Publié le 16 octobre 2023.
Par La Rédaction

Starlink lancera un service de satellite pour les smartphones en 2024

Publié le 16 octobre 2023.
Par La Rédaction

Découvrez comment Starlink disponible presque partout sur Terre prévoit de révolutionner les communications avec le lancement d'un service satellitaire vers téléphone en 2024 en plus des partenariats passé avec les opérateurs mobiles ! Malgré les réseaux sans fil terrestres LTE et 5G puissants, plus de 20% de la superficie des États-Unis et 90% de la Terre restent découverts par les réseaux.

Bien que Starlink, la constellation de satellites en orbite basse développée par SpaceX, soit principalement conçue pour fournir un accès à Internet haut débit dans des régions éloignées et mal desservies, elle a le potentiel de devenir un acteur majeur dans le secteur des télécommunications, y compris les services mobiles.  Dans le monde de la technologie spatiale, Starlink, entreprise propriété de SpaceX, s’apprête à franchir un pas de géant. La firme a en effet annoncé prévoir le lancement d’un service commercial de communication par satellite pour 2024. Ce nouveau service, qui débutera par la messagerie SMS, prévoit d’ajouter la voix et les données, ainsi que la connectivité IoT l’année suivante, en 2025. Starlink a commencé à promouvoir ce service sur son site web, précisant que celui-ci fonctionnera avec des téléphones LTE non modifiés.

La mise en œuvre du service de Starlink dépend du lancement de ses satellites de deuxième génération. Pour ce faire, Starlink a noué des partenariats avec divers opérateurs mobiles, dont T-Mobile US, Rogers Communications et Optus. Ces accords lui permettent d’accéder à un “accès réciproque global” dans les pays où de tels accords existent. Le service promet ainsi d’“offrir un accès ubiquitaire aux textos, aux appels et à la navigation”.

Les défis de Starlink : des satellites plus petits mais plus performants

Cependant, la réalisation de ce projet rencontre quelques obstacles. En effet, le procédé est quelque peu entravé par les problèmes rencontrés avec les fusées Starship de SpaceX. Cela oblige Starlink à continuer à utiliser le lanceur Falcon 9 de la société de fusées, ce qui contraint l’entreprise à réduire légèrement la taille de ses satellites V2 en raison d’une capacité de charge utile plus petite. Néanmoins, ces satellites V2 Mini, bien que plus petits, restent plus grands que ceux de la première génération de Starlink. Par ailleurs, l’entreprise assure qu’ils offrent “quatre fois la capacité” de sa flotte originale.

Une course mondiale pour la domination des services téléphoniques

Les opérateurs généreront 17 milliards de dollars de revenus supplémentaires grâce aux réseaux satellite 5G conformes au 3GPP (Third-Generation Partnership Project) entre 2024 et 2030.

La concurrence est rude dans le domaine des services téléphoniques par satellite. Starlink est en effet en concurrence avec d’autres opérateurs de satellites, des opérateurs mobiles et des fournisseurs de téléphones. Par exemple, Apple a lancé un service de messagerie SOS sur le réseau satellite de Globalstar en 2022, tandis que Lynk Global et AST SpaceMobile ont tous deux déclaré être les premiers à offrir des appels vocaux bidirectionnels. Le mois dernier, Vodafone a même affirmé avoir effectué le premier appel 5G depuis l’espace, à l’aide d’un satellite d’essai AST SpaceMobile et du spectre AT&T.

Les satellites joueront un rôle essentiel dans l’avenir des réseaux 5G

  • Couverture réseau accrue : les satellites offriront une couverture accrue des zones où les réseaux terrestres ne sont pas financièrement viables. Ceci est particulièrement notable dans les zones rurales les zones où il y a peu de demande de connectivité cellulaire.
  • Prise en charge accrue de l’infrastructure de liaison : compte tenu de la nature gourmande en données de services 5G, l’infrastructure satellitaire sera utilisée pour transporter des données de la même manière que les services de fibre dans les réseaux terrestres.
Lire aussi