Publié le 6 octobre 2020.
Par La Rédaction
App

Google dans la même tourmente que Apple, mais en Inde !

Publié le 6 octobre 2020.
Par La Rédaction

Des startups indiennes ont exprimé leur colère à propos des frais de 30% lié au nouveau système de facturation des frais de commission.

À l’échelle mondiale, les développeurs d’applications ont déclaré que des frais de 30% étaient excessifs par rapport aux frais de 2% des processeurs de paiement par carte de crédit typique. Google et Apple ont déclaré que le montant couvrait de nombreux avantages en matière de sécurité et de marketing fournis par leurs magasins d’applications.

C’est une vague de contestation similaire aux demandes des développeurs sur l’App Store. Certains développeurs sont mécontents des frais de commission et critiquent aussi les politiques des stores comme Google Play. De nombreuses startups en Inde se sont regroupées pour envisager des moyens de contester la société en déposant des plaintes auprès du gouvernement et des tribunaux au-delà de la date limite initiale de conformité du 30 septembre de l’année prochaine.

La semaine dernière, suite à la pression Google a fixé la date d’application du nouveau système de facturation au 30 septembre 2021 et a déclaré que seulement 3% des applications dans le monde n’étaient pas conformes. Comme pour l’App Store, le géant s’en est pris à une app très populaire ! Le différend a commencé après que Google a brièvement retiré la principale application de paiement numérique indienne Paytm pour violation de certaines politiques du Play Store le mois dernier, suscitant de vives réprimandes de la part du fondateur de la société indienne soutenue notamment par Softbank.

Une scission !

L’enjeu est important pour le géant, près de 99% du demi-milliard de smartphones en Inde fonctionnent sur le système d’exploitation mobile Android de Google. Et cette fronde pourrait faire naitre d’autres alternatives de store comme en Chine où il en existe de nombreux ! Des dizaines d’entrepreneurs indiens ont lancé des appels pour élaborer une stratégie en défiant légalement Google et en concevant une application mobile locale pour répertorier les applications et réduire la dépendance à Google.

Paytm a annoncé le lancement d’une mini app store avec plus de 300 prestataires de services qui ont rejoint le programme. Le store souhaite aider les développeurs indiens à faire connaître leurs produits au grand public. Paytm ajoutera une nouvelle section sur son application principale dans laquelle ces mini-applications seront répertoriées et accessible aux utilisateurs de l’application . Cette boutique d’applications fonctionnait en version bêta avec certains utilisateurs et a été témoin de plus de 12 millions de visites en septembre.

Google appliquera désormais sa politique mondiale plus strictement et facturera des frais de commission de 30% pour les achats intégrés aux développeurs indiens à partir du 31 mars 2022, a déclaré Google. Il faut rappeler que le géant investit massivement en Inde, 10 milliards de dollars de nouveaux investissements sur cinq à sept ans.

Lire aussi
Article abonné

Brèves nouvelles Tech S51

Voici notre veille Tech qui couvre les grandes marques, les paiements, la publicité, les smartphones, les applications, la réalité augmentée,...