Publié le 24 avril 2020, modifié le 24 avril 2020.
Par Christophe Romei

Le QR code dans tous ses états ! – S01E04

Publié le 24 avril 2020, modifié le 24 avril 2020.
Par Christophe Romei

L’histoire des QR codes dure depuis 26 ans. Mais au fait, depuis quand pouvons-nous les utiliser ? Et pour quoi faire ? Pourquoi l’écosystème premium n’a jamais démarré ? Qu’en est-il aujourd’hui ? Pourquoi l’usage des QR codes est-il si répandu en Asie ?

Le premier code barre a été scanné sur un paquet de chewing-gums en 1974 aux États-Unis. Depuis les années 80, on utilise les codes barres dans un large éventail dans les industries de la fabrication, de la distribution et du retail. Puis dans les années 90, la famille des codes barre a grandi avec le QR code, ou code 2D.

Ce type de code est composé généralement de petits carrés noirs et blancs et qui contiennent des informations codées, que vous ne pouvez lire qu’avec un lecteur compatible, puis plus tard avec une application à installer et la caméra pour le scanner sur votre téléphone portable. Maintenant, il est intégré dans votre caméra de smartphone ce qui permet simplement de cibler le QR code.

Un code barre peut stocker 10 à 13 caractères numériques. Un QR code peut stocker jusqu’à 7 089 caractères numériques, ou 4 296 caractères alphanumériques

On peut rappeler rapidement comment on l’utilise en 2020
– On ouvre sa caméra sur un iPhone, ou un Samsung – Cependant, beaucoup d’appareils Android n’ont pas encore de lecteur de QR code intégré, il faut donc une application qu’il vous faudra télécharger puis ouvrir
– Vous allez repérez un QR code (sur un site web, un magasine, dans la rue, dans un musée, une carte de visite, etc)
– Vous visez le code avec la caméra de votre tel portable et vous êtes immédiatement dirigé(e) vers un contenu numérique (lien vers site web mobile, un bon d’achat au format mobile, ou vers Google Maps…)

 

La création

Denso Wave (filiale du groupe Toyota) est à l’origine en 1994, du QR Code et cela se passe au Japon – il avait pour mission de favoriser la gestion logistique des pièces automobiles. Depuis, ils sont très répandus partout dans le monde, mais au Japon dès 2009, 70% des utilisateurs mobiles utilisaient les QR Codes et 90% des Japonais connaissent cette technologie. Ce qui est un atout de taille !

Le mot «QR Code» est une marque déposée de DENSO WAVE non pour le modèle (image) du QR Code.

QR code de servicesmobiles

QR code de servicesmobiles

Beaucoup de standards ont été créés par des entreprises, beaucoup de startups se sont lancées à bras le corps sur ce marché prometteur, y compris en France ou les opérateurs ont pris la main sur de nombreuses initiatives. Ce qui a d’ailleurs sûrement été un des freins au développement que l’on a connu par la suite. En 2006, les codes barres 2D débarquent en France.

En 2009, le QR code était considéré comme un format des plus innovants pour le marketing afin d’amener un utilisateur sur un site mobile. Environ 30% des équipes marketing souhaiter aujourd’hui l’utiliser davantage.

Démarrage en France

L’une des entreprises emblématiques de ce secteur à été Abaxia qui développé des logiciels embarqués pour mobile notamment pour les opérateurs, dont un produit qui s’appelle Mobiletag. Leur objectif est de lire un code-barre 2D en utilisant la caméra du mobile comme scanner. Chaque code-barre est associé à un service comme un lien web. L’entreprise et les opérateurs, notamment Orange, souhaitent mettre en place un écosystème, un lecteur de tags dans les mobiles, des annonceurs pour utiliser les tags, pour… générer des revenus, évidemment.

De nombreuses entreprises ont marqué cet écosystème, Scanbuy, Mobilead, Ubleam, NeoMedia, Unitag, GS1…

Les premières campagnes vont voir le jour dans la presse, Sony BMG ou la Société Générale font partie des premiers. En 2007, davantage de marques vont l’utiliser, mais déjà on y voit un frein à l’usage : il n’y a pas d’intégration totale de cette technologie chez les 3 opérateurs pour rendre accessibles les contenus mobiles essentiellement présents sur leurs portails. L’un des rares communs aux 3 opérateurs, Gallery, qui référence 1 700 sites mobiles, sera accessible par son standard de QR code, le Flashcode. Le portail cherche à se positionner comme un véritable moteur de recherche mobile, prenant le terrain encore largement inoccupé de Google.

En 2009, nous avions sur l’App Store environ 15 applications différentes pour scanner des QR codes avec plusieurs standards QR Code, Datamatrix, colorzip, Flahscode, Microsoft Tag, eZCode…

En 2008, 76 millions d’Européens surfent déjà sur l’internet mobile régulièrement, c’est donc un énorme potentiel de revenus notamment autour de la publicité qui est la cible de l’écosystème mobile. La même année, le patron de Google (Eric Schmidt) a déclaré que le mobile représenterait, à terme, la majorité des revenus publicitaires du leader du Web.

