Publié le 21 février 2022, modifié le 21 février 2022.
Par Christophe Romei

Fight to Earn, Une crypto IOT, L’euro numérique en 2024 – veille crypto

Publié le 21 février 2022, modifié le 21 février 2022.
Par Christophe Romei
Création : @servicesmobiles

Création : @servicesmobiles

Depuis le lancement du Bitcoin en 2008, la Crypto présente une quantité infinie d'espace blanc avec des opportunités de marché imaginables et inimaginables, souvent le mobile au centre de l'Art au Gaming. S0822

Opportunités commerciales pour la NFL

Depuis plusieurs mois, la NFL tente de déterminer si la crypto peut faire partie intégrante des activités de la ligue. Il a été révélé que la NFL tente d’influencer l’agence gouvernementale US, la SEC, qui supervise les titres financiers. La ligue a dépensé plus de 600 000 dollars pour faire pression sur les deux chambres du Congrès et diverses agences gouvernementales au cours du second semestre 2021, selon les rapports. La NFL s’est associée à la National Football League Players Association et à Dapper Labs pour créer des NFT vidéo numériques exclusifs pour les fans de la NFL. De nombreuses stars de la NFL se sont déjà impliquées dans la crypto.

Lors du Super Bowl, diverses entreprises de crypto-monnaie auraient dépensé des millions pour promouvoir leurs produits.

Source

NFT charity Vs crise climatique

Un nombre croissant d’organisations utilisent les NFT pour collecter des fonds pour des organisations caritatives. La dernière en date, le WWF-UK, a annulé sa vente et sa campagne de vente ! À la suite d’un énorme bad buzz, dans un bref communiqué publié sur son site Internet vendredi soir, l’organisme de bienfaisance a déclaré qu’il avait accepté de clore la vente et a remercié ceux qui avaient acheté les jetons et rembourse ceux qui en font la demande. L’organisme de bienfaisance a choisi d’arrêter les NFT en raison de préoccupations environnementales. La plupart des créateurs des NFT pensaient que l’organisme de bienfaisance avait cédé trop rapidement à un groupe d’écologistes qui ne comprenaient pas le potentiel des NFT dans la collecte de fonds et la sensibilisation à la crise climatique et naturelle. Une partie de la controverse portait sur l’empreinte carbone de la technologie blockchain. Le WWF-UK avait pourtant frappé ses NFT sur une blockchain appelée Polygon, une blockchain de nouvelle génération qui utilise un test de sécurité connu sous le nom de proof-of-stake qui consomme beaucoup moins d’énergie que celui d’Ethereum ou de Bitcoin.

Johannes Sedlmeir, qui étudie l’utilisation de l’électricité dans la technologie blockchain au centre de recherche allemand FIM, a déclaré que l’on pourrait affirmer que Polygon est responsable d’une part de la consommation d’électricité d’Ethereum – que le WWF-UK n’a pas incluse dans ses calculs. Mais alors que Polygon fait progresser des blockchains moins énergivores, Sedlmeir a déclaré qu'”il est juste de dire qu’il vise à être respectueux de l’environnement et le sera probablement dans un avenir prévisible”.

Source

Le fils de Robin Williams, Zak, vend aux enchères un NFT pour collecter des fonds pour un organisme de bienfaisance en santé mentale. Le fils et l’artiste ont décidé qu’ils organiseraient une vente aux enchères pour l’une des pièces de l’artiste et que l’argent récolté grâce à la vente NFT irait directement à Bring Change to Mind. Le NFT sera mis en ligne vendredi sur le marché SuperRare pour une période de vingt-quatre heures.

Fight to Earn

Sorare donne des idées depuis son départ dans l’écosystème des NFT. Les arts martiaux mixtes (MMA), parfois appelés combats en cage, sans retenue (NHB) et combats ultimes, sont un sport de combat à contact complet incorporant des techniques de divers sports de combat du monde entier.

Metafight est une plate-forme où les cartes de combattant sont des NFT, chacune représentant un combattant MMA professionnel. La plateforme a des partenariats avec des combattants célèbres comme Ciryl Gane, Nassourdine Imavov, Veronica Macedo, Manon Fiorot, etc. Les premiers NFT que vous pourrez acheter sont les Pass, vous donnant des avantages sur la blockchain Ternoa.

