Publié le 28 juin 2021.
Par Christophe Romei

Microsoft intègre les apps Android, bis repetita des flops !

Publié le 28 juin 2021.
Par Christophe Romei

C'est peut-être le dernier souffle d'un géant pour pouvoir exister dans l'industrie du mobile ! Cela fait plus de 10 ans que Microsoft essaye d'avoir une place dans les stores d'apps. Les aller-retour de la marque dans le mobile, les apps sont somptueux...

Le géant du logiciel a révélé son ajout surprise à Windows 11 lors de son événement spécial Windows. Les applications Android fonctionneront nativement sur Windows 11 et seront téléchargeables depuis l’Appstore d’Amazon, via le nouveau Windows Store inclus dans le système d’exploitation. Les applications seront répertoriées dans le nouveau magasin Windows et pourront être épinglées dans la barre des tâches ou accrochées aux côtés des applications Windows traditionnelles. Microsoft s’associe également à Intel pour utiliser sa technologie Intel Bridge pour en faire une réalité, bien que les applications Android fonctionneront toujours avec les systèmes AMD et Arm.

Il n’est pas très clair de savoir dans quelle mesure de nombreux appareils existants prendront en charge les apps Android avec Windows 11, car Microsoft préconise la prise en charge de la technologie Intel Bridge comme moyen privilégié d’exécuter ces applications.

Derrière cette annonce, on peut voir plusieurs préoccupations de la marque :

  • Les applications Android sur Windows 11 sont une réponse évidente aux progrès d’Apple avec ses puces M1 et l’exécution d’applications iOS sur macOS.
  • À l’heure des plaintes contre Apple en France, Microsoft prend le contre-pied et montre qu’il est possible d’intégrer un autre store dans un écosystème.
  • C’est le sursaut d’un géant qui a loupé son emprise sur l’industrie du mobile, de son OS en passant par les smartphones, notamment avec le flop de la sortie de son dernier smartphone pliable, la Surface Duo.

Aller-Retour

Microsoft a caressé l’idée d’exécuter des applications Android sur Windows de manière native pendant des années.

Depuis 2008, Nokia, Android, iPhone, Microsoft ont été quatre conceptions d’usage à travers 4 OS. Puis Satya Nadella, nommé en février 2014 à la tête de Microsoft lui a fait prendre un changement de cap. Le géant était dans la tourmente avec son rachat de Nokia et avait fait la réorganisation de Microsoft qui a coûté 18 000 emplois dont, 12 500 anciens employés de Nokia, 14 % de la population active du géant mobile finlandais.

Microsoft avait arrêté la gamme Nokia X sous Android, il nous semblait à l’époque que les équipes Nokia étaient pleines de convictions sur le sujet, Nokia X qui était une bonne chose pour lutter contre l’arrivée des marques de smartphones bas de gamme… Microsoft avait fusionné toutes ses versions majeures de Windows dans une énorme plate-forme Windows. Il était temps, car le passage de WP7 à WP8, puis W8 pour les développeurs était compliqué, sans parler des différents stores, etc.

Microsoft a aussi déployé une stratégie en 2015 pour faire de l’entreprise un fournisseur d’applications mobiles populaires : les acquérir ! Microsoft est à la recherche en particulier d’applications de productivité pour renforcer sa part dans le marché mobile. Microsoft se devait d’être présent sur les deux plates-formes concurrentes notamment pour rester avec ses clients qui utilisent les softs de l’entreprise pour tout type  d’appareils mobiles. Outre la recherche pour les applications qui sont populaires sur les produits concurrents, Microsoft veut cibler là où les gens sont pour renforcer ses offres pour Windows, et cela, dès 2014.

Ils ont aussi passé des accords avec les constructeurs comme avec Samsung qui a regroupé les applications OneNote, OneDrive, Office Mobile et Skype, entre autre, profitant de récents efforts de Microsoft pour rendre sur Android les apps aussi fonctionnelles que les versions de Windows.

Il y eut aussi, en 2015, le “Project Astoria”, pour les apps Android sur sa nouvelle plate-forme “Universal Windows” ! La nouveauté viendrait aussi de porter des apps iOS sur une plate-forme qui se dit universelle et puisse être utilisée sur tout type de support, des PC aux tablettes, téléphones, HoloLens, Hub de surface, et qui comprendra bientôt les Xbox et Raspberry Pi avec le Projet Islandwood à partir de Visual Studio 2015 et de votre code existant.

Bref, les initiatives furent nombreuses depuis des années. Cette dernière annonce s’ajout au dossier ! Mais..

Le flop du dernier smartphone

“C’est une technologie qui pousse l’industrie, et c’est une technologie qui pousse les possibilités”, a déclaré Panos Panay, directeur des produits de Microsoft, il y a deux ans, alors qu’il révélait au public le premier appareil à double écran de la société, le Surface Duo. En septembre 2020, l’appareil a commencé à être expédié pour 1 400 $, maintenant il se vend au même prix qu’un smartphone ordinaire, à 549 $. Après bien moins d’un an sur le marché, les baisses de prix successives montrent que le Surface Duo a rencontré moins d’enthousiasme de la part des consommateurs que prévu. La meilleure décision de Microsoft serait de se concentrer sur les segments qui ont déjà montré qu’ils peuvent apporter de la croissance, à savoir les tablettes comme les appareils Surface Book, Pro et Go.

Lire aussi