Publié le 26 mars 2021, modifié le 26 mars 2021.
Par La Rédaction

La Station Spatiale internationale (ISS) équipée d’un kit sportif de réalité virtuelle

Publié le 26 mars 2021, modifié le 26 mars 2021.
Par La Rédaction
Dans l'avion ZeroG de Novespace

Dans l'avion ZeroG de Novespace

Le casque Oculus Quest sera testé par Thomas Pesquet, astronaute français de l'ESA, lors de ses séances de sport quotidiennes sur l'ISS, grâce à une technologie de réalité virtuelle développée par Fit Immersion.

Pendant la pandémie, le sport et le fitness ont bondi notamment à travers les applications mobiles. Mais le marché de la VR a lui aussi bondi avec le gaming, le sport, l’éducation, la santé. Le marché de la réalité virtuelle devrait passer de 6,1 milliards USD en 2020 à 20,9 milliards USD d’ici 2025 ; il devrait croître à un TCAC de 27,9 % de 2020 à 2025. Les casques progressent, l’enjeu reste de faire en sorte que celui-ci soit léger, le sentir le moins possible, abordable dans son budget. Un casque de réalité virtuelle existait déjà sur la station ISS pour des expériences et dans une volonté d’améliorer les conditions de la pratique sportive lors des vols habités, le Centre National d’Études Spatiales (CNES) a souhaité intégrer l’expérience novatrice de Fit Immersion, jeune start-up basée à Montpellier.

La prochaine mission d’un astronaute de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) vers la Station Spatiale internationale (ISS) dénommée ALPHA sera la deuxième mission du français Thomas Pesquet, qui devrait s’envoler vers l’ISS le 22 avril 2021 pour une mission de 6 mois.

Sport dans l’espace

Au cours de l’année 2020, les tests en vol parabolique zéro gravité ont permis de mettre au point une méthode qui permet d’utiliser un casque de VR en absence de pesanteur. Véritable expérience sensorielle et émotionnelle, ce dispositif numérique transportera les astronautes sur Terre, à travers des parcours filmés sur les routes du monde. Les défis ont été de travailler dans l’espace, car les capteurs, notamment les accéléromètres, ne marchent pas. Il a fallu trouver d’autres solutions, ils ont fait des vols 0G pendant 3 jours pour travailler la solution. Par exemple, pour la mesure de puissance, Thomas Pesquet sera aussi équipé de pédales dotées de capteur de puissance.

L’astronaute français Thomas Pesquet pédalera dans les rues de Paris, celles de St Pétersbourg et gravira le col de la Gineste. C’est une expérience d’entrainement indoor qui permet d’être dans les conditions quasi réelles du lieu souhaité grâce à son kit sportif de réalité́ virtuelle sur une version Unity. Parmi les 15 disponibles dans l’application Fit Immersion, 3 parcours ont été choisis pour cette expérience : la visite de Paris, le Col de Gineste (près de Marseille) ainsi que la visite touristique de St Pétersbourg en Russie. La cession de sport, c’est un parcours en moyenne de 10 KM d’environ 30 minutes.

Créée en 2017, la startup a développé depuis plusieurs années cette application d’entrainement sportif basée sur la vidéo 360°. C’est à l’aide d’un casque de réalité virtuelle et d’un capteur de vitesse qu’il est possible de parcourir divers lieux depuis son vélo stationnaire. L’application peut également communiquer directement avec des home-trainers ou vélos connectés et ainsi permettre la synchronisation de vitesse et difficulté. L’utilisateur peut ainsi se téléporter sur de nombreux itinéraires en majorité filmés en 360°. Des parcours touristiques (notamment dans Paris ou Moscou), cyclistes comme les grands cols pyrénéens et même fantaisistes en images de synthèse comme sur la surface de la Lune. Ces parcours sont disponibles dans la bibliothèque.

Fit Immersion a une bonne expérience sur le sport en particulier sur le vélo, ils ont développé une solution casque et soft, cela marche avec des Elliptical trainers et aussi différents vélos connectés, y compris avec des outils comme celui de Garmin avec le Tacx Boost et les pédales Rally.

Lire aussi