La blockchain 2021

Les transactions mondiales de blockchain et les dollars ont battu des records en 2021. Le financement a augmenté de 713 % d’une année sur l’autre, les investisseurs versant de l’argent dans les startups de crypto et NFT. 25,2 milliards de dollars de financement en 2021. Il y a 1 247 offres de blockchain, 88 % de croissance.

Source

L’avenir du Gaming sur le Web3

/RESPAWN est un rassemblement virtuel d’une journée de certaines des personnalités les plus en vue des industries du jeu et du sport.

Vente de films sur la blockchain

Lancement sur le festival de Berlin

Cinemarket lance Cineverse qui permettra aux cinéastes, distributeurs et producteurs de commercialiser des films directement en utilisant la technologie blockchain et NFT. Elle permettra aux utilisateurs d’acheter, de partager, d’offrir, de vendre et de revendre des films sur la plate-forme. Cineverse proposera plus de 300 films prochainement.

La frustration croissante des cinéastes indépendants face à l’état de l’industrie est devenue très évidente ces dernières années. Les NFT pourraient être utilisées pour soutenir également les cinéastes indépendants. Le marché est conséquent, sur les 80 000 films produits chaque année dans le monde, peu trouvent des accords de distribution ! Cineverse peut aider en offrant une plate-forme ouverte qui permet aux cinéastes et aux distributeurs de vendre du contenu directement au public en utilisant les principes des médias sociaux, comme la création de communautés dans lesquelles les films peuvent être discutés, partagés et vendus. La plate-forme devient un système de paiement transparent gratuitement, c’est que lorsque quelqu’un paie, même s’il y a trois à cinq titulaires de droits, tout le monde reçoit automatiquement sa part lorsque le paiement est effectué. L’efficacité du code rend la paperasse juridique et les avocats superflus.

La stratégie va à l’encontre des usages d’aujourd’hui, où je consomme un film, une fois – là, si vous achetez un film, vous le possédez vraiment. Le film est à vous comme à l’époque du DVD ! Il n’y a pas de contrat de licence. Dans cinq ans, vous pourrez toujours l’utiliser vous-même, vous pouvez l’offrir à un ami ou vous pouvez le revendre sur le marché secondaire. Les NFT seront négociables sur Cineverse ainsi que sur les principaux marchés, tels qu’OpenSea. En revendant le film, un petit pourcentage revient au titulaire des droits.

La clé du projet est son éventuelle et complète décentralisation, en partie pour assurer son existence à long terme, c’est à dire que la communauté en est propriétaire. Il restera à trouver les consommateurs désireux d’embrasser une plus grande diversité dans le cinéma.

JPMorgan plonge dans le Métavers

Morgan Stanley a estimé la valeur marchande future du métavers en Chine à 8 000 milliards de dollars, soit le même montant que Goldman Sachs prévoyait pour le marché mondial. Les consommateurs s’attendent toujours à ce que 39 % de leurs activités bancaires impliquent une assistance humaine directe d’ici à 2024, ce qui n’est pas incompatible avec les univers en AR, VR, XR.

JPMorgan a ouvert un salon dans le monde virtuel basé sur la blockchain Decentraland et prétend être le premier prêteur majeur à entrer dans le métavers. La banque propose une suite de services basés sur Ethereum. Coup de pub ou signal d’intention ? Cette décision souligne l’ambition de JPMorgan de moderniser sa marque en se tenant au courant des tendances du marché et en ciblant une clientèle plus jeune. Le géant bancaire a déclaré que le risque “d’être laissé pour compte vaut l’investissement supplémentaire nécessaire pour démarrer” dans la course à la construction d’une présence dans le métaverse.

Aucun service bancaire n’est actuellement proposé. La portée de Decentraland est minime. Il ne compte qu’environ 300 000 utilisateurs actifs mensuels et seulement 18 000 utilisateurs quotidiens, selon Yahoo Finance, bien que ces chiffres augmentent rapidement. Ce ne sera pas la dernière grande banque à se lancer dans l’espace alors que le métavers se généralise et que la peur des entreprises de passer à côté suscite l’intérêt.