Ce sont les années d’un énorme virage qui se poursuit encore aujourd’hui !

Mobile tag est devenu une entreprise et en 2010 elle avait quasiment le monopole avec 87% de part de marché de son app en France pour scanner les codes 1D, 2D et QR codes.

Selon une étude TNS Sofres fin 2011 :

  • 89% des Français connaissent les codes-barres mobiles et disent savoir s’en servir,
  • 42% des Français utilisent les codes-barres mobiles en les scannant avec leur smartphone, pour faire quoi :
    • 72% des scans sont réalisés pour avoir de l’information sur un produit ou une offre
    • 52% des scans sont réalisés pour trouver le magasin le plus proche

Les freins

Malgré les nombreuses entreprises qui ont favorisé cet écosystème et les perspectives dans tous les secteurs, le QR code ne va pas vraiment trouver son modèle économique. Par exemple, l’utilisation du QR code dans un point de vente semble être une excellente idée, mais de nombreux obstacles subsistent pour que le concept parvienne pleinement au marché de masse.

L’absence de standard et de norme internationale notamment a freiné son utilisation.

En 2017, la mise à jour de iOS 11 va changer la donne. Elle va permettre de scanner les codes QR directement via l’application de l’appareil photo, c’est un game changer. Ne me demandez pas pourquoi cela n’a pas été fait avant. On en a rêvé, Apple l’a fait – même les derniers smartphones Android ont fait du lecteur de QR code une fonctionnalité native.

Facebook essaie également d’aider les gens à découvrir les entreprises dans le monde physique et à enrichir leurs expériences. En analysant les nouveaux QR codes paramétriques avec la caméra Messenger, les gens peuvent trouver plus d’informations sur un événement ou une entreprise via un robot Messenger. Un exemple pendant la conférence a été donné pour offrir, dans un stade, des expériences différentes à leurs fans.

En 2020, on intègre les QR codes dans les stratégies marketing et dans de nombreux autres domaines, ils sont omniprésents dans plusieurs pays dont l’Inde, les USA et la Chine notamment avec Alipay et WeChat Pay qui y sont les principaux acteurs du paiement par QR code.

D’ailleurs, la prochaine itération d’iOS 14 pourrait permettre aux utilisateurs d’iPhone de prévisualiser des applications tierces à l’aide de QR code. Cette fonctionnalité permettrait aux utilisateurs de découvrir des parties des fonctionnalités d’une application simplement en scannant ce code.

Une étude récente a révélé que 82% des utilisateurs de smartphones consultent leur téléphone avant de faire des achats en magasin. L’intégration de QR code par exemple sur une étiquette volante d’un vêtement permettrait aux consommateurs d’avoir de nombreuses autres informations, comme les composants, d’où il viennent, le type de lavage y compris des ventes additionnelles proposées.

Le QR code omniprésent

Même dans l’actualité de la pandémie mondial du coronavirus, il s’est invité ! Les personnes qui arrivent à Hong Kong par exemple depuis l’étranger vont recevoir un bracelet de surveillance qui, selon les autorités, peut déclencher l’alarme et alerter les autorités si elles quittent leur lieu de quarantaine avant la fin de la période obligatoire de deux semaines à travers une application mobile. Celle-ci utilise entre autre un QR Code unique pour le couplage avec l’app.

Coronavirus : une surveillance de masse s’installe sur votre smartphone

Une attestation en France a été conçue par un développeur en 4h de temps, que le gouvernement Français s’est appropriée. Il a ensuite rajouté un QR code qui permet aux forces de l’ordre de facilement consulter l’attestation sans contact.

Quelques Dates

2005

  • Au japon, dans le cadre d’une campagne de collecte de fonds, un QR code permet de faire un don de quelques euros à travers un site mobile.
  • Apple a déployé des affiches publicitaires pour son i-Pod nano qui incluent des QR codes. Les QR codes permettent de se connecter à un site Internet mobile d’information sur l’i-Pod et de télécharger un fond d’écran.

2007

  • Pour le lancement du TagSurf (un porte-monnaie virtuel), la chaîne TNT Direct8 lors d’une émission met en avant un Tag. Celui-ci a été affiché pendant environ 1 minute. On peut alors le scanner pour obtenir un code et a la fin de l’émission, on peut savoir si son code est gagnant en se connectant sur le site web.
  • L’Association internationale du transport aérien (IATA), qui représente plus de 240 compagnies aériennes souhaite passer à la carte d’embarquement dématérialisée sur mobile. Elle vient de valider un nouveau standard d’enregistrement, basé sur l’usage de code-barres 2D aux formats répandus dont le DataMatrix et le QR code. Ils visent essentiellement à accélérer les procédures à l’aéroport. Depuis vous en avez sur toutes les cartes d’embarquements dans votre mobile !

