Publié le 22 juin 2020.
Par Morgan Fromentin

5G : Nokia se prépare à la vente aux enchères du spectre de la bande C aux États-Unis

Publié le 22 juin 2020.
Par Morgan Fromentin
Nokia

NokiaCC

Nokia est l'un des grands acteurs de la 5G dans le monde entier. Ces infrastructures sont prêtes pour la nouvelle génération et nombre d'opérateurs ont choisi la marque finlandaise. Aujourd'hui elle se prépare pour la vente aux enchères du spectre de la bande C aux USA.

Nokia a démontré qu’il était capable de proposer des débits atteignant le gigabit via la technologie 5G sur le spectre de la bande C (entre 3,7 et 4,2 GHz). Une jolie démonstration qui survient alors que les États-Unis se préparent à la vente aux enchères de ce spectre, actuellement prévue pour le mois de décembre prochain.

Nokia se prépare à la vente du spectre de la bande C aux États-Unis

Le géant finlandais expliquait que ses tests menés au Texas via sa plate-forme radio AirScale et un canal 100 MHz configuré en mode non standalone ont permis d’obtenir des débits surpassant le GBps. Nokia est même parvenu à établir des connexions avec plusieurs bases durant ce test et à maintenir une connexion 5G stable et performante. Pour Tommi Uitto, président de Nokia Mobile Networks, ce test est “significatif dans la mesure où il montre que nous avons une solution prête à l’emploi” dès que ces enchères seront achevées.

pour pouvoir renforcer ses relations avec les opérateurs américains

La vente de 280 MHz dans ce spectre de la bande C devrait démarrer le 8 décembre. La Commission fédérale des communications (FCC) n’a pas encore approuvé les procédures finales mais au total, ce seraient pas moins de 5 684 licences d’exploitation de 20 MHz qui devraient être allouées. Nokia n’a pas hésité à déclarer que cette vente était une belle opportunité pour augmenter ses affaires dans le domaine de la 5G via les principaux opérateurs 5G. Tommi Uittto est impatient de pouvoir “renforcer les relations avec ces derniers en déployant la bande C”. Il y quelques semaines, la FCC refusait la pétition d’un groupe de fournisseurs de services par satellite demandant à reporter la vente.

Lire aussi