Business

Le marché mondial des livres numériques, le cas Amazon !

Par le

En 2008 Le marché était naissant et les opérateurs mobiles pensaient qu’il fallait être présent, en misant sur la qualité de leurs réseaux… Selon un rapport de l’époque, l’autorité internationale dans le domaine de l’édition numérique (IPDF), montrait que les ventes de livres électroniques aux Etats-Unis avaient augmenté de 87 % entre juin 2007 et juin 2008.

Plus de 10 ans après le marché des livres numériques est florissant pour ceux qui ont maitrisé l’édition, la distribution, le contenu et le matériel de lecture ! Amazon la bien compris !

Aperçu de l’industrie

La taille du marché mondial des livres électroniques était estimée à 15,71 milliards $ en 2016 et connait une croissance significative en raison de la numérisation croissante des livres éducatifs et d’autres genres de romans comme la BD. De plus, les fonctionnalités multilingues des livres électroniques constituent un avantage qui devrait permettre de gagner des parts de marché au cours de la période de projection. La croissance du marché a été principalement tirée par la pénétration croissante des smartphones à des fins de lecture dans des pays tels que la Chine, l’Inde et les États-Unis.

IDC qui a publier un rapport qui examine les livraisons mondiales de tablettes pour le deuxième trimestre de 2019 et a également publié de nouvelles données sur sa comparaison avec 2018 et sa part de marché. Le marché mondial des tablettes électroniques avait enregistré une baisse de ses expéditions de 32,2 millions d’unités pour le deuxième trimestre, ce qui s’est traduit par une baisse globale de 5,0% du marché par rapport au même trimestre de l’année précédente, contre 33,9 millions d’unités en 2018. Amazon a expédié le plus petit nombre de tablettes et leurs parts de marché globales sont plus basse par rapport à toutes les autres sociétés impliquées dans cet espace, mais ils ont expédié 2,4 millions de comprimés Fire et ont enregistré une croissance stupéfiante de 46%. Leur part de marché est passée de 4,8% à 7,4

Plusieurs entreprises s’efforcent d’accroître leur catalogue numérique pour les utilisateurs. Par exemple, en 2013, Hachette Book Group a lancé des versions numériques de plus de 5 000 livres destinés aux lecteurs du monde entier. Le passage radical des livres traditionnels aux versions numérisées dans le secteur de l’édition, ainsi que la demande croissante pour les plateformes de lecture et mobiles telles que Kindle et iPad, offrent aux éditeurs un avantage supplémentaire pour la mise à disposition de leurs catalogues de titres au format numérique. La disponibilité des textes épuisés sur ces plates-formes devrait donner une impulsion à la croissance du marché.

La nature fragile des livres traditionnels sujets à l’usure et à leur coût élevé confère un avantage concurrentiel aux livres électroniques. Mais nous sommes d’accord ce n’est pas la même expérience ! (D’ailleurs Amazon possèdent 19 magasins physiques US, qui vendent des copies imprimées des titres Amazon Publishing, produites via une opération d’impression à la demande – Brillant…)

Le cadre réglementaire des droits d’auteur, qui sont essentiels dans le contexte des livres électroniques. La piraterie est donc le principal frein à la croissance de l’industrie du livre électronique. De nos jours, la plupart des éditeurs tels que Harper Collins, Penguin Random House et Kensington Publishing publient la majorité de leurs nouveaux livres sur diverses plateformes en ligne, notamment Amazon et Kobo, tandis qu’un grand nombre de librairies indépendantes permettent aux consommateurs d’acheter du texte numérique à partir de leurs plates-formes virtuelles.

La fiction est le genre le plus populaire dans le secteur de l’édition et a dominé le marché des livres électroniques en contribuant pour 56,5% des revenus générés en 2016. En Amérique du Nord, la demande croissante des bandes dessinées numérisées devrait stimuler le marché dans la région. En outre, des éditeurs tels que DC Entertainment et MARVEL élargissent leur portefeuille pour suivre cette tendance.

Le segment des activités non documentaires et de l’éducation a suivi le cours de la part de marché globale en 2016. À l’ère de la numérisation, la conversion de livres à couverture rigide en livre électronique devrait révolutionner l’ensemble du domaine de l’éducation, en particulier celui de Science, médecine et technologie (SMT).

Le cas Amazon

La sagesse conventionnelle dit que Amazon détient plus de 75% du marché américain des livres électroniques, au Royaume-Uni, ils dominent complètement l’ensemble de leurs concurrents (95%). 99% des ventes d’ebooks grand public se fait par l’intermédiaire de cinq détaillants majeurs d’ebooks. Amazon représente la majorité de ces ventes, avec iBooks arrivant en deuxième position avec environ 10% à 12% des ventes. Kindle est une combinaison de modèles commerciaux de contenu et de matériel. Ce que vend Amazon, c’est le contenu: les derniers livres, fournis a des prix relativement bas pour les best-sellers. Mais pour vendre ce contenu, ils sont devenus une entreprise qui fabrique des appareils.

La plupart des BestSellers sont publié par Amazon Publishing, une filiale du géant ! Sur Amazon Chart vous avez les 20 livres les plus vendus et les plus lus par semaine. Fondée en 2009, Amazon Publishing est loin de l’entreprise la plus connue du géant de la technologie, mais c’est un élément discret de la stratégie plus vaste de la société visant à devenir un guichet unique pour vos décisions de consommation. Amazon Publishing alimente les pipelines de contenu créés pour la vitrine en ligne et le programme d’abonnement Amazon Prime.

[Amazon Publishing publie 1 100 titres par an, contre 1 500 à 2 000 titres publiés par une grande maison d’édition]

On peut voir, Amazon Publishing comme un triomphe de l’ingénierie verticale : si un lecteur achète l’un de ses titres sur un Kindle, Amazon gagne à la fois en tant qu’éditeur et en tant que libraire. Un agent littéraire a résumé le problème dans le Wall Street Journal : “Ils ne jouent pas le système. Ils sont propriétaires du système.”

Selon le groupe Codex, environ 25,5 millions de ménages américains ont acheté des livres le mois dernier et un quart de ces ménages utilisent Prime Reading, une fonctionnalité d’Amazon Prime qui permet aux abonnés d’emprunter 10 articles à la fois dans un catalogue de 1 000 livres électroniques, magazines et autres supports>.

Parfois cheval de Troie ! le commerce électronique d’Amazon tente de prendre pied sur le gigantesque marché indien depuis plusieurs années. Vendre des abonnements Prime et maintenir les gens dans l’univers d’Amazon est l’un des principaux moteurs de leur activité. L’écrivain Chetan Bhagat, surnommé “le plus grand romancier de langue anglaise de l’histoire de l’Inde” par le New York Times , a signé un contrat de six livres avec l’entreprise. Il a rompu une association de 14 ans avec son ancien éditeur pour s’allier avec Amazon. (Amazon et Flipkart (Wallmart) représentent plus de 70% des ventes en ligne en Inde)

Kindle

La part de marché des tablettes Amazon Fire a augmenté ces dernières années. Cela est principalement dû au fait que la société a orienté son activité vers des écrans plus coûteux et plus grands qui concurrençaient les iPad du monde en proposant des tablettes 7 pouces à moins de 50 $.

Amazon a introduit en 2019 le tout nouveau Kindle Oasis pour 79,99 €, le premier Kindle avec éclairage réglable pour moins de 100 €. Le Kindle comprend également un nouveau design avec la toute dernière technologie d’encre électronique pour un meilleur contraste et trois mois d’utilisation gratuite de Kindle Unlimited.