2008

  • Phonevalley et Intermarché ont développé une grande opération de communication mobile à destination des jeunes. La campagne joue la carte de l’innovation et utilise pour la première fois les codes 2D, annoncée sur 1,2 million de prospectus, ainsi que dans la presse et la télévision. La mécanique du jeu consiste à flasher le code 2D affiché dans le prospectus pour accéder aussitôt à un site Internet mobile créé spécialement pour l’opération.

2010

  • France 2, via Télématin et la météo de l’emploi lance la première rubrique télé avec un code 2D ! À côté de l’animatrice qui présente la rubrique en vidéo, un QR Code. Il redirige vers le site web classique de Télématin sur la page des vidéos de la météo de l’emploi. Dommage que le site n’ait pas été au format mobile !

2011

  • La ville de New York teste sur une ligne de bus équipé d’un GPS la diffusion de sa position exacte. À chaque arrêt de bus, vous pouvez scanner le QR code pour savoir ou se trouve votre bus.

2012

  • Un QR code hautement graphique de 63 m² est réalisé par mobilead, il est lisible à 40m de distance, il permettait d’avoir un lien vers le site mobile de la ville de Vannes.

2014

  • Dans une initiative de billetterie mobile autour de l’épisode III de Star Wars dans les cinémas en Turquie, plus de 30 000 consommateurs ont utilisé le code-barres 2D sur leur téléphone portable comme ticket d’entrées, et cela en une semaine.

2015

  • L’Oréal Professionnel et Connecthings ont mené la première campagne interactive d’affiches en Italie à l’échelle nationale pour les salons de coiffure. Ceux-ci ont installé un autocollant interactif sur leur vitrine. Les affiches et les autocollants ont incité les utilisateurs à scanner le QR code ou simplement à exploiter le tag NFC pour accéder à un site mobile de la campagne.

L’Asie

Faisons un rapide zoom sur les usages en Asie (de l’Est et du Sud-est) qui ont toujours été en avance sur nous. L’une des raisons, c’est que la plupart des habitants dans cette partie du monde ont seulement un smartphone comme unique moyen de communication. Pourquoi l’usage des QR codes est-il si répandue en Asie ? Voici quelques raisons :

L’introduction de lecteurs et de générateur de QR code dans les applications et la propagation de l’utilisation de ces codes parmi les géants de la technologie ont donné une impulsion très importante.

WeChat a intégré en 2014 une fonctionnalité qui génère des QR codes pour scanner les contacts. Saviez-vous que Linkedin le fait depuis 2018 ?

Son utilisation est ancrée dans la vie des gens comme badge d’identité pour le transport, partager les vélos, vérifier la source des aliments et boissons, publier et répondre au site d’offres d’emploi, etc…

WeChat a indiqué que l’économie numérique tirée par ses services de paiement par QR code a atteint plus de 1 milliard d’euros. 80% des petits et moyens commerçants en Chine sont des utilisateurs de WeChat Pay. C’est surement l’un des usages les plus utilisés. Mais sont-ils bien adaptés aux paiements ? Comme tout système de paiement, il existe de la fraude, mais pour l’utilisateur et le marchand l’expérience est simplifiée.

Sachez que l’association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), qui est un marché de 648 millions d’habitants, conduit une standardisation du QR code par le biais des banques centrales. Les banquiers “veulent s’assurer qu’un code QR fonctionne à Manille comme à Pékin et à Mumbai”.

L’usage est tellement présent que pour lutter contre le coronavirus, la Chine a mis en place pour le déplacement des habitants, une application pour contrôler les mouvements des gens et freiner la propagation du coronavirus. Cette app affiche un QR code et de par sa couleur affichée sur votre écran : vert, vous êtes libre de circuler, rouge, vous êtes interdit d’entrée dans certaines zones. C’est la réalité de centaines de millions de personnes en Chine aujourd’hui.

On retiendra que cette technologie de Tracking et d’affichage est l’un des moyens d’arrêter la propagation du virus.

Aujourd’hui, 26 ans après sa création, le QR code est bien présent partout dans nos usages et la créativité autour de la génération de cette image carrée ne faiblit pas ! Y compris avec des dizaines d’applications présentes sur les stores qui permettent de savoir ce que contiennent les aliments. Bousculée par cet usage, l’industrie agroalimentaire se lance sur le même terrain et conçoit ses propres applications, à commencer par concurrencer Yuka qui scanne lui du code 1D.

 

Le podcast 135 Grammes est disponible sur les plates-formes :

– Apple, Itunes : https://podcasts.apple.com/fr/podcast/135-grammes/id1478886858
– Deezer : https://www.deezer.com/fr/show/496572
– Spotify : https://open.spotify.com/show/2udvUp2tm8uko6I21aLsPJ
– SoundCloud : https://soundcloud.com/135grammes

Lire aussi
Connect

Augmentation des arnaques au QR Code

L'utilisation généralisée des QR codes, pendant la pandémie de Covid-19, pour l'enregistrement des lieux, la recherche des contacts et les...