Publié le 2 juillet 2009, modifié le 30 octobre 2014.
Par La Rédaction

Question pour Christophe Camborde CEO de Steek

Publié le 2 juillet 2009, modifié le 30 octobre 2014.
Par La Rédaction

Pouvez vous nous parler de Steek ?
Steek est une societe crée en 2002 et qui oeuvre dans le domaine du "storage in the cloud". Plus précisément nous mettons en place des plateformes de services à destination du grand public dans le domaine de la sauvegarde et du partage de données en ligne. Ces services sont principalement distribués par le biais d'opérateurs télécom.

De nombreuses références dans le domaine du broadband ont été accumulées par la société depuis plusieurs années avec SFR, Orange, Virgin Media (UK), Terra/Telefonica (ES), FastWeb (IT).
Nous avons levé 7,5Me aupres d'Innovacom et d'AGF Private Equity ce qui fait de nous la startup dans ce domaine le plus financée.

De votre offre Mobile ?
Nous avons décidé il y a preque un an déjà de nous lancer dans l'extension mobile de nos services de sauvegarde "Steek Backup" et de partage "Steek Share". Nous avons commencé par donner accès aux données via un portail Wap ou par le biais de clients rich media basés par exemple sur la technologie Streamezzo (pour NeufGiga de NeufCegetel). Ceci nous a permis de mesurer l'importance pour Steek de développer sa propre offre mobile ce qui nous a poussé, début 2009, à constituer une équipe dédiée d'en donner la direction à un expert du mobile Alexander Casassovici, serial entrepreneur co-fondateur de Kamayo acquis par Streamezzo.

L'offre mobile de Steek s'oriente autour du "Save, Share, and Play" qui sont déjà les usages structurant l'offre broadband en les adaptant au contexte du mobile. L'objectif est de permettre au mobile de devenir pour l'utilisateur une interface ubiquitaire d'accès et de partage de l'intégralité de ses contenus (Images, Vidéos, Musiques, Fichiers, Carnet d'adresse…) de manière simple transparente, intuitive et intégrée en s'appuyant sur la capacité de stockage en ligne de l'opérateur.

Pour délivrer cette promesse nous avons ainsi mis en place une architecture au coeur de laquelle se situe le Mobile Enabler, notre produit backend permettant de rationaliser la complexité fonctionnelle d'un système d'information opérateur, l'hétérogénéité des contenus stockés par l'utilisateurs et permettant aux clients mobiles d'accéder à toutes ces données de manière efficace et légère avec une expérience utilisateur optimale.Les clients mobiles sont eux développés en natif afin d'assurer un intégration la plus proche possible des terminaux cibles.

Quel est votre modèle économique ?
A l'instar de notre offre broadband, nous opérons en B2B2C. Nos clients sont les opérateurs auquel nous licencions le service et ces derniers le proposent à leurs propres clients sur un modèle de leur choix (payant ou non).

Comment voyez vous l'évolution de la sauvegarde et du stockage sur mobile ?
Aujourd'hui quand on parle de sauvegarde mobile on parle surtout de sauvegarde du carnet d'adresse. Bien que nous adressions également cette question, de par notre histoire nous sommes très sensibles aux contenus multimedias et les récentes évolutions des terminaux et des usages montrent que la création et l'utilisation de contenus multimédia est devenu une usage massif et structurant pour l'industrie. 

La capacité de stockage des mobiles augmentant, ils contiennent de plus en plus de données à très forte valeur affective. Montrer les photos du petit dernier prises la veille, partager une vidéo d'un moment unique… le téléphone mobile a pris une place centrale dans notre vie numérique, et s'assurer de l'intégrité des contenus qu'il produit "save" ainsi que de sa capacité à partager "share" et accéder aux contenus en ligne "play" est une attente claire des consommateurs.

Lire aussi