Publié le 29 août 2023, modifié le 5 septembre 2023.
Par Christophe Romei

Test du vélo électrique, l’AGO X de Tenways

Publié le 29 août 2023, modifié le 5 septembre 2023.
Par Christophe Romei

Un modèle polyvalent à moteur central que l'on peut décrire comme robuste car il peut porter une charge jusqu'à 125 kilos mais également performant car il peut rouler sur des routes escarpées comme à la campagne avec ses pneus increvables.

Selon l’Union Sport & Cycle, le marché du vélo électrique en France a atteint un nouveau record en 2022, avec 738 454 unités vendues, soit une croissance de 12 % par rapport à 2021. Le vélo électrique représente désormais 28 % du marché du cycle en France, en valeur. Le chiffre d’affaires du marché du VAE s’élève à 1,451 milliard d’euros, soit une croissance de 10,5 % en 2022. Les vélos électriques urbains sont les plus populaires en France, avec 265 000 unités vendues en 2022. Les vélos électriques tout-terrain et les vélos électriques de trekking suivent avec respectivement 220 000 et 113 000 unités vendues.

Basée sur cette observation, la marque Tenways, établie au Pays-Bas créé en 2021, connaît une expansion progressive sur le marché français. Comptant désormais plus de 400 boutiques de revendeurs, elle offre à chacun la possibilité d’acquérir des vélos électriques de haute qualité à des tarifs abordables. Notre expérience a porté sur le modèle AGO X, un vélo conçu pour un usage urbain quotidien ainsi que pour des balades, y compris en milieu forestier. Nous l’avons mis à l’épreuve pendant dix jours en milieu urbain et sur des sentiers forestiers, bénéficiant notamment d’une fourche à verrouillage pour un confort optimal en fonction du revêtement.

Ce vélo propose cinq niveaux d’assistance électrique, du niveau 1 au niveau 3 pour les terrains plats, et les niveaux 4 et 5 pour les pentes, même les plus abruptes. Ces niveaux s’ajoutent aux dix vitesses disponibles, offrant ainsi une gamme étendue d’options pour s’adapter à diverses cadences, grâce à un large éventail de rapports de démultiplication. Les freins à disque hydrauliques se révèlent performants dans toutes les situations, assurant un arrêt efficace. De plus, le vélo est équipé d’une béquille.

Son esthétique est très soignée, dépourvue de soudures apparentes sur le cadre, et l’ensemble des câbles est astucieusement dissimulé, conférant une finition raffinée à ce modèle. Cela vaut également pour la batterie, pesant 3 kg, qui se manipule aisément, que ce soit pour la transporter dans un sac à dos ou pour la recharger. Il est possible d’acquérir une batterie supplémentaire au prix de 399 €, ainsi qu’une batterie externe de 180 Wh (au prix de 299 €) qui s’intègre dans le cadre du vélo.

Le seul défaut que je lui vois c’est son poids, 27kg que vous ne sentez pas lorsque l’assistance est en place, mais du coup cela joue forcément sur sa consommation en fonction de vos usages. Vous ne pourrez pas le monter chez vous si vous n’avez pas d’ascenseur 🙂

Électrique, moteur, batterie, charge

Il possède un porte-bagages arrière pouvant supporter 25 kg de charges. Les pneus increvables CST de 29 pouces sont excellent en terme d’adhérence, il présente une couche de caoutchouc de 0,7 mm, cette couche supplémentaire aide à empêcher la pénétration à travers le pneu. il y a aussi une couche supplémentaire de matériau polyfibre caoutchouté. Le tissage serré de cette couche légère et résistante à la perforation empêche les objets étrangers de pénétrer dans le boîtier et d’endommager le tube.

