Publié le 21 septembre 2011, modifié le 6 novembre 2014.
Par La Rédaction

[À lire] Publicités mobiles géolocalisées : des taux de transformation 3 à 5 fois supérieurs By AdMoove

Publié le 21 septembre 2011, modifié le 6 novembre 2014.
Par La Rédaction

Depuis le lancement commercial à l’été 2011, AdMoove (a bouclé un premier tour de table en juin dernier auprès d’investisseurs privés 200 K€), première plateforme destinée à servir des bannières publicitaires géociblées sur des téléphones mobiles, démontre que le géociblage des campagnes mobiles améliore sensiblement leur performance. Premiers bénéficiaires de cette innovation technologique, les annonceurs locaux (commerçants, enseignes de la distribution, restaurateurs, offices de tourisme) disposent, avec la publicité mobile géolocalisée, d’un puissant outil marketing pour attirer de nouveaux clients en points de vente.

Admoove sur sa plateforme rencontre pour les publicités mobiles géolocalisées : des taux de transformation 3 à 5 fois supérieurs, pourquoi ?

AdMoove permet de définir des zones de diffusion adaptées aux besoins de chaque annonceur : il est ainsi possible de diffuser une campagne dans un cercle de 500 mètres de rayon autour d’une boutique, de cibler une ville ou un code postal. Il est également possible de fixer les jours et les heures de diffusion des campagnes pour les faire coïncider avec les horaires d’ouverture des points de vente.

« Nous constatons des taux de clic élevés, de 1 à 5 %, sur les campagnes qui transitent sur notre réseau. La finesse du géociblage améliore la pertinence du message publicitaire pour celui qui le reçoit et déclenche l’acte de consommation », confie Julien Chamussy, Directeur Marketing de la société. L'un des objectifs c'est de pouvoir proposer le plus important inventaire géolocalisé – en quantité et en qualité – en France d’ici la fin de l’année» indique Jérome Leger, Responsable des Relations Editeurs d’AdMoove.

Le marché

La publicité locale digitale est l’un des segments les plus dynamiques du marché de la publicité en ligne : en forte croissance, elle représente 483 millions d’investissements nets au 1er semestre 2011, soit 40% du total de la publicité digitale. La publicité sur mobile représente elle, 1% des dépenses publicitaires digitales, avec une part proche de 0 en local. Le pari de la société Admoove est de drainer une partie des investissements publicitaires locaux sur le média mobile.

Fort potentiel     

Les investissements en publicité locale pèsent 10 milliards d’euros en 2010, soit 1/3 des investissements médias et hors médias totaux en France. Ils se répartissent à 33% sur la partie « média » (radio, presse, etc…) et à 67% sur la partie « hors média » (prospectus, annuaires, etc…). Le web ne pèse actuellement que 2% du total des investissements média. 

  • 7 à 10% du trafic du site leboncoin.fr. Le site mobile, qui ne permet pour l’instant que la consultation des annonces, se situe déjà parmi les 20 premiers sites consultés depuis les mobiles en France. La société lancera prochainement 2 applications mobiles.

  • 5 à 7% du trafic de l’annuaire 118 000 qui dispose d’une application Android et d’une application iPhone, lancées il y a environ 1 an.

  • 20% du trafic du service ClubDeal. 

Exemples de modèles économiques  :

– Plyce : site de bons plans géolocalisés accessibles via PC et Smartphone. Le service aux commerçants est facturé 99 € par an pour la mise en avant d’un nombre illimité d’offres auprès des utilisateurs de Plyce. L’envoi d’alertes push géolocalisées aux utilisateurs situés autour de la boutique du commerçant est proposé en option.

– Dis Moi Où : service de recherche locale sociale. Le référencement Premium d’un commerçant est facturé 20 € par mois pour la mise en avant d’un nombre illimité d’offres auprès des utilisateurs du service. Le rayon de diffusion des offres est adapté à la nature du commerce (petit commerce versus grande surface) et à la localisation (Paris versus province). 40% des annonceurs de Dis Moi Où émanent du secteur de la restauration et de la mode. 

Mesurer les campagnes

Certains formats publicitaires digitaux permettent de contourner partiellement cette difficulté: le click-to-map (pour afficher l’adresse d’un point de vente sur une carte), le click-to-call (pour générer des appels qualifiés), les formats type coupons de réduction… Guillaume Desombre, Directeur Commercial de 118000, explique vouloir renforcer la mise en place d’indicateurs mesurables comme les demandes de devis, de prises de rendez-vous par exemple. 

 










Lire aussi