Publié le 13 juin 2020.
Par Benjamin

Réalité augmentée sur smartphone : quels avantages pour l’utilisateur ?

Publié le 13 juin 2020.
Par Benjamin

La réalité augmentée est de plus en plus présente sur smartphone ouvrant ainsi à tous les utilisateurs un monde enrichi de toutes sortes d'informations visant à optimiser leurs processus décisionnels. Tour d'horizon des différents bénéfices offerts par l'arrivée de l'AR

L’évolution des technologies en accélération perpétuelle

L’usage d’un smartphone, placé au même rang que les voitures volantes dans les années 80, sur l’étagère des objets du futur, est aujourd’hui largement répandu : trois quarts des Français en possèdent désormais un. La révolution a d’abord porté sur l’intégration du web, de jeux, d’une caméra, en transformant un simple téléphone en véritable objet tout-en-un. Mais une fois l’effet de surprise passé, qu’allait-on pouvoir proposer de neuf aux utilisateurs qui permettrait de transcender de nouveau les habitudes ? Le consommateur pensait avoir tout vu et n’imaginait pas d’autres horizons explorables. Les concepteurs continuent pourtant de repousser les limites, cherchant à dépasser les frontières entre réalité et monde virtuel, jusqu’à les rendre floues.

Les bornes du réel sans cesse franchies

À ne pas confondre avec la réalité virtuelle, plongeant l’utilisateur dans un tout autre espace-temps à travers un casque immersif, la réalité augmentée utilise la caméra de votre téléphone et superpose des éléments aux images capturées sur votre écran. Sons, vidéos, les types de contenus exploitables présentent une variété séduisante et étendent vers l’infini l’enrichissement de “l’espace-écran”. La nouveauté tient surtout aux calculs en opérés en temps réel par la machine et qui permettent à la superposition de suivre les mouvements du présent et d’agir en direct avec lui.

La mise en mouvement de l’utilisateur

C’est un boulevard qui s’est ouvert : désormais en cours de démocratisation, la réalité augmentée n’a plus qu’à faire preuve de l’étendue de ses talents. Estampillée gadget à ses débuts, le public comprend dès lors que les possibilités d’application apparaissent multiples. Plus qu’une énième fonction de nos smartphones, celle-ci opère une transformation profonde de l’expérience de l’utilisateur. D’abord simple spectatrice de ce que lui offre l’écran, intermédiaire entre l’individu et le monde virtuel, la personne devient actrice en mouvement. L’attractivité est ainsi décuplée : l’utilisateur, poussé par la curiosité, se prend rapidement au jeu.

C’est ainsi qu’en 2016, la chasse est lancée : les Pokémon sont de sortie ! Véritable tube de l’été, le jeu Pokémon GO propose ainsi une toute nouvelle expérience : celle d’attraper les créatures dans notre environnement, de débusquer les proies dans nos rues et dans nos jardins. C’est ainsi que certains spots se sont vus pris d’assaut par les dresseurs en quête du monstre le plus rare.

Une technologie disponible immédiatement

L’intérêt de cette technologie réside également dans le fait qu’aucun achat de matériel n’est requis pour y avoir accès. N’importe quel smartphone équipé d’une caméra possède le minimum exigé. C’est d’ailleurs ainsi que le couperet est tombé sur le cou des Google Glass : ces lunettes à réalité augmentée, échec commercial cuisant, n’ont pas su captiver l’attention du grand public, pas prêt à débourser 1499 dollars pour arborer fièrement le futur sur le bout du nez.

Vers l’infini et au-delà

Outre la disponibilité immédiate, la réalité augmentée offre la possibilité de bousculer les limites de l’espace, mais aussi du temps. Le secteur du tourisme l’a bien compris : permettre aux visiteurs de découvrir le château de Chambord meublé et animé comme à l’époque, revivre une scène historique en foulant la terre où les soldats se sont livré une guerre comme à Loigny-la-Bataille ou découvrir des bâtiments disparus du palais de Binche en Belgique, les voyageurs n’ont plus à faire un quelconque effort d’imagination. La réalité augmentée ressuscite les vestiges du passé, rendant presque tangibles les pierres de notre histoire.

Une cabine d’essayage à domicile

Déambuler parmi les rayons d’un site d’e-commerce, déposer les articles dans le panier, refaire quelques tours puis finalement quitter le site. Entre 70 et 80 % des paniers sont ainsi abandonnés sur les bords des routes de la consommation. Est-ce que cette robe aura le même tombé ? Ces lunettes, vont-elles réellement mettre les yeux de madame en valeur ? Avec la réalité augmentée, le consommateur dispose d’une cabine d’essayage à domicile : le doute est levé, la robe va à ravir à madame et les lunettes rehaussent ses yeux de biche.

L’expérience d’achat est considérablement améliorée par la possibilité d’essayer virtuellement les vêtements et les accessoires. De la même manière, avant de commander du mobilier, l’acheteur peut vérifier le rendu d’une nouvelle table basse dans le salon ou l’adéquation de la taille d’un guéridon dans le futur espace auquel il est destiné. L’erreur n’est plus une crainte, l’appréhension est supprimée.

Une information toujours à jour

Aujourd’hui, les informations circulent à une vitesse folle. Réactualiser la page web d’un journal suffit à se rendre compte des nombreuses mises à jour dont elle fait l’objet. Pour la presse papier, le temps de rédiger l’article, de les passer entre les rouleaux de l’imprimerie et de diffuser les papiers, les nouvelles sont peut-être déjà dépassées. La réalité augmentée a permis à cette presse de remettre un pied sur le terrain en déjouant cette obsolescence : certains quotidiens l’ont intégrée à leurs pages afin d’offrir un contenu parfaitement à jour. Les lecteurs peuvent interagir sous forme de commentaires ou découvrir des prolongements, en étant certains qu’il s’agit là des toutes dernières nouvelles.

La mise à jour des données et la disponibilité des informations en temps réel sont également essentielles dans le champ de la navigation. Les GPS offrent aujourd’hui une vision à plat sur des cartes où il n’est pas toujours évident de reconnaître la rue où il faut tourner. Nombreux sont les automobilistes contraints de faire demi-tour après avoir manqué la bonne voie. C’est là que la réalité augmentée intervient : le boulevard est indiqué par une flèche, directement sur la réalité filmée par la caméra, rendant les risques d’erreurs faibles, voire nuls. 

Dans le monde de l’éducation

Les technologies ont pénétré dans nos écoles comme support d’apprentissage et source de motivation flagrante. Quoi de plus ludique pour une petite tête blonde que d’apprendre les volumes en géométrie en déplaçant soi-même la figure sur l’écran ? La technologie offre de surcroît une compensation pour les difficultés d’apprentissage : face à la lecture d’un texte, d’une consigne, insurmontable au premier abord, la réalité augmentée peut venir en soutien pour dépasser des obstacles. On passe la caméra au-dessus du texte pour que celui-ci se mette spontanément en voix, livrant le précieux sésame à cet enfant souffrant par exemple de dyslexie.

Au-delà de l’effet saisissant que procure la manipulation de la réalité augmentée, celle-ci affiche une véritable plus-value pour les utilisateurs de smartphones : ludique, sans investissement de matériel, les dernières informations disponibles immédiatement sans sollicitation extérieure et parfaitement à jour. Un deuxième écran sans limites au-delà de nos 5,5 pouces.

Lire aussi
Article abonné

Brèves nouvelles Tech S27

Voici notre veille Tech de la semaine qui couvre les grandes marques, les smartphones, les applications, la réalité augmentée, virtuelle,...