Publié le 4 juillet 2017.
Par La Rédaction

La Foodtech (O2O), la guerre des services !

Publié le 4 juillet 2017.
Par La Rédaction

La Foodtech, un marché en croissance constante, qui attire chaque année de plus en plus d’entrepreneurs et d’investisseurs.

La Foodtech, un marché en croissance constante, qui attire chaque année de plus en plus d’entrepreneurs et d’investisseurs.

On y distingue trois catégories d’acteurs dans la livraison de repas à domicile.
1. Les Market Place, comme Allo Resto, Grood, Just Eat et Delivery Hero.
2.Les Food-Delivery, comme, UberEats.
3. Il existe enfin une troisième catégorie, celle des plateformes de livraisons dites “full-stack”, comme Nestor, qui produisent leurs propres plats et possèdent leur propre flotte de coursiers.

Les défis sont nombreux !
– Local
– Qualité et rapidité de l’application
– Qualité et fraicheur du repas
– Qualité et rapidité de la livraison (Logistique)
– Paiements
– Fidélisation

Partout dans le monde, le phénomène est bien présent, aux US c’est aussi la guerre des chefs 🙂 Ce sont des concurrents sérieux pour les restaurants traditionnels et les services hors ligne. Pour rester compétitif et attirer les clients, de nombreux restaurants traditionnels sont en partenariat avec les services de livraison de produits électroniques.

Le commerce en ligne vers le hors-ligne est une stratégie commerciale qui attire les clients connecté vers les magasins physiques. Le commerce en ligne ou hors ligne, ou O2O, identifie les clients dans l’espace en ligne, par exemple par courrier électronique et la publicité sur Internet, puis utilise une variété d’outils et d’approches pour inciter le client à quitter l’espace en ligne. Ce type de stratégie intègre les techniques utilisées dans le marketing en ligne avec celles utilisées dans le marketing brick and mortar !. C’est le cas de la Foodtech, mais pas que UBER est un autre exemple, Groupon…

Ce marché n’est pas un long fleuve tranquille et tous ne sont pas égaux face aux défis ! Google a développé Areo, qui fournit des services de commande de nourriture en ligne en Inde. Le géant de livraison de nourriture Delivery Hero a reçu 387 millions d’euros d’investissement. Les principaux acteurs en Inde, y compris Flipkart (ecommerce) et Ola (concurrent de Uber), ont tous testé les services de livraison de nourriture et ont finalement décidé que ce n’était pas pour eux. Certaines entreprises de livraison de nourriture ont même fait faillite.

En France ont est petit joueur sur les investissements par rapport aux US, Chine, Inde alors que nous avons de belle boites comme Nestor – En ce qui concerne l’investissement, cinq des entreprises dans le top 20 des foodtech ont déjà atteint l’investissement de série F, et l’une est devenue une société cotée, ce qui montre que les plates-formes de livraison de nourriture ont déjà atteint un stade de développement relativement avancé !

Par exemple, Domino’s Pizza possède l’application mobile de livraison de nourriture la plus populaire aux US, elle est perturbé par le nouveau venu UberEats qui a pris la deuxième place, selon un nouveau rapport classant les 20 meilleures applications US de livraison de nourriture.

La liste du top 20 provient de Cheetah Lab, le groupe de recherche de Cheetah Mobile, un éditeur d’applications mobiles avec environ 625 millions d’utilisateurs actifs mensuels dans le monde.

Pour son dernier rapport, le lab a examiné le taux hebdomadaire de pénétration active des applications de livraison de nourriture, mesurant le nombre d’utilisateurs actifs hebdomadaires d’une application, divisé par le nombre total d’utilisateurs hebdomadaires actifs d’Android. Le seule défaut dans les résultats, c’est que les données ne reflètent pas les utilisateurs d’iPhone, qui représentent quand même près de 44% des abonnés aux smartphones aux États-Unis, selon comScore.

Dans l’ensemble, les applications atteignent une petite partie y compris de la population en Chine et en Inde environ près de 1 % des utilisateurs d’Android dans ces pays. En tant que tel, la demande pour les livraisons d’aliments basées sur des applications sur le marché américain est encore faible.

Aux États-Unis, la plupart des applications de livraison de nourriture ne sont pas limitées à certains moments ou certaines régions, afin de satisfaire la demande des utilisateurs dans toute la mesure du possible. Toutefois, cela entraîne des frais élevés de livraison et de service. En outre, les applications de livraison de nourriture (autres que Eats) ne fournissent qu’un montant estimé – le montant final peut être encore plus élevé, ce qui entraîne une insatisfaction chez les utilisateurs.

À San Diego, UberEats couvre plus de 170 codes postaux, ou presque tout le comté, livrant plus de 1000 restaurants, ce qui lui donne un avantage sur les concurrents comme Postmates et DoorDash, qui ont été plus lents à étendre les zones de couverture en dehors du centre de la ville.

L’avenir de la food delivery industry

Le paradoxe c’est que la bataille est International dans un environnement très local ! Il va y avoir de la concentration de tomate 🙂 Ceux qui vont réussir sur leur marché local seront racheté !

En fin de compte, la bataille de livraison de nourriture se traduira par de lourds modes de fonctionnement, dans lesquels les plates-formes prennent toutes l’importance des étapes du processus de livraison ((lire : Nestor, avec nos algorithmes, nos coûts de livraison ont diminué de 75% ). La concurrence sur Internet mobile a débuté par des opérations en mode léger, mais depuis que l’afflux de capitaux et les nouveaux entrants arrivent, les choses ont changé, les entreprises qui ne parviennent pas à acquérir plus de ressources auront du mal à augmenter leur part de marché.

Ce qu’il ne faudra pas négliger c’est l’expérience utilisateur de l’application qui est assez élévée, mais dans les années qui arrivent les services seront aussi déporté dans les messageries !! Il faudra revoir l’UX, ce qui est déjà le cas en Chine où les acteurs comme Tencent, Baidu ont prsi place !

Mais on espère que les géant qui prennent placent aux US, en Chine et en Inde n’oublieront pas la présentation, la qualité et la fraicheur du repas comme chez Nestor, en France 🙂

Lire aussi
Article abonné

Brèves nouvelles Emobility S1521

La révolution électrique est là et la façon dont nous naviguons dans le monde change à un rythme rapide. Nous suivrons les villes, stratégies,...