À suivre…

Lire aussi
Tech

Le Manuel du métavers

Le manuel du métavers est un point d’entrée idéal pour tous ceux qui veulent comprendre l’ampleur de la révolution numérique actuelle...