Publié le 25 mars 2024.
Par La Rédaction

Vodafone vend ses activités en Italie à Swisscom pour 8 milliards d’euros

Publié le 25 mars 2024.
Par La Rédaction

Vodafone a orchestré la vente spectaculaire de ses activités italiennes à Swisscom pour une somme astronomique de 8 milliards d’euros !

Les opérateurs mobiles en Europe sont en pleine mutation, face à des défis majeurs comme le déploiement de la 5G. Ce déploiement est essentiel, surtout avec l’instabilité économique actuelle dans la zone euro. Les opérateurs doivent donc réaliser d’importants investissements dans leurs réseaux tout en veillant à ce que ces derniers soient éco-responsables, conformément aux réglementations environnementales européennes de plus en plus strictes.

Avec la montée en flèche des données échangées sur les réseaux, renforcer la sécurité devient crucial pour protéger les informations privées des utilisateurs, nécessitant ainsi de gros investissements technologiques. Parallèlement, sous l’influence des consommateurs et des régulateurs, il est impératif de diminuer leur impact environnemental et de s’orienter vers des pratiques plus durables, allant de la gestion de l’énergie de leurs installations à la promotion de services numériques verts. Pour rester compétitifs, les opérateurs doivent innover en repensant leurs offres. Cela inclut de rendre les forfaits plus adaptables et d’ajouter des services plus attractifs pour garder leurs clients et en séduire de nouveaux.

Voici un premier bouleversement avec le groupe britannique Vodafone, sous la houlette de sa PDG, Margherita Della Valle qui met en oeuvre un plan stratégique qui inclut la vente de sa filiale italienne à Swisscom, une opération évaluée à 8 milliards d’euros. Selon Della Valle, cette transaction marque la troisième et dernière phase de la restructuration de Vodafone en Europe.

Un recentrage stratégique

Depuis plusieurs mois, Margherita Della Valle concentre ses efforts sur la rationalisation des activités de Vodafone en Europe. En plus de la vente de sa filiale italienne, elle a orchestré le transfert des activités espagnoles à Zegona Communications pour un montant maximal de 5 milliards d’euros. Parallèlement, Vodafone est en plein processus réglementaire pour finaliser la fusion de ses activités britanniques avec celles de 3 UK, une filiale de CK Hutchison. Dans le cadre de la transaction avec Swisscom, le montant de la vente doit être réglé en espèces. De plus, Vodafone s’est engagé à fournir une gamme de services à Swisscom pendant cinq ans, une prestation qui sera rémunérée à hauteur de 350 millions d’euros la première année suivant la finalisation de la vente.

Les actionnaires au cœur de la stratégie

Si les régulateurs approuvent les projets de cession en Italie et en Espagne, Vodafone a promis de restituer 4 milliards d’euros aux actionnaires via des rachats d’actions, soit 2 milliards issus de chaque vente. Cette démarche s’inscrit dans la vision stratégique de Margherita Della Valle qui souhaite que le groupe « opère sur des marchés où les telcos sont en progrès et où nous tenons des positions solides, ce qui nous permettra d’assurer une croissance forte et sans surprises en Europe ».

Restructuration interne et mouvements de postes

Le 1er avril marquera le début d’une vaste restructuration interne au sein de Vodafone. Le groupe sera réorganisé en cinq unités principales :

  • Germany
  • European Markets
  • Afrique
  • Vodafone Business
  • Vodafone Investments

Cette refonte s’accompagnera de nombreux changements de postes. L’ancien patron des activités au Royaume-Uni, Ahmed Essam, prendra la tête de Vodafone Germany et sera également PDG chargé des pays européens. Max Taylor, actuellement directeur commercial, lui succédera outre-Manche. Philippe Rogge, PDG de Vodafone Allemagne, quittera le groupe et sera remplacé par Marcel de Groot. Enfin, Serpil Timuray, ex-PDG de la division Other Europe, a été nommé PDG de Vodafone Investments.

Lire aussi