Publié le 22 avril 2021, modifié le 22 avril 2021.
Par Christophe Romei
App

Des applications mobiles pour sauver la terre !

Publié le 22 avril 2021, modifié le 22 avril 2021.
Par Christophe Romei
Creation : servicesmobiles

Creation : servicesmobiles

Les terminaux utilisateurs sont désormais les plus gros contributeurs à l’impact environnemental du numérique et ce phénomène est amené à se renforcer. Dans le même temps, des applications peuvent nous aider à mieux comprendre les enjeux #EarthDay 🌎

Nous avons écrit plusieurs articles sur les applications mobiles qui ont un impact croissant sur la consommation énergétique et l’environnement. Le consommateur mobile moyen a un nombre accru d’applications téléchargées sur son appareil mobile. Au second semestre 2020, le consommateur moyen avait 110 applications installées ! De plus en plus d’entreprises qui ont des applications utilisent l’argument “neutre en carbone” comme un élément marketing pour être un différenciateur de leurs concurrents, c’est le cas par exemple de Bolt, l’application de taxi et principal rival d’Uber en Angleterre ! Elle compte désormais plus de 50 millions d’utilisateurs à travers le monde. L’entreprise prétend offrir un moyen de se déplacer sûr, abordable et neutre en carbone. Le plan vert de l’entreprise signifie que tous les voyages effectués par Bolt en Europe sont neutres en carbone !

80 % de ces émissions sont dues à la partie hardware du numérique comme la fabrication des devices, les datacenters, etc. Mais les 20 % de la partie software sont grandement responsables de l’ensemble de l’impact environnemental du secteur, car la transformation digitale des entreprises entraine un besoin en infrastructures IT de plus en plus puissantes. Il y a donc un besoin toujours croissant de ressources Cloud. Les données peuvent nous sembler invisibles, surtout si vous disposez d’un forfait illimité, mais chaque e-mail, tweet et vidéo se trouve sur un serveur. Avec tous les serveurs qui bourdonnent dans les centres de données, ces bâtiments géants doivent être refroidis et les émissions passent souvent par le toit.

Il y a aussi des acteurs qui s’engagent pour nous faire changer et percevoir nos actions sur l’environnement, nous passons en revue 3 applications mobiles sur le sujet.

Greenly

Créée à l’été 2019 par des entrepreneurs venus de Withings, Greenly lance la première application sur Android pour permettre à chacun de mesurer et de réduire son impact écologique, en récompensant les bonnes pratiques. Greenly mesure automatiquement l’empreinte carbone des dépenses, récompense les comportements vertueux et permet de financer des projets pour accélérer la transition écologique. Dans la droite ligne des recommandations du Haut Conseil pour le climat, qui entend tirer les leçons de la crise sanitaire du Covid-19 en plaçant la lutte contre le changement climatique au cœur du plan de relance économique, Greenly élargit son offre à Android, pour que chacun puisse suivre et réduire son budget carbone par ses dépenses.

L’application, disponible sur Androïd après de premiers tests sur iOS, permet de calculer en continu son empreinte en se connectant à l’ensemble des banques en France. Elle offre le même niveau de sécurité et de confidentialité que les applications bancaires, grâce à la technologie des API bancaires Oxlin de Linxo Group, le leader français de l’agrégation bancaire et de la gestion des finances personnelles. Les utilisateurs ont la possibilité de financer des projets certifiés pour la préservation du climat grâce à un partenariat avec EcoAct, leader européen dans l’élaboration de stratégies de neutralité carbone.

En pratique, les émissions carbone de chaque transaction bancaire sont calculées de trois façons :

  • Par produit, quand le prix indique la quantité (exemple : dans le transport avec l’essence ou le logement avec électricité)
  • Par service, en appliquant au prix le ratio du bilan carbone de l’entreprise à son chiffre d’affaires (exemple : contrat d’assurance, licence informatique, frais bancaires, etc)
  • Par paniers moyens, composés de produits types avec une empreinte carbone et un prix moyen connus (exemple : alimentation, habillement, etc) selon la méthode des facteurs monétaires détaillée par l’ADEME. L’utilisateur peut ensuite préciser de quel article il s’agit manuellement s’il souhaite plus de détails.

Klima

Klima est une application climatique pour les consommateurs qui permet à chacun de devenir neutre en carbone.

Le calculateur de carbone Klima permet aux utilisateurs de mesurer leur empreinte carbone personnelle, puis de neutraliser ces émissions. Grâce à un abonnement mensuel selon votre empreinte carbone, vous pourrez choisir les projets climatiques que vous souhaitez financer parmi une liste qui comprend : la plantation d’arbres, l’énergie solaire et les initiatives de cuisinières propres. Celles-ci sont conformes aux objectifs de développement durable des Nations Unies et comptent parmi les 10 solutions climatiques les plus efficaces au monde, selon Project Drawdown. L’app a certifié 145 marques dans 10 secteurs.

Yuka

Grâce à ses 10 millions d’utilisateurs, Yuka parvient à bouleverser les habitudes alimentaires des consommateurs et à encourager les industriels à améliorer leur offre de produits. Cela n’a pas laissé l’État indifférent, puisque Emmanuel Macron avait fait part, en décembre dernier, de sa volonté de voir naître rapidement un “Yuka du carbone” pour encourager les bonnes pratiques et la transparence des grandes entreprises et des marques : “Un score carbone pour évaluer l’impact environnemental des produits ? J’y suis favorable. Nous pouvons créer ensemble le Yuka du carbone !” Yuka a pris le Président de la République au mot et lance à présent son “éco-score”.

Cette nouvelle app a pour objectif la mise en place d’un étiquetage environnemental établi sur la base de critères tels que les émissions de gaz à effet de serre et de particules fines, la consommation d’eau ou encore l’acidification de l’atmosphère qu’engendre le produit évalué. Si Yuka a été citée comme référence, elle a précisé dans un communiqué de presse que la méthodologie a été mise au point conjointement par 11 acteurs du numérique.

D’autres applications

Ecosia est un moteur de recherche permettant de planter des arbres et ainsi de mener une lutte contre le réchauffement climatique. Avec une note d’excellence sur l’app Store de 5 !
Ocean zero de Sufrider Foundation Europe : apprendre à réduire ses déchets au quotidien n’a jamais été aussi simple et motivant. La fondation propose deux façons innovantes de débuter l’aventure zéro déchet : une application avec 25 défis à faire à son rythme.

Lire aussi