Publié le 10 novembre 2023, modifié le 13 novembre 2023.
Par Christophe Romei

Google et les opérateurs télécoms défient Apple

Publié le 10 novembre 2023, modifié le 13 novembre 2023.
Par Christophe Romei

Fini les bulles de texte vertes ! Google et les opérateurs télécoms de l'UE tentent de briser la mainmise d' Apple sur les SMS en demandant à la Commission européenne de désigner iMessage comme service "principal" qui l'obligerait à être entièrement compatible avec ses rivaux et donc de recevoir du RCS !

Google et certains des plus importants opérateurs de télécommunications en Europe ont sollicité la Commission européenne pour que iMessage d’Apple soit désigné comme un service “essentiel”. Cette désignation obligerait Apple à rendre son application de messagerie entièrement compatible avec ses concurrents, notamment WhatsApp. Actuellement, iMessage ne permet que la communication entre utilisateurs d’iPhone, ce qui en fait un élément de fidélisation clé pour les propriétaires d’iPhone, en particulier parmi les jeunes.

Les utilisateurs d’Android qui rejoignent des groupes de discussion iMessage perdent certaines fonctionnalités, telles que la qualité des médias partagés. Dans une lettre adressée à la Commission européenne, signée par des dirigeants de Google, Vodafone, Deutsche Telekom, Telefónica et Orange, les signataires estiment qu’iMessage répond aux critères du Digital Markets Act. Ils soulignent que les règles s’appliquent aux entreprises technologiques ayant un chiffre d’affaires annuel supérieur à 7,5 milliards d’euros et au moins 10 000 utilisateurs professionnels actifs par mois dans l’UE. La Commission estime que iMessage contribue indirectement aux revenus d’Apple, car l’application est préinstallée et limitée aux appareils de l’entreprise, en faisant ainsi un élément clé de l’écosystème d’Apple.

Selon les analystes, iMessage compterait jusqu’à un milliard d’utilisateurs à l’échelle mondiale, et Apple a reconnu devant la commission qu’il dénombrait plus de 10 000 utilisateurs professionnels dans le monde.

Messagerie RCS

Les consommateurs d’aujourd’hui ont accès à une multitude d’applications de messagerie et les utilisent fréquemment en parallèle, illustrant la flexibilité de passer de l’une à l’autre. iMessage est spécifiquement conçu et promu pour les communications personnelles des consommateurs. Le marché du RCS (Rich Communication Services) connaît actuellement une croissance significative et suscite un intérêt croissant de la part des acteurs de l’industrie des communications. Le RCS est une technologie de messagerie avancée qui vise à remplacer les SMS traditionnels en offrant des fonctionnalités plus riches, telles que la prise en charge des médias, la géolocalisation, les paiements intégrés et les interactions en temps réel. Le nombre mondial d’utilisateurs actifs de RCS (Rich Communications Services) atteindra 1,1 milliard en 2024 contre 930 millions en 2023. Google a annoncé en mai 2023 qu’il y avait plus de 800 millions d’utilisateurs mensuels du RCS à l’échelle mondiale. Malgré un manque persistant de prise en charge sur les appareils iOS, le rapport prédit que 50 % des abonnements mobiles dans le monde seront capables de recevoir des messages professionnels RCS l’année prochaine.

Reconquérir le business des SMS (BtoB)

Les opérateurs vont perdre 3 milliards de dollars de revenus de messagerie SMS professionnelle à l’échelle mondiale au profit des canaux de messagerie OTT au cours des cinq prochaines années

On est donc dubitatif de voir Google au côté des opérateurs mettre la pression sur Apple notamment en mettant en avant l’usage des consommateurs, mais en faite l’un des arguments de cette lettre est c’est surement la principale motivation, c’est de reprendre la main du business BtoB comme le SMS A2P entre autres, qui a été perdu au fil des années par les opérateurs et l’écosystème des plateformes business. Dans le courrier selon le Financial Times ont peux y lire : “Il est primordial que les entreprises puissent atteindre tous leurs clients en profitant des services de communication modernes avec des fonctionnalités de messagerie enrichie” “Grâce à iMessage, les utilisateurs professionnels ne peuvent envoyer que des messages enrichis aux utilisateurs iOS et doivent compter sur des SMS traditionnels pour tous les autres utilisateurs finaux”

Apple a décliné tout commentaire, mais a rappelé dans une déclaration précédente affirmant que “iMessage est un excellent service apprécié par les utilisateurs d’Apple, offrant un moyen convivial de communiquer avec leurs proches, tout en garantissant des niveaux élevés de sécurité et de confidentialité. La Commission n’a pas émis de commentaire sur la lettre, mais a confirmé que l’enquête concernant iMessage était en cours. La Commission dispose d’un délai jusqu’à février pour parvenir à une décision.

Ce qui est surprenant c’est de voir des opérateurs dans la bataille alors que 15 % des MNO (mobile network operator) disposent d’une messagerie professionnelle RCS disponible, ce qui signifie que 85 % des MNO n’ont pas encore lancé le RCS ! Mais n’oublions pas qui a lancé  le RCS, les premiers lancements ont été fait en 2017 en Afrique initiés par Orange en partenariat avec Google.  Google et les opérateurs auront aussi une bataille à mener contre WhatsApp qui est un concurrent frontal au RCS sur le business BtoB.

Lire aussi
Business

l’Apple M4 se concentre sur l’IA

Apple a introduit la puce M4, une avancée majeure pour l'iPad Pro, avec une gravure en 3 nanomètres offrant une efficacité énergétique...