Publié le 14 février 2024, modifié le 14 février 2024.
Par La Rédaction

Lunettes de réalité augmentée : légèreté et acceptation, le combo gagnant !

Publié le 14 février 2024, modifié le 14 février 2024.
Par La Rédaction

Pendant le CES 2024 il y a eu un tournant pour la réalité augmentée (AR), avec des avancées majeures dans les optiques qui promettent de rendre les dispositifs AR similaires à des lunettes normales. De la légèreté des lunettes AR de Mojie à l'innovation des optiques de LetinAR, ces progrès visent une intégration sociale accrue et une réduction des coûts, rapprochant l'AR de la préparation pour le grand public.

Imaginez-vous, chers lecteurs, plonger dans un monde où les lunettes ne servent plus seulement à corriger notre vue, mais à enrichir notre réalité. Apple, avec son Vision Pro, et Meta, avec son Quest 3, ont déjà ouvert la voie, mais ce n’est que le début. Il existe treize technologies optiques distinctes  de réalité augmentée (AR) si légers et transparents qu’on en oublierait presque leur présence, nous permettant de voir le monde et les yeux de nos interlocuteurs sans barrière.

Les dispositifs de réalité virtuelle (VR) remplacent l’environnement réel par un environnement virtuel, tandis que les casques de réalité augmentée (AR) superposent optiquement du contenu sur le monde réel. Certains de ces dispositifs sont capables de fournir des expériences de réalité mixte (MR), où le contenu virtuel superposé interagit avec des objets réels. Ensemble, ces concepts sont désignés sous l’appellation XR (eXtended Reality) ou calcul spatial. L’arrivée du Vision Pro d’Apple a insufflé un nouvel enthousiasme dans ce domaine, les dispositifs VR orientés jeux de Meta et d’autres, y compris Pico et Sony, se sont vendus à des millions d’exemplaires, et les dispositifs AR de Meta, Vuzix, Microsoft et autres ont trouvé une place précieuse dans l’industrie.

Néanmoins, les optiques spécialisées requises par les casques AR ont jusqu’à présent constitué un obstacle pour l’industrie. Dans les casques VR, l’utilisation de types de lentilles non conventionnels pour pallier les déficiences des architectures à lentilles de Fresnel, qui prédominaient auparavant, est en rapide augmentation. Pour l’AR, une industrie d’entreprises d’optique spécialisées, souvent sans usine de fabrication, a émergé, proposant une gamme diversifiée de technologies aux fabricants de casques tout aussi actifs dans ce domaine. Les optiques sont une technologie clé qui permet le calcul spatial, entraînant une innovation substantielle et une croissance dans l’industrie des optiques XR, attendue pour croître à un taux de croissance annuel composé de 23 % de 2024 à 2034.

La course aux optiques innovantes

Au cœur de cette révolution, une technologie clé: les combiners optiques. Ces composants magiques projettent des informations virtuelles directement sur notre champ de vision, sans nous couper du monde réel. Le CES 2024 a été le théâtre de cette bataille technologique, où chaque fabricant a tenté de dépasser les limites actuelles. Des entreprises comme Meta-Bounds ont présenté des guides d’onde en résine, promettant de rendre les futures lunettes AR aussi légères et confortables que nos binocles de lecture, Ils fournissent Oppo, ZTE…

L’AR au CES 2024, c’était un peu comme comparer des pommes et des oranges. D’un côté, TCL et son RayNeo X2 Lite, visant une AR “lite” et discrète. De l’autre, XReal et son Air 2 Ultra, ajoutant une couche de réalité mixte pour une expérience plus riche. Et entre ces deux mondes, une multitude d’innovations optiques, des guides d’onde de Mojie permettant l’intégration de verres correcteurs, aux optiques de LetinAR défiant les lois de la physique pour offrir un champ de vision élargi.

L’AR prête pour le prime time?

Les avancées présentées au CES 2024 nous rapprochent d’un futur où les lunettes AR pourraient bien devenir un accessoire du quotidien. Vuzix et ses Z100, par exemple, promettent une autonomie dépassant les rêves les plus fous des porteurs de lunettes traditionnelles. Et avec des prix devenant de plus en plus accessibles, l’AR est sur le point de quitter les laboratoires pour envahir nos vies.

L’enthousiasme est palpable, mais la prudence reste de mise. Ces innovations, bien que prometteuses, doivent encore franchir le cap de l’acceptation sociale et de la viabilité économique. L’AR doit trouver sa place non seulement dans nos salons, mais aussi dans nos rues, sans nous transformer en cyborgs aux yeux inexpressifs. La clé ? Une intégration si naturelle qu’on en oublierait presque la technologie derrière.

📡 Je vous propose, si cela vous intéresse, un suivi personnalisé du MWC : des mises à jour en temps réel via WhatsApp, un résumé concis des quatre jours de l’événement ou un debriefing sur mesure, spécialement adapté à votre secteur et à vos équipes. Mon expertise vous permettra de dynamiser vos équipes, d’engager vos clients et d’attirer de nouveaux prospects. Je vous fournirai les informations clés sur ce sujet des lunettes de la conception à la commercialisation. À vous de les intégrer et de les adapter à votre contexte.

Lire aussi