Publié le 7 juin 2020.
Par Benjamin
App

Les chiffres clés de Facebook

Publié le 7 juin 2020.
Par Benjamin
Photo : NeONBRAND - Unsplash

Photo : NeONBRAND - Unsplash

Après plus de 15 ans d'existence, le réseau social Facebook est devenu l'une des entreprises digitales les plus puissantes au monde en devenant constitutif des célèbres GAFA. Nous vous proposons d'illustrer ce géant numérique au travers de ses principaux chiffres clés.

Une croissance virtigineuse

En dix ans, le réseau social Facebook a multiplié son nombre d’utilisateurs par six : il est passé de 431 millions à deux milliards d’inscrits. Face à cette affluence, Facebook doit gérer environ 500 térabytes de nouvelles données par jour. Si ces dernières années la concurrence a fleuri, Facebook garde tout de même la tête de la course. Le groupe créé par Mark Zuckerberg affiche des chiffres démesurés. Utilisateurs, messagerie, multi médias, nouvelles utilisations et l’aspect financier : retrouvez toutes ces données dans ce dossier.

Avec ses 2,5 milliards d’utilisateurs actifs par mois fin 2019, le réseau social affiche une hausse de 7,8% sur un an. Le monde entier peut se connecter à Facebook, pourtant le nombre d’utilisateurs varie grandement d’un continent à un autre. C’est l’Asie qui décroche la première place du palmarès, avec un milliard d’internautes connectés chaque mois. L’Amérique du Nord se classe quant à elle légèrement en dessous de l’Europe, avec respectivement 247 et 387 millions de personnes connectées par mois. Facebook recense également 800 millions d’actifs mensuels dans toutes les autres parties du globe.

Parmi tous ces internautes présents sur le site, 47% d’entre eux s’y connectent quotidiennement. Surtout, 30% des utilisateurs d’internet dans le monde déclarent se rendre plus d’une fois par jour sur ce réseau. Par mois, environ 35 millions de Français sont actifs sur Facebook et l’on y dénombre 77% de connexions journalières. Malgré ce fort taux de visites régulières sur le réseau social, les Français ont en moyenne moins d’amis qu’ailleurs : 177 contre 388.

Comptes

Chaque jour, près de 630 millions d’Asiatiques s’y connectent, presque le double de leurs voisins européens. En Amérique du Nord, près de 200 millions d’Américains et de Canadiens vont quotidiennement sur Facebook. Dans cette même temporalité, le site recense environ 520 millions d’utilisateurs qui y accèdent depuis d’autres pays et continents.

Et, ces chiffres impressionnants continuent d’augmenter. Il y aurait un nouveau profil créé toutes les 6 secondes, soit 500 000 nouveaux profils pour chaque journée écoulée. Bien sûr, l’expansion des réseaux sociaux et des pages personnelles va de pair avec la multiplication des faux comptes. Il y en aurait 81 millions sur Facebook.

L’importance des profils sur ce réseau social a rapidement accentué la mise en avant du soi. Ici, les photos y jouent une grande importance : souvenirs de vacances, de soirées, de voyages, de rencontres… On y trouve un peu de tout. L’entreprise américaine recense plus de 250 milliards de photos présentes sur son site. Un chiffre qui augmente chaque jour de 350 millions.

Messagerie

L’un des autres principaux atouts de Facebook réside dans ses services de messagerie instantanée via l’internet. À commencer par Messenger, la messagerie intégrée originale du réseau social, qui possède même son application distincte sur mobile. Fin 2019, plus d’1,3 milliard de personnes utilisent Messenger au moins une fois par mois. En résultent 20 milliards de messages envoyés tout autour du monde.

Aux côtés des écrits aérés d’émoticônes divers, ce chat laisse une place majeure aux photos et vidéos. En effet, 17 milliards de photos sont partagées chaque mois dans les discussions entre utilisateurs et légèrement plus de 410 millions d’utilisateurs de Messenger utilisent la vidéo dans les conversations.

