Publié le 26 novembre 2020, modifié le 10 décembre 2020.
Par La Rédaction

Orange lance son réseau 5G qui s’activera uniquement à la demande

Publié le 26 novembre 2020, modifié le 10 décembre 2020.
Par La Rédaction

Orange annonce le lancement de son réseau 5G dans 15 communes françaises, dès le 3 décembre 2020, dont Nice, Marseille, Le Mans, Angers et Clermont Ferrand. D’ici la fin de l’année, plus de 160 communes seront couvertes en 5G.

Ce lancement 5G en 3,5 GHz apporte des débits jusqu’à 3 à 4 fois plus rapides que la 4G pour répondre à l’évolution des besoins des clients. Seules les fréquences 3,5GHz permettent une véritable expérience 5G.la 5G sera aussi un puissant levier de compétitivité grâce, entre autres, aux objets connectés et à l’intelligence artificielle. La
5G, déployée sur des bandes de fréquence 3,5 GHz, permet un véritable confort de navigation, une latence réduite et une vitesse de téléchargement quasi-instantanée, même en mobilité.

Le 1er octobre dernier, Orange avait obtenu, lors des enchères, la plus grande part des blocs de fréquences en jeu, avec 90 MHz de spectre. Ce déploiement se concentre majoritairement sur ces nouvelles fréquences 3.5GHz et pourra être complété par l’utilisation de fréquences 2.1 GHz. Débits max théorique en réception jusqu’à 2,1 Gbit/s en zones couvertes en 3,5 GHz ou 615 Mbit/s en zones couvertes par la bande 2100 MHz utilisée pour la 4G. 5G accessible avec offre et terminal compatibles.

L’opérateur a choisi de couvrir dans un premier temps les zones déjà fortement sollicitées afin d’éviter tout risque de saturation. En effet, entre Septembre 2019 et Septembre 2020, les usages data sur le parc Orange et Sosh ont augmenté de 40% entrainant un risque de saturation des réseaux actuels d’ici 2022. C’est pourquoi l’utilisation de ces nouvelles fréquences 5G est, selon Orange, la meilleure réponse pour l’avenir.

L’opérateur poursuit ses efforts en parallèle dans le déploiement de la 4G, avec un objectif de basculer 100% des sites Orange en 4G d’ici la fin de l’année 2020.

La 5G, atout de la transition énergétique ?

Alors que les réseaux mobiles apportent un accès, une commodité et des divertissements quasi omniprésents au public, alors que de plus en plus de personnes utilisent leurs smartphones pour la vidéo et d’autres services gourmands en bande passante via LTE et 5G, la consommation d’énergie et d’électricité augmentera en l’absence d’interventions.

Ce livre blanc de la GSMA analyse le contexte et les principes de la construction et l’ amélioration de l’ efficacité énergétique des réseaux de communication à l’ère de la 5G des aspects de la réduction des coûts, l’ optimisation des performances du réseau, la sécurité énergétique, et la contribution à la réduction des émissions mondiales de carbone. Il résume également la faisabilité de l’économie d’énergie et de la réduction de la consommation grâce à l’innovation des aspects du réseau d’accès radio et de la planification du réseau plus large.

La 5G permet une réduction potentielle de la consommation par gigaoctet des infrastructures de réseau d’un facteur 2 en 2020 et d’un facteur 10 en 2025 (voir 20 en 2030).

Pour réduire fondamentalement la consommation d’énergie des stations de base d’accès radio, chaque partie du réseau 5G doit être traitée individuellement. Les outils efficaces incluent l’application de solutions de batterie plus efficaces, la réduction de la consommation d’énergie des équipements , la mise en œuvre d’états de veille plus intelligents basés sur l’IA et une planification de déploiement de réseau plus ciblée. Ces mesures peuvent permettre des économies d’énergie de bout en bout et une réduction de la consommation des stations de base d’accès radio, et créer un réseau de communication vert au bénéfice des citoyens.

Pour Orange, l’un élément-clé de cette plus grande efficacité est que les antennes s’activent uniquement à la demande, c’est-à-dire qu’elles ne transmettent que dans la direction des terminaux qui en ont besoin, et seulement au moment où ils en ont besoin. En réduisant la diffusion des signaux vers l’essentiel, le réseau 5G est plus efficace énergétiquement que la 4G : il permet d’absorber beaucoup plus de trafic de données tout en maitrisant la consommation énergétique. La réactivité de la cinquième génération de connexion mobile facilitera et fluidifiera le fonctionnement de mobiliers urbains connectés. Par exemple, on peut imaginer des lampadaires qui ne s’allument que lorsqu’un passant ou une voiture s’en approchent. A Los Angeles, Philips et Ericsson ont déjà développé ce type de système. Pour l’instant, il fonctionne grâce à la 4G.

____

Notre NewsLetter sur la 5G

Lire aussi
Article abonné

Brèves nouvelles Emobility S52

La révolution électrique est là et la façon dont nous naviguons dans le monde change à un rythme rapide. Nous suivrons les usages, les marchés...