Publié le 1 septembre 2023, modifié le 27 novembre 2023.
Par La Rédaction

Le programme de financement de puces aux États-Unis attire des investissements de 166 milliards $

Publié le 1 septembre 2023, modifié le 27 novembre 2023.
Par La Rédaction

Découvrez comment le programme de financement des puces américaines a séduit les investisseurs, générant un incroyable montant de 166 milliards de dollars !

Les États-Unis ont pris des mesures importantes pour reprendre la main sur l’industrie des semi-conducteurs. Ces mesures ont été motivées par la pénurie de puces électroniques qui a frappé le monde en 2020 et 2021, et par la volonté des États-Unis de réduire leur dépendance vis-à-vis de la Chine, leader mondial de la production de semi-conducteurs. La principale mesure prise par les États-Unis est le Chips and Semiconductors Act, qui a été signé par le président Biden en juillet 2022. Ce projet de loi prévoit de débloquer 52,4 milliards de dollars de subventions pour soutenir l’industrie des semi-conducteurs aux États-Unis.

De son coté les géants chinois de l’internet se tournent vers Nvidia. Selon des informations rapportées, Nvidia aurait reçu une vague de commandes de la part des géants chinois de l’internet pour des chipsets destinés à alimenter les systèmes d’intelligence artificielle. Ces entreprises chercheraient à constituer rapidement des stocks d’équipements, craignant que les États-Unis ne durcissent encore les règles d’exportation.

D’après le “Financial Times” (FT), Tencent, Alibaba, Baidu et ByteDance auraient passé des commandes d’une valeur de 5 milliards de dollars pour des unités de traitement graphique (GPU) auprès de Nvidia. Ces commandes, qui devraient être livrées plus tard cette année et en 2024, comprennent 100 000 processeurs A800, présentés comme une version affaiblie du GPU A100 de Nvidia destiné aux centres de données. Le processeur plus puissant n’est pas disponible pour les entreprises chinoises en raison des règles d’exportation américaines actuelles.

Plus de 460 demandes de subventions pour les semi-conducteurs aux États-Unis

Le département américain du Commerce (DoC) a reçu plus de 460 déclarations d’entreprises souhaitant obtenir des subventions gouvernementales pour les semi-conducteurs, un an après l’approbation de la loi CHIPS et Science. Le président Joe Biden a affirmé que les entreprises avaient investi plus de 166 milliards de dollars pour ramener la fabrication de semi-conducteurs sur le sol américain.

Une production de semi-conducteurs en baisse

Le président Biden a souligné que la production américaine avait chuté de près de 40% des puces mondiales à un peu plus de 10%, “rendant notre économie vulnérable aux perturbations de la chaîne d’approvisionnement mondiale“. Il a déclaré que cette loi rétablirait la place de la nation dans la chaîne de production mondiale et réduirait la dépendance envers d’autres nations “pour nos chaînes d’approvisionnement en électronique ou en énergie propre“.

Première vague de subventions et mesures d’encouragement

Récemment, le DoC a annoncé la première vague de subventions, axée sur le développement de réseaux sans fil ouverts et interopérables. Il a également réservé 11 milliards de dollars pour la recherche et le développement en matière de fabrication de semi-conducteurs avancés, y compris la création du Centre National de Technologie des Semi-conducteurs. Un groupe de 140 membres du personnel du DoC est impliqué dans la mise en œuvre du programme d’encouragement, qui offre également un crédit d’impôt de 25 millions de dollars pour les investissements en capital dans la fabrication de semi-conducteurs.

D’autres mesures pour soutenir l’industrie des semi-conducteurs.

Ces subventions seront utilisées pour soutenir les investissements dans la production de semi-conducteurs, la recherche et le développement, et l’éducation. Elles visent à créer des emplois, à renforcer la compétitivité de l’industrie américaine, et à réduire la dépendance des États-Unis vis-à-vis des importations de semi-conducteurs.

  • Ils ont renforcé les mesures de sécurité nationale pour protéger les technologies sensibles de l’industrie.
  • Ils ont mis en place des programmes pour former les travailleurs qualifiés dont l’industrie a besoin.
  • Ils ont encouragé les partenariats entre les entreprises américaines et étrangères.

Les investissements dans la production de semi-conducteurs aux États-Unis ont augmenté de manière significative. Avec de nouvelles usines de semi-conducteurs sont en cours de construction aux États-Unis. Ce qui a eu pour effet d’augmenter le nombre d’emplois dans cette industrie. Il est encore trop tôt pour dire si les États-Unis réussiront à retrouver leur leadership mondial dans l’industrie des semi-conducteurs. Cependant, les mesures prises par le gouvernement américain montrent que les États-Unis sont déterminés à relocaliser la production de semi-conducteurs et à réduire leur dépendance vis-à-vis de la Chine.

Lire aussi