Business

Nouvelles génération de robot et du software

Par le

+ 20 000 Demandes de brevet déposées annuellement
82,7 milliards de dollars, taille estimée du marché en 2020
188 milliards de dollars, estimation des dépenses en 2020

La robotique est une technologie familière pour la grande majorité des gens, mais leur perception de ses applications et de ses capacités varie considérablement. Dans sa forme la plus simple, un robot est une machine qui exécute une action (ou une série d’actions) incluant un mouvement, en se basant sur des instructions fournies par un opérateur ou un logiciel.

Récemment, la variété et la gamme d’applications pour la robotique de prochaine génération ont considérablement augmenté. Ceux-ci incluent ceux qui travaillent avec des humains (parfois appelés co-robots), qui interagissent avec des humains (tels que des robots éducatifs), qui assistent des humains (robots chirurgicaux, exosquelettes) ou qui s’adaptent et s’intègrent dans des environnements créés par l’homme. Nous voyons maintenant des utilisations de robots dans la fabrication industrielle, la maison et la défense.

De nouveaux capteurs (tels que des caméras, des capteurs de distance, de force et de proximité, des lidars y compris la reconnaissance facial, vocal…) permettent désormais aux robots de reconnaître et de répondre à leur environnement, de se mouvoir. Les robots peuvent également utiliser des logiciels et des algorithmes (y compris l’intelligence artificielle) pour interpréter les données collectées et contrôler leurs mouvements. Ce mouvement est ensuite activé par des actionneurs tels que des roues, des pinces et des bras robotiques.

Rethink Robotics a présenté le robot Baxter conçu pour fonctionner sur une chaîne de production aux côtés des humains. Les opérateurs humains peuvent reprogrammer Baxter en déplaçant ses bras dans les configurations souhaitées, un peu comme enseigner à un enfant. L’utilisation de tels robots peut réduire les coûts d’équipement des usines en permettant la collaboration homme-robot et en minimisant les changements nécessaires pour acquérir et installer le robot, ainsi que les coûts associés à l’apprentissage de son utilisation et à sa reconfiguration.

De nombreuses entreprises travaillent sur le sujet de la conception des robots, d’autres sont des spécialistes du software ! L’une d’elle est Intuitive Robot basé à Nantes qui maitrise de la conception à l’intégration, ils développent des applications intelligentes et utiles pour les robots sociaux (tels que Pepper et NAO de Softbank Robotics) pour les industries B2B et B2C. En 2019, ils ont développé SPARK, la première solution qui inclut les chatbots et les bots vocaux les plus avancés et les meilleures technologies de la connaissance, pour une meilleure expérience de conversation avec des robots et cela devient bluffant ! le futur de la voix la conversation !

L’un des fabricants de robots en avance sur son marche, c’est une entreprise chinoise, Ubtech qui lance de nouveau robot, l’un deux Cruzr, U-SLAM est une abréviation de UBTECH SLAM (localisation et mappage simultanés), qui utilise le positionnement (Lidar) et la cartographie en temps réel pour éviter les obstacles. Par exemple le taux de reconnaissance est élevé de 98%. Il identifie les visages en millisecondes. Cruzr est une plate-forme open source qui vous permet de mettre en œuvre des ressources tierces pour la détection des émotions, le genre, l’âge, la reconnaissance de l’ethnicité, etc. Son système de contrôle centralisé multi-machines peut exécuter des fonctions telles que la gestion de cartes, le contrôle de mouvement en temps réel,la lecture vidéo, qui sont utiles pour des scénarios tels que la surveillance mobile, les services de publicité et la surveillance de la sécurité. Cruzr peut prendre en charge une patrouille indépendante et une patrouille contrôlée. Un nouveau format de patrouille de sécurité est maintenant possible avec la collaboration homme-machine entre Cruzr et le personnel de sécurité.

Ci-dessous une vidéo  qui montre un pas supplémentaire de la robotique un simulateur de Boeing 737 avec le co-pilote Robotic d’Aurora qui a démontré sa capacité à utiliser le système d’atterrissage automatique du 737 existant pour atterrir de manière autonome en toute sécurité en cas d’incapacité du pilote.

