Publié le 12 mai 2020.
Par Morgan Fromentin

T-Mobile et Verizon évoquent les coûts liés à la pandémie de Covid-19

Publié le 12 mai 2020.
Par Morgan Fromentin
Verizon

VerizonVerizon

La crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 laissera des marques indélébiles dans tous les secteurs. Certains de manière directe, d'autre indirecte. Aux États-Unis, les opérateurs mobiles commencent à évoquer l'impact financier des mesures prises.

Les directeurs financiers de T-Mobile et Verizon ont tous deux rappelés que les engagements pris par les deux géants notamment pour cesser les suspensions d’abonnement pour défaut de paiement pendant la pandémie de Covid-19 auront un impact important dans le bilan financier du deuxième trimestre 2020. Et il convient de prendre dès à présent d’autres mesures pour contrebalancer la situation.

T-Mobile et Verizon évoquent l’impact de leur engagement envers le gouvernement

En Mars dernier, plus de 700 fournisseurs de services s’engageaient auprès de la Commission fédérale des communications (FCC) à mettre en pause les suspensions d’abonnement pour défaut de paiement, renoncer aux pénalités de retard et ouvrir des points d’accès Wi-Fi au public jusqu’au 12 – date qui fut étendue au 30 Juin -. Dans une conférence dédiée aux investisseurs, le directeur financier de T-Mobile Braxton Carter notait que l’opérateur s’attendait à voir ses charges augmentées de 75 à 125 millions de dollars uniquement à cause de cet promesse faite durant ce premier trimestre.

Et d’ajouter que plusieurs mesures allaient être prises pour en atténuer l’impact. Cela passera notamment par proposer des arrangements alternatifs avec les clients dans l’incapacité de payer la totalité, de reporter les paiements importants et de modifier certains tarifs : “Notre engagement va envers la connectivité, notre engagement n’est pas de nous enrichir sur le dos de tout le monde et c’est un bon moyen de replacer les gens qui ont de vrais problèmes financiers avec la connectivité. […] Nous faisons tout notre possible mais nous réduisons aussi notre publicité.”

Des engagements qui coûteront plusieurs dizaines de millions de dollars

Dans une autre session, c’est le directeur financier de Verizon Matt Ellis qui tenait un discours assez similaire, déclarant notamment s’attendre à une croissance de 3 à 5% plus faible “que ce qu’elle aurait du être normalement”. Avec la promesse faite envers le gouvernement comptant pour environ la moitié de ce chiffre. À la mi-Avril, environ 800 000 clients déclaraient à l’opérateur avoir l’intention de profiter des différentes offres disponibles. Pour Verizon, cela représente cependant uniquement un peu moins de 2,5% de sa base client.

Lire aussi