La startup Multis

Conçue à l’origine comme une néobanque pour les entreprises travaillant avec les crypto-monnaies, la société a légèrement modifié sa vision du produit. Elle entend désormais offrir la couche logicielle qui aide les organisations web3 à gérer leurs finances cryptographiques. Si vous dirigez une entreprise qui reçoit et envoie principalement des actifs crypto et si vous souhaitez payer les gens en crypto-monnaies, il y a de fortes chances que vous puissiez utiliser quelque chose comme Multis.

Construit avec Gnosis, Multis propose des solutions via une couche logicielle tout-en-un conçue pour servir de colonne vertébrale financière à la vague croissante d’entreprises Web3 et de DAO. La plate-forme offre une visibilité claire sur les finances de toute l’équipe, rationalise les rapports et la comptabilité, et permet une coordination et des contrôles d’autorisation faciles pour la gestion des dépenses.

Source

L’euro numérique en 2024

Dans un discours prononcé devant le Parlement européen, Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne (BCE), a déclaré qu’une décision sur un euro numérique sera prise d’ici 2024. La BCE a décidé de lancer la phase d’investigation du projet d’euro numérique en juillet 2021 alors que l’intérêt pour les actifs numériques augmentait et que la technologie pouvait stimuler l’innovation dans le secteur des paiements et des transferts. La nouvelle fait suite à un rapport de Politico selon lequel une législation pourrait être dévoilée pour créer un euro numérique ou une monnaie numérique de la banque centrale (CBDC) d’ici le début de 2023.

Source

Uniquire, plate-forme NFT

Elle est destinée au développement de services de création de certificats NFT dans le domaine de l’art et leur commercialisation. Cette start-up se présente comme une agence marketing et technologique spécialisée dans les NFT, avec une offre qui s’adresse en priorité aux galeries d’art. L’idée est de leur permettre de valoriser leurs artistes dans la blockchain, via le développement de collections NFT. Un marché qui pourrait représenter 21 milliards en 2026. En effet, si l’art numérique a le vent en poupe, il est aujourd’hui très difficile de s’y retrouver, sans compter que les risques de plagiat et d’arnaque sont réels.

En constituant autour des galeries un écosystème expert et de confiance, la startup a vocation à devenir la plate-forme NFT de référence des pépites de l’art contemporain. L’intérêt pour les collectionneurs sera également de découvrir de nouvelles œuvres d’artistes déjà reconnus par le marché, ce qui rend l’acquisition des œuvres numériques plus rassurante et moins risquée. Actuellement détenue à 100 % par BD Multimédia, elle s’est lancée dans une levée de fonds d’amorçage, en vue d’étoffer ses équipes et d’affiner sa proposition.

BD Multimédia, qui a créé Uniquire, a racheté en début d’année la technologie Metacollector. L’idée est de remettre au goût du jour les œuvres du patrimoine artistique, en y ajoutant une forte dimension de gamification. La technologie propose ainsi sa collection de NFT “ARTFRAGS”, des fragments inspirés d’œuvres célèbres, numérotés et entièrement restaurés numériquement : créatures sorties de l’univers de Kandinsky, nymphéas de Monet, formes imaginées par Klimt… Le collectionneur acquiert ces fragments qui sont ensuite recomposés automatiquement entre eux au sein de ses collections, pour devenir une œuvre d’art unique, qui lui est propre. Chaque ARTFRAG a son propre aspect visuel, ses propriétés et effets lorsqu’il est combiné aux autres. Le collectionneur peut ensuite revendre chaque fragment individuellement ou comme un ensemble, si l’acheteur souhaite conserver intacte l’œuvre générée au sein d’une collection.

Metacollector démarre son activité sur la blockchain TEZOS, accueillant pour les projets expérimentaux sur les NFT et qui comptent déjà 40 000 collectionneurs actifs. Certains seront proposés en grande édition (10 000 exemplaires), d’autres en édition limitée (200), voire en un seul exemplaire, créant ainsi de la rareté sur le marché. À chaque jeton sera affilié un Smart Contract, permettant à Metacollector de se rémunérer lors de la revente d’un jeton.