Les véhicules autonomes de Ford sont encore à quelques années, mais un petit robot montre déjà ce qui est possible. Surnommé «Survival», en raison de sa capacité à s’adapter à son environnement, le robot autonome fournit des pièces de rechange autour d’une des usines de fabrication de Ford, évite les objets imprévus, modifie son parcours s’il est obstrué et s’arrête en cas de besoin. Développé entièrement par les ingénieurs de Ford, il est le premier du genre à être utilisé dans l’une des installations européennes de la société. Utilisant la technologie LiDAR (Light Detection and Ranging) pour visualiser son environnement, il peut contourner les obstacles et éviter tout ce qui peut entraver son chemin, voire même s’arrêter si nécessaire. Une technologie déjà utilisée sur les prototypes de véhicules autonomes de Ford. Le robot est équipé d’un plateau automatisé doté de 17 compartiments de rangement pour contenir des matériaux de différents poids et tailles. Pour éviter les erreurs, l’ouverture et la fermeture de ces compartiments sont automatisées, ce qui signifie que les opérateurs de chaque zone ont uniquement accès aux pièces qui leur sont affectées.

Qualcomm a lancé une nouvelle plate-forme RB3, conçue spécifiquement pour la robotique. S’appuyant sur les succès de Qualcomm Technologies dans le développement de produits robotiques et drones actuellement disponibles, cette plate-forme propose un ensemble hautement optimisé de matériel, de logiciels et d’outils conçus afin d’aider les fabricants et les développeurs à créer la prochaine génération de produits robotiques à destination du grand public, des entreprises et des industriels. A partir du système sur puce (SoC) Qualcomm® SDA / SDM845, la plate-forme intègre des fonctionnalités essentielles telles que l’informatique hétérogène à hautes performances, la connectivité 4G / LTE, la prise en charge CBRS des réseaux LTE privés, un moteur Qualcomm® AI Engine pour le Machine Learning et la vision par ordinateur embarqués, le traitement par capteur haute-fidélité pour la perception, l’odométrie et la localisation, la cartographie et la navigation, une sécurité de type coffre-fort, ainsi que la connectivité Wi-Fi. Cette plate-forme est également pensée pour le développement et la commercialisation, depuis les offres de carte de développement pour le prototypage jusqu’aux solutions de système sur module standard pour une commercialisation plus rapide, à la flexibilité des conceptions chip-on-board pour l’optimisation des coûts à grande échelle.

La plate-forme RB3 Qualcomm Robotics prévoit également de prendre en charge la connectivité 5G plus tard cette année afin de rendre possible l’intégration de logiciels de robotique industrielle à faible temps de latence et à haut débit.

La 5G va inaugurer une nouvelle génération de robots connectés

Il est important de souligner qu’à l’avenir, pratiquement tous les robots de service seront connectés et intégrés à un système plus grand (par exemple, via des bases de connaissances et des systèmes basés sur le cloud) et la vitesse et le temps de latence sera au cœur de l’usage !

Lors du MWC, beaucoup d’opérateurs ont mis en situation les cas d’usage de demain ! Toutes les industries vont être touché, par exemple Toyota Motor prévoit d’investir 100 millions de dollars dans les jeunes entreprises en démarrage développant des technologies perturbatrices dont la robotique et la voiture autonome ! Au CES 2018, Toyota a dévoilé un véhicule de livraison de nourriture à concept autonome appelé e-Pallette. La e-Pallette faisait partie d’un partenariat avec Amazon visant à aider Amazon à explorer des moyens d’utiliser des voitures autonomes pour la livraison de vivres.

KT a fait la démonstration d’un café robot sous la marque de café dalkomm coffee. Les robots Barista prennent les commandes et reçoivent les commandes d’un point d’accès mobile (5G MHS), qui reçoit les signaux directement des stations de base 5G sans connexion Internet filaire.Le réseau 5G installé dans le café robot reconnaît les visiteurs par le biais de systèmes de vidéosurveillance montés qui transmettent des vidéos aux gestionnaires qui supervisent le processus.