Il offre la traction nécessaire sur une variété de surfaces routières. Des feux avant et arrière conformes à la norme STVZO sont intégrés au cadre ce qui est parfait pour être bien vue des voitures et motos. La selle et le guidon surélevé assurent une conduite confortable et sont trés simple à régler selon votre taille. Les terrains plus accidentés au-delà des rues urbaines sont facilement franchit grâce à des fonctionnalités telles que la fourche de verrouillage SR SUNTOUR et les freins à disque hydraulique Shimano, améliorant la polyvalence du vélo électrique.

l’AGO X propose un moteur central Bafang M410 et une transmission Shimano à 10 vitesses. Avec le couple maximal du moteur de 80 Nm, cette configuration est idéalement optimisée pour les accélérations rapides, le transport de charges lourdes et l’abord des pentes raides avec facilité et en ce qui concerne l’autonomie, une batterie portable de 504 Wh parfaitement intégrée a la capacité d’offrir jusqu’à 100 km de conduite assistée selon votre conduite et votre parcours, elle est trés accessible mais sécurisé par une clé.

Le vélo est vendu 2 399€

App, capteur, data

L’application mobile disponible sur iOS et Android offre une gamme complète de fonctionnalités qui enrichissent votre expérience avec le vélo. Elle facilite la validation de la garantie et maintient une connexion directe avec la marque pour toute communication nécessaire. Cette application permet également une synchronisation transparente avec votre vélo, capturant et présentant des informations détaillées sur les statistiques d’utilisation telles que la distance parcourue, la durée et la vitesse, pour des périodes quotidiennes, mensuelles et annuelles. Ces données sont également affichées sur le compteur intégré au guidon du vélo, avec un indicateur en pourcentage de l’autonomie restante de la batterie.

Pour vous inscrire, il vous suffit de scanner le code 2D présent sur le cadre du vélo, puis de connecter l’application au capteur Bluetooth du vélo. Actuellement, l’application présente une interface légère, mais il est envisageable d’améliorer ses performances en l’enrichissant de fonctionnalités plus avancées. Par exemple, une possibilité serait d’incorporer un suivi en temps réel du trajet du vélo, utilisant les capacités de géolocalisation pour fournir des informations détaillées sur le parcours.

Il existe aussi des opportunités pour exploiter les API disponibles chez les constructeurs de smartphones afin de proposer des fonctionnalités de suivi de la santé et du bien-être. Grâce à la connectivité avec les smartphones, l’application pourrait intégrer des informations relatives à la santé et aux activités physiques, permettant ainsi aux utilisateurs de suivre leur condition physique et leurs progrès au fil du temps.

 

Casque & Antivol

Le casque que nous avons testé est un electra Go (119€) avec la norme MIPS signifie Système de Protection contre les Impacts Multidirectionnels. La norme a été élaborée par des neurochirurgiens et des scientifiques pour contribuer à la réduction des forces de rotation exercées sur le cerveau à cause d’impacts obliques sur la tête. Il s’agit d’une couche à faible friction située sous le rembourrage du casque qui réduit les forces de rotation transmises au cerveau lors d’un impact en permettant un mouvement relatif entre la tête et le casque. Les statistiques montrent que lorsque des accidents se produisent, il est plus courant que les cyclistes tombent sur un angle, par rapport à une chute linéaire. Les casques MIPS sont conçus pour protéger votre cerveau contre un impact incliné. la norme MIPS peut réduire le mouvement de rotation ainsi que le risque de lésions cérébrales.

Contrairement aux idées préconçues, il n’existe pas un seul antivol pour vélo électrique qui puisse être qualifié de meilleur. La priorité réside dans la sélection d’un dispositif qui sera en parfaite adéquation avec l’usage auquel vous le destinez. En conséquence, le choix d’un système différera considérablement en fonction qu’il s’agisse d’un stationnement en zone rurale, dans un lieu à faible risque, ou bien d’un stationnement en environnement urbain ou dans des zones à haut risque de vol. Nous avons testé un antivol pliant ABUS facile à transporter, il se déplie pour un stockage facile, mais se développe facilement afin que vous puissiez verrouiller votre vélo sur une variété d’objets. (il est en acier trempé de 5 mm sur une longueur de 80 cm)

Notre récap en vidéo de 3 mn

Lire aussi