Publié le 7 octobre 2015.
Par La Rédaction

La situation des apps mobiles de shopping en France 2015

Publié le 7 octobre 2015.
Par La Rédaction
shutterstock.com

shutterstock.com

Il y a urgence pour les e-commerçants français à mieux utiliser ces applications mobile de shopping, pour ainsi tirer le meilleur parti des techniques d’automatisation

shutterstock.com

L’étude de Teradata souligne qu’il y a urgence pour les e-commerçants français à mieux utiliser ces applications de shopping, pour ainsi tirer le meilleur parti des techniques d’automatisation pour leur marketing.

62% des 50 premiers e-commerçants français disposent d’applications mobiles mais seulement 29% de ces applications envoient des notifications push à leurs utilisateurs. Alors que 68% des applications permettent aux utilisateurs de payer sur l’application, 6,4% seulement proposent des incitations à acheter directement sur l’application. Enfin, de manière assez surprenante, l’étude met en avant qu’aucune des applications n’envoie de push suite à un abandon de panier, ce qui pourtant s’avère une manière très efficace d’encourager le taux de conversion.

Autre tendance à souligner, aucun des e-commerçants ne personnalise le contenu de leurs applications shopping. Seulement 19,4% d’entre eux utilisent un centre de préférences push. 22.6% des commerçants en ligne demandent à accéder à la géolocalisation de leurs clients et 16.7% proposent de se connecter via Facebook. En matière d’enregistrement client, 5.7% des applications n’offrent pas d’option d’enregistrement. 4.3% rendent obligatoire cet enregistrement tandis que 80% le proposent en option (l’option la plus recommandée).
« Malgré l’explosion des applications mobiles, les magasins en ligne français ne profitent pas

Comme ils le devraient de la popularité et du dynamisme du canal mobile. La France, par rapport à ses homologues européens (Allemagne et Angleterre), connaît un léger retard. En effet, si 62 % des 50 meilleurs magasins en ligne français possèdent des applications mobiles, soit la majorité, ce chiffre est en deçà de ce qui s’observe dans les pays leaders du marketing mobile comme le Royaume-Uni (où 96 % des principaux e-commerçants disposent d’une application). Près des deux-tiers (62%) des distributeurs ayant déjà investi dans les applications mobiles ont clairement identifié le potentiel de croissance lié aux utilisateurs mobiles.

La recherche, réalisée sur une période de 5 semaines du 7 avril au 12 mai 2014, prend en compte les 50 premiers e-commerçants de la liste Top 100 E-commerce 2013 d’Ecommercemag.fr. L’étude prend en compte le processus d’abonnement aux newsletters, y compris la facilité d’inscription sur le site internet et la promotion de cette newsletter sur le site. Toutes les communications envoyées aux abonnés ont ensuite été analysées sur une période de 5 semaines après l’abonnement à la newsletter. L’analyse comprend : la fréquence des communications, l’optimisation des templates email pour mobile et le niveau de personnalisation des contenus envoyés.

Lire aussi
Cryptos

Nifty Gateway devient mobile

L'application mobile Nifty Gateway permet de découvrir, d'afficher et de stocker des NFT à tout moment et de n'importe où.