L’application s’érige donc en 2019, comme celle de messagerie instantanée la plus téléchargée sur smartphone, iOS et Android confondus. Cette application passe devant WhatsApp, également propriété du groupe Facebook depuis un rachat en 2014. D’une manière générale, l’entreprise possède quatre des dix applications les plus téléchargées en 2019. Les trois premiers sont : Facebook Messenger, Facebook et WhatsApp Messenger. Instagram, rachetée en 2012, arrive quant à elle à la cinquième place.

Nouveaux usages

Le format mobile est essentiel pour l’entreprise non seulement à travers ses applications, mais également par l’usage dont se sont appropriés les internautes. Actuellement, près de la moitié des utilisateurs se connectent au réseau uniquement sur leur téléphone. Consulter Facebook depuis le smartphone facilite notamment une forme de ” binge-watching ” du fil d’actualité, dans lequel défilent photos et vidéos, se lançant en lecture automatique. Et, le format vidéo sur le réseau social connaît un grand succès : 8 milliards de vidéos y sont regardées par jour, soit l’équivalent de 100 millions d’heures de visionnage. Avec cette utilisation est apparue une nouvelle manière de regarder des contenus audiovisuels sur internet : sans le son et, de préférence, avec des sous-titres. Parmi les vidéos regardées quotidiennement, 85% d’entre elles ont les sous-titres activés.

Cette utilisation sur smartphone a permis à Facebook, suivant notamment l’exemple du succès Snapchat, de développer les ” stories “. Ces petites vidéos, filmées directement depuis le mobile et sur lesquelles il est possible d’incruster des filtres et des écritures, recueillent un bon accueil du public : 300 millions d’utilisateurs regardent chaque jour les Facebook Stories de leurs amis, familles et autres pages suivies.

L’aspect financier

La croissance de cette utilisation sur smartphone permet également à Facebook de trouver de nouveaux leviers financiers. En effet, 78% des revenus publicitaires proviennent des utilisateurs de smartphone. Les publicités permettent de générer une grande partie du revenu de l’entreprise : trois quarts des marques qui utilisent Facebook y paient des annonces sponsorisées. Et pour cause, ce type de marketing personnalisé et boosté selon le prix que l’on y met permettrait d’atteindre une audience de deux milliards de personnes. Une aubaine, donc pour Facebook grâce aux revenus venant de la publicité, mais également pour les entreprises : il y aurait 60 millions de pages actives d’entreprises sur le site. Les deux tiers d’entre elles sont également actives sur sa messagerie.

D’une manière générale, la santé financière du groupe Facebook reste au beau fixe. Il faut dire que le chiffre d’affaires annuel de Facebook n’a cessé de croître depuis sa création. En 2018, le réseau affiche un chiffre d’affaires de 55,8 milliards de dollars, dont 22 milliards de bénéfice. En 2009, il atteignait déjà les 777 millions. Lancé en 2004, le réseau social comptait déjà un million de membres à la fin de cette même année. Ce n’est qu’en octobre 2012 que le cap du milliard de membres actifs est atteint. Aujourd’hui, même si le succès reste de mise, le groupe doit faire face aux succès des autres réseaux sociaux, notamment auprès des jeunes qui utilisent de plus en plus TikTok ou Snapchat.

Le renouvellement passe aussi par l’adaptation aux nouveaux usages, tels que l’information à l’ère du numérique et donc la désinformation qui en découle. En effet, près de la moitié des Américains déclarent s’informer sur Facebook, réseau pourtant décrié pour faciliter la transmission des ” fake news “. Un des nombreux enjeux que l’entreprise aura à gérer dans le futur.

Lire aussi
Article abonné

Brèves nouvelles Tech S27

Voici notre veille Tech de la semaine qui couvre les grandes marques, les smartphones, les applications, la réalité augmentée, virtuelle,...