Une crypto IOTA

IOTA est une crypto-monnaie au lieu de la blockchain, elle utilise Tangle. Tangle d’IOTA est un système parallèle dans lequel les transactions peuvent être traitées simultanément plutôt que séquentiellement. Bien qu’il n’utilise pas de blockchain, son grand livre distribué est totalement décentralisé et exempt de l’influence de toute autorité centrale.

IOTA est un protocole de Transfert qui n’a pas de leader. Il n’est pas nécessaire de recourir à un intermédiaire pour intégrer des transactions dans Tangle d’IOTA. Tant qu’ils adhèrent à la conception de base du protocole, n’importe qui est autorisé à joindre des transactions à ses messages. L’IOTA souhaite jouer un rôle central dans la prochaine révolution industrielle, permettant des relations économiques entre les machines. La crypto-monnaie IOTA est conçue pour que les objets liés à l’IoT soient en mesure de générer des fonds automatisés conformément aux directives spécifiées. Par exemple, vous avez un frigo, mais un produit manque : le frigo envoie systématiquement une demande de commande, et les marchandises sont livrées.

Source

Phishing sur OpenSea

Plus de deux douzaines d’utilisateurs d’OpenSea ont vu certains de leurs NFT volés ce week-end, ce serait une attaque de phishing majeure, le PDG d’OpenSea a finalement fait une déclaration sur twitter, voir ci-dessous. Une analyse du service de sécurité blockchain PeckShield indique que plus de 200 NFT ont été volés aux utilisateurs. Parmi les principaux détails peu clairs : comment exactement les attaques ont été menées, un aspect sur lequel OpenSea dit toujours enquêter.

Collect to Earn

Si vous aimez Monopoly, le jeu de société blockchain Crypto Tycoon apporte les mêmes mécanismes au monde virtuel. La première collection de Crypto Tycoon se compose de 1 000 NFT CryptoTown. Chaque jeton d’accès à la genèse révèle une propriété dans le jeu de société, que les utilisateurs recevront une fois la collection épuisée. Bien sûr, les propriétés ont diverses raretés pour une valeur accrue. CryptoTown dispose de 20 quartiers permettant aux joueurs de collecter un monopole avec un système de trésorerie en évolution et des tokenomics. Les joueurs doivent collecter autant de propriétés que possible dans les mêmes quartiers. Grâce à la technologie NFT, chaque utilisateur peut échanger ses actifs pour devenir le premier propriétaire du quartier.

Le système Collect-to-Earn offre des expériences partagées et des stratégies de trading sur la blockchain comme jamais auparavant.

Le VC, Tiger Global

Au début de l’année dernière, en plus d’avoir dirigé la série E de 300 millions de dollars de Coinbase en octobre 2018, le géant de l’investissement technologique avait évité la crypto depuis. Cela a radicalement changé au cours des quatorze derniers mois. L’investisseur basé à New York, qui a 95 milliards de dollars d’actifs sous gestion, a aujourd’hui dirigé ou participé à pas moins de 35 cycles de financement à travers la crypto-sphère, une frénésie qui ne montre aucun signe de ralentissement.

Tiger a fait sa première incursion dans l’investissement symbolique le 9 décembre de l’année dernière, lorsqu’il a participé à une augmentation de 100 millions de dollars par le réseau de talents décentralisé Braintrust. Tiger disposerait désormais d’environ 5 milliards de dollars d’investissements dans la cryptographie.

Dans le même temps, Sequoia Capital lance un fonds cryptographique de 500 à 600 millions de dollars. En plus du sous-fonds crypto, Sequoia continuera également à investir dans des startups crypto à partir de ses principaux fonds d’amorçage, de capital-risque, de croissance et d’expansion qui ont plus de 7,5 milliards de dollars d’engagements en capital totaux. Sequoia investit dans la cryptographie depuis 2015 dans le cadre d’opérations sur actions et token. L’année dernière, 20 % des nouveaux investissements de l’entreprise aux États-Unis et en Europe concernaient la crypto.

NEWS

Lire aussi