Publié le 24 avril 2012, modifié le 23 octobre 2014.
Par La Rédaction

6,5% des mobinautes Français choisissent de se géolocaliser pour bénéficier d’offres spéciales et coupons

Publié le 24 avril 2012, modifié le 23 octobre 2014.
Par La Rédaction

Les services de géolocalisation ont le vent en poupe et constituent la fonctionnalité mobile qui devrait bénéficier de la plus forte croissance au niveau mondial : TNS, leader mondial des études adhoc, nous révèle aujourd'hui que plus de 60 % de ceux qui n'utilisent pas encore ces services souhaiteraient y avoir désormais recours ; l'intérêt est légèrement supérieur en France (64%).

Déjà 31% des équipés français utilisent ces services, (contre 19 % au niveau mondial) et 64% souhaitent y avoir recours à l'avenir. La navigation avec cartes et GPS est actuellement le principal levier de croissance de ces services en France (42 %) où leur utilisation est également forte pour localiser des restaurants ou des lieux de sortie (30%), ou des points d'intérêt à proximité (29%). 20% l'utilisent aussi pour trouver des horaires de transports publics.

L'étude Mobile Life révèle aussi qu'en France, les utilisateurs actuels de réseaux sociaux sont encore peu nombreux (7% contre 13% au niveau mondial) à partager leur localisation (« check-in ») par l'intermédiaire de plates-formes comme Foursquare ou Facebook Places, ce qui est stable par rapport à 2011.

8% des Français déclarent trouver la publicité mobile intéressante

Si les utilisateurs des services de géolocalisation perçoivent désormais l'intérêt de partager leur localisation avec les marques et enseignes au niveau mondial, cet engouement est encore timide en France. Seuls 8% des Français déclarent trouver la publicité mobile intéressante dans la mesure où elle leur propose une offre utilisable à proximité (contre 21% au niveau global) et 6,5% choisissent de se géolocaliser pour bénéficier d'offres spéciales et coupons (12,5% au niveau global). Parmi les Français qui utilisent ou souhaitent utiliser ces offres promotionnelles, 46% (contre seulement 33% au niveau global) se disent favorables à la réception d'offres des magasins dont ils se trouvent à proximité dans la mesure où ils apprécient ces enseignes.

Lire aussi