Publié le 30 novembre 2021, modifié le 1 décembre 2021.
Par Christophe Romei

35 % des Français envisagent d’offrir un smartphone reconditionné

Publié le 30 novembre 2021, modifié le 1 décembre 2021.
Par Christophe Romei
Smartphone reconditionné chez SMAAART

Smartphone reconditionné chez SMAAART

Ci-dessous quelques enseignements de la 4ème édition du baromètre IFOP de SMAAART. L’étude menée fin octobre après de 1 203 personnes âgées de 18 à 65 ans indique que 56% des Français ont acheté ou ont l’intention d’acheter un smartphone reconditionné.

Si le marché du reconditionné connaissait il y a quelques années encore quelques réticences, on constate que les acheteurs sont de plus en plus convaincus et rassurés par les garanties qu’il apporte sur la fonctionnalité des produits électroniques. On constate depuis plusieurs années que les produits de l’économie circulaire sont de plus en plus prisés par les consommateurs qui se questionnent sur leur consommation. Il est intéressant de constater que les acheteurs de téléphones reconditionnés adoptent une attitude circulaire dans leur consommation. Effectivement, 77 % des acheteurs d’un téléphone reconditionné ont déjà vendu ou envisagent de vendre un téléphone reconditionné.

En 2018, 83 % des interrogés annonçaient conserver dans son foyer des téléphones portables dont ils ne se servaient plus. En 2021, les Français se montrent beaucoup mieux informés sur la nécessité de recycler ou réemployer les smartphones, ils sont 62 % (+3 pts vs 2020) à avoir déjà vendu un / plusieurs téléphones ou l’envisagent prochainement. Parmi les possibilités de reprise, c’est le point de collecte qui est privilégié par 43 % des Français.

1/3 des Français, soit 35 % (+ 6 pts vs 2018), se dit prêt à offrir un téléphone reconditionné à une personne de son entourage à l’occasion des fêtes de Noël et ce, quelles que soient les générations : Z et X arrivant en tête avec 37 %. L’étude montre par ailleurs que cette intention d’achat est de 55 % auprès de ceux qui ont déjà acheté ce type de produit, soit +20 points par rapport à l’ensemble des Français âgés 18 à 65 ans interrogés.

Après une année 2020 submergée par le contexte chaotique de la pandémie, l’intention d’achat (48 %) reste stable. Mais notons toutefois que celle-ci a augmenté de 12 points depuis 2018. En 2021, ce projet d’acquisition représente un phénomène chez ceux qui ont déjà acheté un téléphone reconditionné étant donné que 73 % d’entre eux ont l’intention d’acheter un téléphone reconditionné et touche à proportion presque égale toutes les générations. Les intentionnistes sont majoritairement des cadres (54 %) et parents d’au moins 3 enfants (61%).

Qu’ils aient déjà acheté ou non, les canaux privilégiés par les Français pour l’acquisition d’un smartphone reconditionné sont :

  • Chez un opérateur téléphonique (21 %)
  • Sur une marketplace (19 %)
  • Directement sur le site de l’entreprise qui vend ces téléphones reconditionnés (15 %)

Coté budget, la tendance se confirme, les Français sont prêts à dépenser plus dans l’achat d’un téléphone reconditionné. En effet, s’ils étaient seulement 13 % à être prêts à dépenser plus de 250 € dans leur achat il y a 4 ans, ils sont désormais 28 %, en hausse de 15 points depuis 2018.

Générations

Si un prix moins cher que celui d’un téléphone neuf arrive en première position des leviers d’achat quelles que soient les générations et avec 45 % des Français qui le citent en premier, il est à noter que cet aspect est plus important pour 49 % des baby-boomers vs 41 % de la génération Z. Pour la génération X, c’est la garantie proposée (17 %) qui arrive en deuxième position alors que pour les générations Z et Y, c’est avant tout la contribution à la préservation de l’environnement qui prime (16 % pour la génération Z et 15 % pour la Y). Une préoccupation qui tient donc une place plus importante en 2021 par rapport aux années précédentes puisqu’elle arrivait en 3ᵉ et 4ᵉ place, derrière l’envie d’accéder à un téléphone plus « haut de gamme » et la garantie proposée.

Freins à l’achat

Les principaux freins à l’achat d’un téléphone reconditionné restent l’appréhension d’un dysfonctionnement. En 2021, 38 % des sondés citent en premier des doutes sur la fiabilité du produit comme la crainte que le téléphone tombe rapidement en panne ou que sa durée de vie soit courte. En 2018, ils étaient 45 %, soit une baisse de 7 points en 4 ans. Les autres freins, d’ordre plus généraux, sont cités de façon plus marginale : la préférence pour l’achat d’un téléphone neuf (11 %) ; une durée de la garantie insuffisante ou la crainte que la garantie ne soit pas assurée (11 %).

Une autre étude récente menée par YesYes montre que 34 % de ces acheteurs se déclarent insatisfaits ou moyennement satisfaits de leur achat, les plus insatisfaits (à 37 %) ayant acheté sur une plate-forme en ligne. Les plus satisfaits (à 74 %) ont quant à eux acheté dans un magasin spécialisé high-tech et la plus forte intention de rachat (77 %) vient de ceux qui ont effectué un achat en direct chez un reconditionneur. Dans ce contexte, le levier principal pour convaincre ces non-acheteurs, qui se déclarent
néanmoins à 35 % intéressés par un achat reconditionné, reste la réassurance et la confiance. Ils sont ainsi 45 % à miser sur la durée de la garantie produit pour être rassurés, mais aussi sur un service accessible (à 40 %) et sur la proximité (26 %).

Lire aussi
Tech

Activer le RCS sur votre smartphone

Depuis Android 11, les constructeurs de smartphone comme Samsung propose des fonctionnalités de chat basées sur le RCS de Google. Cette fonctionnalité...