Publié le 29 avril 2020, modifié le 1 septembre 2020.
Par La Rédaction

VodafoneZiggo lance la 5G avec le partage du spectre

Publié le 29 avril 2020, modifié le 1 septembre 2020.
Par La Rédaction
Photo : Ericsson

Photo : Ericsson

La technologie de Ericsson autour du partage du spectre permet à VodafoneZiggo de déployer la 5G en utilisant les actifs existants du spectre.

La situation du spectre aux Pays-Bas est différente de celles des autres pays européens. En juin 2020, la fréquence de 700 MHz sera vendue aux enchères, mais la bande de 3,5 GHz est actuellement utilisée par le système satellite de la défense du pays, et elle ne sera pas disponible aux enchères avant 2022. En déployant la technologie de partage du spectre maintenant avec Ericsson, VodafoneZiggo va rapidement introduire la 5G sur une large zone, en utilisant des bandes de fréquences existantes et les équipements existants d’Ericsson Radio System. Le logiciel Ericsson Spectrum Sharing (ESS) peut fonctionner sur l’une des cinq millions de antenne 5G que Ericsson a livrées depuis 2015. La vitesse Internet de cette version de la 5G sera environ 10% supérieure à celle de la 4G. Cela offre des vitesses de pointe pouvant atteindre 1 Go par seconde. Le temps de réponse, par exemple dans les jeux, s’améliorera d’environ 30% : d’une moyenne d’environ 30 millisecondes sur 4G à moins de 20 millisecondes sur 5G.

En Janvier 2020, Ericsson, conjointement avec VodafoneZiggo, Brainport Development et High Tech Campus Eindhoven, a annoncé le lancement d’un Hub de co-création 5G à Eindhoven, aux Pays-Bas. Le 5G HUB comprend un laboratoire de test, des installations de formation et un studio de démonstration avec des capacités 5G et IoT pour offrir aux entreprises, aux startups et aux étudiants la possibilité d’explorer la nouvelle technologie de la 5G dans la pratique.

Le partage de spectre Ericsson permet de déployer à la fois la 4G et la 5G dans la même bande et sur la même antenne grâce à une mise à niveau logicielle, allouant dynamiquement le spectre en fonction de la demande des utilisateurs sur une base de 1 milliseconde. Le partage dynamique du spectre d’Ericsson est le moyen le plus rentable de déployer la 5G sur les bandes existantes permettant une large couverture 5G dès le premier jour en utilisant plus efficacement le spectre et en offrant des performances utilisateur supérieures.

Ericsson assure que plus de 80% des réseaux commerciaux 5G de ses clients utiliseront la solution de partage de spectre pour atteindre une large couverture 5G.

Ressource rare

Ovum rappelle que le spectre est une ressource rare et coûteuse qui doit être utilisée efficacement. Le partage de spectre Ericsson signifie que les fournisseurs de services peuvent déployer rapidement la 5G sur leurs bandes FDD sans avoir à réinvestir. Cela signifie qu’ils peuvent utiliser à la fois leurs bandes nouvelles et existantes pour des services 5G haute vitesse et haute capacité. L’allocation dynamique du spectre entre la 4G et la 5G sera la meilleure façon de commencer à déployer la 5G.

Certains opérateurs ont mis en place le partage de spectre, c’est un élément clé de la stratégie 5G des fournisseurs de services de téléphonie mobile.

Swisscom a été le premier opérateur en Europe à lancer des services commerciaux 5G en Avril 2019. Ils ont déjà atteint une couverture nationale de 90% de la population avec la 5G ! En Mai 2019, Telstra a lancé son réseau commercial 5G en Australie et a maintenant déployé la couverture 5G dans 32 villes métropolitaines et régionales à travers le pays avec l’aide d’Ericsson. Ooredoo au Quatar a aussi mis en place le partage de spectre, c’est une innovation unique qui partage dynamiquement le spectre entre les opérateurs 4G et 5G en fonction de la demande de trafic. Cela leur permet d’utiliser efficacement leurs actifs de spectre en accélérant, déployant la couverture à l’échelle 5G rapidement, en douceur et à moindre coût. Le fournisseur de services polonais Play a quant à lui modernisé son réseau.

Lire aussi