Publié le 4 octobre 2021, modifié le 4 octobre 2021.
Par Christophe Romei

Il y a 3,09 milliards d’utilisateurs mensuels d’applications de messagerie dans le monde

Publié le 4 octobre 2021, modifié le 4 octobre 2021.
Par Christophe Romei

Plus des trois quarts des internautes dans le monde utiliseront une application de messagerie mensuellement d’ici à 2024.

Le nombre d’utilisateurs d’applications de messagerie mobile continue d’augmenter, les cas d’utilisation pour les spécialistes du marketing augmentent également. Il y aura 3,09 milliards d’utilisateurs mensuels d’applications de messagerie dans le monde en 2021, c’est en hausse de 6,1 % d’une année sur l’autre !

Les applications de messagerie sont encore principalement utilisées pour les communications avec les clients dans la plupart des pays, mais de nouvelles intégrations commerciales rapprochent ces services de la caisse. WhatsApp et Messenger, propriété de Facebook, dominent dans le monde occidental. WhatsApp fournit désormais environ 100 milliards de messages par jour et est utilisé par plus de 2 milliards de personnes dans le monde ! La famille d’applications Facebook compte plus de 6,8 milliards d’utilisateurs actifs par mois en 2020.

WeChat (1,1 milliard d’utilisateurs), Viber, LINE et KakaoTalk sont les principaux acteurs en Chine, au Japon et en Corée du Sud, respectivement. La croissance des utilisateurs dans des applications alternatives comme Signal et Telegram a augmenté plus tôt cette année après l’annonce par WhatsApp de nouvelles conditions de confidentialité. Cependant, cette croissance s’est depuis normalisée, sauf en Russie où Telegram continue de croître.

Mais aussi, des messageries dans les applications de Snapchat et Twitter, les 330 millions d’utilisateurs de Twitter constituent une excellente plate-forme de messagerie entre les clients et les 67 % d’entreprises qui ont un compte. Le DM, ou message direct, est une boîte de réception associée à votre profil Twitter où vous pouvez envoyer et recevoir des messages et des photos d’autres comptes Twitter. Étant donné qu’iMessage est un service préinstallé d’Apple, il n’y a pas de statistiques officielles d’utilisation de la messagerie, car ils les conservent en interne. Mais dans la mesure où plus de 1 milliard d’iPhone sont en circulation, le chiffre doit être conséquent, y compris aussi pour Apple Business Chat ! (140 millions d’utilisateurs iOS envoyaient 1 milliard d’iMessages chaque jour en 2012 – chiffre WWDC.)

L’adoption des applications de messagerie mobile s’est accélérée en 2020, ce que montre le rapport de eMarketer, en particulier dans les premiers mois de la pandémie, alors que les consommateurs confinés à la maison cherchaient des moyens de rester en contact avec leurs amis et leur famille. La croissance des utilisateurs sera plus lente en 2021 mais reste plus élevée. eMarketer prévoit une croissance de 5,5 % en 2021 à 2,9 milliards de personnes.

Pourquoi faire ?

Le support client est le cas d’utilisation n°1 pour les spécialistes du marketing utilisant des applications de messagerie, en particulier celles des voyages et du tourisme. Les spécialistes du marketing des secteurs de la santé et des biens de consommation font également des percées dans les applications de messagerie en plus ou en remplacement du chat en direct et du support des centres d’appels. Sur les marchés avec des habitudes de commerce électronique plus naissantes et une forte adoption des applications de messagerie mobile, comme l’Inde et l’Amérique latine, de nombreux consommateurs effectuent déjà des achats via la messagerie. Mais dans des pays comme les États-Unis et certaines parties de l’Europe occidentale où les habitudes de commerce électronique sont établies et les problèmes de confidentialité sont élevés, l’adoption du commerce de messagerie sera probablement plus lente.

De plus, l’introduction de nouvelles fonctionnalités, des fonctionnalités interactives et des appels vidéo liés au commerce et aux paiements, continue d’attirer les gens vers les plates-formes de messagerie, notamment en Asie.

Lire aussi