Publié le 22 décembre 2011, modifié le 17 octobre 2014.
Par La Rédaction

La résistance du Financial Times envers Apple produit une web app HTML5

Publié le 22 décembre 2011, modifié le 17 octobre 2014.
Par La Rédaction

Ci-dessous un extrait de l'article "Apple et la presse, pas si compatibles" sur Lemonde.fr qui donne le point de vue des équipes du quotidien britannique Financial Times fasse à la politique de Apple sur son Store. Que l'on approuve ou pas, les propos tenus sont intérressant….. Ce qui n'empèche pas de produire des Apps pour le Financial Times comme pour son magazine Gratuit " How to spend it"….

"Le plus radical est le quotidien britannique Financial Times (FT), qui a réussi à mettre en place un système pour rester sur iPad tout en court-circuitant Apple. Pour Mary-Beth Christie, directrice des produits en ligne du Financial Times, c'est d'abord une question de principe : "Quand j'achète quelque chose sur Internet avec mon ordinateur Dell, la société Dell ne prélève pas de commission. Il n'y a aucune raison pour qu'Apple le fasse." 

Lors du lancement de l'iPad, le FT avait créé son application, comme tout le monde. Mais, très vite, l'équipe de Mary-Beth Christie constate que d'autres fabricants s'apprêtent à lancer des tablettes de qualité : "Dès lors, l'idée de devoir mettre en place une version spécifique pour chaque nouvel appareil nous est apparue comme une perte de temps et d'argent." Le Financial Times décide alors de créer une "version numérique universelle", lisible sur toutes les plates-formes car elle s'appuiera sur les navigateurs Internet classiques – y compris Safari, le navigateur d'Apple préinstallé sur l'iPad.

Pour cela, les développeurs décident de construire un site et une application en utilisant HTML 5, le nouveau langage informatique du Web, encore expérimental, mais très prometteur. Après des mois de travail, ils arrivent à leurs fins : en juin 2011, le FT met en service un système universel multitablette. Désormais, l'utilisateur d'un iPad peut se connecter au site Financialtimes.com via Safari et télécharger gratuitement un lien et une icône identique à celle de l'App Store. Dès sa deuxième visite, il ne verra plus la différence avec une application validée par Apple : d'une pression sur l'icône, il accède directement à une version du journal adaptée à la tablette, et pourra s'abonner très facilement.

En revanche, en coulisses, tout a changé : le FT ne paie pas de commission, obtient directement les données de ses clients et fixe librement ses tarifs. Jusqu'en juillet, les deux systèmes coexistent, puis Apple constate que le quotidien britannique viole la clause d'exclusivité des transactions financières. Elle supprime l'application iPad de l'App Store, mais ne peut rien faire pour bloquer la nouvelle "appli HTML5".

Mary-Beth Christie savoure sa victoire : "Nous avons prouvé à Apple qu'on pouvait faire autrement. Nous avons eu le courage de défricher le terrain, mais à présent, d'autres vont pouvoir nous imiter très facilement. Dans ce cas, Apple devra réfléchir à la pertinence de son modèle économique." Elle précise qu'elle n'est en guerre contre personne : "Pour nos suppléments gratuits – week-end et voyages, financés par la publicité -, nous continuons à passer par l'App Store."

Lire aussi