Publié le 19 juin 2020, modifié le 23 juin 2020.
Par Christophe Romei

Apple Watch, trackers de fitness Fitbit, peuvent-ils aider à détecter le coronavirus ?

Publié le 19 juin 2020, modifié le 23 juin 2020.
Par Christophe Romei
Photo : Fitbit

Photo : Fitbit

Les trackers d'activité et physiologiques sont de plus en plus utilisés dans le monde pour surveiller la santé individuelle. En accédant à ces données, il pourrait être possible d'améliorer la surveillance de la grippe en temps réel y compris le nouveau coronavirus.

Les fabricants d’électronique personnelle comme Apple, Fitbit et Samsung construisent des trackers de fitness, des smartwatches et d’autres accessoires portables pour nous aider à rester en bonne santé en surveillant notre activité. De plus en plus, ils sont également utilisés pour identifier et surveiller les malades, ils deviennent de plus en plus performants et équipent en masse de nombreuses personnes dans les pays occidentaux.

Nous l’avons vu partout en Europe, ceux qui sont frappés par le Covid-19 submergent les systèmes de soins de santé des pays, la rareté des kits de test confond la capacité des hôpitaux à quantifier l’assaut et à prendre des décisions cruciales pour le déploiement des médecins, des infirmières, des respirateurs et d’autres ressources de soins rares. Aux États-Unis, environ 7% des adultes qui travaillent et 20% des enfants de moins de 5 ans contractent la grippe chaque année. La surveillance traditionnelle de la grippe repose en grande partie sur une combinaison de surveillance virologique et syndromique des marqueurs grippaux (SG) pour estimer les tendances de la grippe. Cependant, la surveillance des SG a un délai de déclaration de 1 à 3 semaines et est souvent révisée des semaines plus tard par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis. Il est donc primordial d’anticiper !

Le CDC US a récemment estimé que 40% de la transmission des coronavirus se produisent avant l’apparition des symptômes.

Les hôpitaux, les médecins recherchent de nouvelles façons créatives d’alléger le fardeau, comme l’incorporation de produits portables pour lutter contre le coronavirus.

  1. Suivre la pandémie lorsqu’elle se propage à travers le pays.
  2. Identifier les médecins, infirmières, etc qui ont contracté la maladie le plus rapidement possible,
  3. Surveiller les patients atteints de coronavirus pour prendre de meilleures décisions quant à savoir qui doit être hospitalisé et quand.

Surveillance bienveillante

La première tâche, la surveillance de la population, peut être réalisée avec la plupart des appareils portables qui suivent l’activité et la fréquence cardiaque. Les deux autres nécessitent cependant des mesures avancées pour lesquelles un pourcentage faible mais croissant de dispositifs portables est équipé pour effectuer le suivi. À long terme, l’urgence qui stimule l’intégration rapide des appareils portables dans la réponse à la pandémie des fournisseurs pourrait entraîner des changements durables dans le suivi des appareils portables et la façon dont nos médecins utilisent ces données pour garder un œil sur nos conditions et décider comment et quand nous traiter.

Depuis plusieurs années, les chercheurs reconnaissent le potentiel des wearables à servir d’outils de crowdsourcing pour suivre la propagation des maladies. Par exemple jusqu’à 1 Américain sur 3 porte un appareil de suivi de la condition physique. De nombreuses initiatives à travers le monde existent. Par exemple, le Scripps Research Translational Institute a annoncé qu’il avait construit un modèle pour suivre la grippe en surveillant les données anonymisées telles que la fréquence cardiaque, la durée du sommeil et l’activité de dizaines de milliers de Fitbit.

Il couvre d’autres maladies ou épidémies comme Ebola ! Une nouvelle étude a été publiée par “the lancet” sur les appareils portables conçus pour identifier rapidement les épidémies de virus en général, et de coronavirus en particulier. Ils ont trouvé que les données Fitbit amélioraient significativement les prédictions dans les cinq États du test.

FitBit

Fitbit a d’ailleurs annoncé une nouvelle solution Ready for Work pour aider les employeurs à relever le défi sans précédent de retourner au travail pendant la pandémie de Covid-19. La solution Ready for Work de Fitbit permet aux employés d’accéder à des mesures de santé clés à partir de leur appareil Fitbit, ainsi que l’enregistrement de l’exposition, des symptômes et de la température, le tout dans une fonction d’enregistrement quotidien facile à utiliser qui fournit aux employés des conseils sur l’opportunité de se rendre sur le lieu de travail.

