Publié le 22 mars 2024.
Par La Rédaction

Un centre de données nomade chez Baidu

Publié le 22 mars 2024.
Par La Rédaction

Baidu cherche à breveter des véhicules autonomes utilisés comme infrastructure de centre de données.

Les voitures autonomes comme centres de données mobiles chez Baidu vont-elle voir le jour ? L’entreprise technologique chinoise, a soumis une demande de brevet pour utiliser des véhicules autonomes comme “infrastructure de centre de données”. Le but ? Augmenter la portée et la flexibilité des services de cloud computing.

Dans sa demande, Baidu dessine le portrait d’un futur où les véhicules autonomes deviennent “une extension d’un centre de données”. Si un utilisateur hors de portée d’un centre de données demande des services de cloud, le système active une voiture autonome à proximité pour répondre à cette demande. Ces voitures basculent ainsi du mode “conduite” au mode “micro centre de données”, assurant leurs missions informatiques même lorsqu’elles sont à l’arrêt.

Réduire les coûts, augmenter l’efficacité

Baidu argumente que les véhicules autonomes sont déjà dotés de ressources matérielles riches, comme le traitement de données multimédia ou l’apprentissage de l’IA, ce qui pourrait réduire les coûts d’investissement des centres de données. En plus d’être fiables par tous les temps et capables de mises à jour “over-the-air”, leur mobilité pourrait faciliter la fourniture de services informatiques aux utilisateurs locaux ou aux communautés, souligne Baidu.

Des perspectives d’avenir

L’infrastructure actuelle ne peut pas toujours suivre la demande croissante de services cloud, notamment à l’ère de l’IA. La technologie de Baidu pourrait bien y apporter une solution grâce à l’ensemble de technologies de conduite autonome qu’elle a déjà largement développé.

“Cela a certainement du potentiel”, confirme Trevor Morgan, vice-président des produits chez OpenDrives. Utiliser les véhicules autonomes comme centres de données mobiles pourrait à la fois aider à répondre à la demande croissante et rendre les services disponibles dans des régions où ils font défaut, comme les zones rurales. Baidu a investi énormément de ressources dans le développement de sa flotte de véhicules autonomes. Si sa technologie est mise en œuvre, elle pourrait ouvrir de nouvelles perspectives d’utilisation de ses capacités autonomes, bien au-delà du simple transport de personnes.

L’avance Chinoise

En 2019 ils ont été la 1er compagnie en Chine à recevoir la licence pour les tests sur route ouverte (C4), ce qui signifiait que le véhicule autonome (Apollo) avait la capacité de rouler sur les axes urbains complexe comme les tunnels… et de répondre à un éventail de scénarios compliqués. Dés 2020 le service de conduite à distance 5G de Baidu a été un complément indispensable au “pilote IA expérimenté” et a permis aux opérateurs humains d’accéder à distance aux véhicules en cas d’urgence exceptionnelle. Propulsé par des systèmes de transport intelligents, des technologies de véhicule à tout (V2X), et la bande passante élevée et la vitesse de réponse des réseaux 5G, le service de conduite à distance 5G est activé instantanément pour fournir une assistance immédiate aux opérateurs humains distants lorsque l’utilisateur ou le système passe en mode de conduite parallèle.

en Août 2023, Baidu a introduit les services de transport aéroportuaire sans conducteur dans Wuhan, s’établissant comme pionnier dans la fourniture de trajets autonomes vers et depuis les aéroports, reliant de manière transparente les routes urbaines et les autoroutes. Apollo Go exploite actuellement un total de 300 véhicules entièrement sans conducteur Wuhan.

Lire aussi