Business

Apple explore de nouveaux domaines de la recherche médicale

Par le

Maintenant que des dizaines de millions de personnes sont équipé de l’Apple Watch, cela devient une incroyable source de data pour la recherche médical ! Avec une aide concrète pour les personnes malades de certaines pathologies !

En collaboration avec de grandes institutions médicales, Apple examine les problèmes d’audition, de santé des femmes, de mobilité et de santé cardiovasculaire. Apple a annoncé aujourd’hui trois études médicales sans précédent, en partenariat avec des institutions universitaires et de recherche de premier plan, qui toucheront plus de participants que jamais auparavant. Les études seront disponibles sur la nouvelle application de recherche disponible aux États-Unis uniquement.

Les études comprennent:

– Étude Apple sur la santé des femmes : Les femmes représentent la moitié de la population mondiale, mais aujourd’hui encore, peu d’investissements ont été consacrés à l’étude de leurs besoins spécifiques en matière de santé.En partenariat avec l’École de santé publique Harvard TH Chan et l’Institut national des sciences de la santé environnementale (NIHSS) des NIH, Apple a créé la première étude à long terme de cette échelle axée sur les cycles menstruels et les conditions gynécologiques. Cette étude informera le dépistage et l’évaluation des risques de maladies telles que le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), la stérilité, l’ostéoporose, la grossesse et la transition ménopausique.

– Étude Apple sur le cœur et les mouvements : Apple s’associe à l’hôpital Brigham and Women’s Hospital et à l’American Heart Association pour une étude approfondie de la relation entre la fréquence cardiaque et les signaux de mobilité, tels que l’allure des marches et des marches d’escalier, en relation avec les hospitalisations, les chutes, la santé et la qualité cardiaques de la vie afin de promouvoir des mouvements sains et une meilleure santé cardiovasculaire.

– Apple Hearing Study : Avec plus d’un milliard de jeunes qui risquent de perdre l’audition à cause d’une écoute dangereuse, l’OMS s’attaque à ce problème en sensibilisant l’opinion publique et en établissant de nouvelles normes pour une écoute en toute sécurité. Les connaissances acquises grâce à cette étude contribueront aux futures actions de santé publique dans ce domaine. Apple étudie, parallèlement à l’Université du Michigan, les facteurs qui influent sur la santé auditive. La Apple Hearing Health Study est la première du genre à collecter des données au fil du temps afin de comprendre l’impact de l’exposition sonore quotidienne sur l’audition. Les données de l’étude seront également partagées avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en tant que contribution à son initiative Make Listening Safe.