Des rapports et des analyses quotidiens permettent aux employeurs d’évaluer et de surveiller rapidement la santé et la sécurité au travail et de fournir un soutien aux employés. La solution est disponible via Fitbit Health Solutions et vise à aider les employés et les employeurs à lutter contre la propagation du Covid-19 sur le lieu de travail et à retourner au travail en toute sécurité, en toute confiance et en bonne santé..

Si, par exemple, mon Fitbit a constaté que ma fréquence cardiaque est plus élevée et que le nombre de pas est plus bas cette semaine, il n’y a aucun moyen de conclure que j’ai un coronavirus. Mais si deux fois plus de porteurs de montres intelligentes présentent le même schéma, les autorités pourraient déduire que la maladie se propage ici et utiliser ces informations pour alimenter les décisions politiques.

Les Centers for Disease Control and Prevention US identifient trois grands symptômes de coronavirus. L’une est la détresse respiratoire sous la forme d’un essoufflement. Les deux autres sont la fièvre et la toux. Il y a fort à parier que les capteurs qui surveillent les paramètres avancés comme la température corporelle et la saturation en oxygène deviennent monnaie courante dans les appareils portables d’ici quelques années.

L’état français devrait offrir un Fitbit/Withings “amélioré” à tous les cas positifs du Covid-19 pour suivre leur convalescence et les aider médicalement avec un suivi et ainsi construire une plate-forme avec des datas anonymisées dans toutes les régions de France. Anticiper la prochaine pandémie (grippe) doit être une priorité.

Apple Watch

En 2019, Apple a publié la sixième version de son système d’exploitation Watch, watchOS. Il comprenait Cycle Tracking, une application qui aide les utilisateurs à suivre les cycles menstruels et les symptômes de règles, et l’application Noise, qui utilise le microphone de la montre pour détecter quand le niveau de décibels à proximité atteint des niveaux qui peuvent provoquer une perte auditive irréversible.

Le corps de l’Apple Watch risque de devenir beaucoup plus mince au fil du temps. Aujourd’hui, l’ECG d’Apple est dans le corps de la montre. À l’avenir, les capteurs ECG pourraient être intégrés dans le bracelet qui devient intelligent.

Les capteurs vont forcément augmenter. Les types de capteurs qui pourraient être utilisés dans les bracelets d’Apple Watch incluent ceux qui collectent des mesures environnementales, capteurs de lumière visible, capteurs de lumière sensibles à la couleur, capteurs de lumière ultraviolette, etc), capteurs de proximité capacitifs, capteurs de température, capteurs de force (par exemple, pour mesurer des informations biométriques), capteurs de pression de gaz, capteurs de fréquence cardiaque, capteurs de niveau d’oxygène dans le sang (par exemple, basés sur la lumière émise et détectée), capteurs d’électrocardiogramme (par exemple, capteurs pour mesure des signaux électriques sur le corps d’un utilisateur), capteurs de particules (par exemple, capteurs qui utilisent des mesures de lumière et / ou d’autres mesures pour mesurer la concentration de particules dans l’air), etc.

Les capteurs de glucose sont sur le radar d’Apple depuis longtemps et il y a eu des discussions sur les capteurs capables de mesurer les niveaux d’oxygénation, les niveaux de stress et la pression artérielle. La montre sauve des vies !

Startup

Elles sont nombreuses à mixer le sujet de la santé et des capteurs. Le dispositif médical BioSticker approuvé par la FDA US est conçu pour être discrètement porté sur la partie supérieure gauche de la poitrine pour une capture des données à distance sans effort et une expérience patiente simplifiée “collez-le et oubliez-le”. Le BioSticker prescrit par le médecin est le premier dispositif médical à usage unique pour une surveillance continue des signes vitaux jusqu’à 30 jours. (Fréquence respiratoire, fréquence cardiaque au repos et température de la peau, position corporelle, niveaux d’activité, état de sommeil, analyse de la marche à haute résolution et détection des chutes)

SpireHealth, une startup de 2013, travaille au côté des hôpitaux en cette période de Covid-19. Leur mission est d’exploiter la puissance des algorithmes et des capteurs pour améliorer les résultats de santé en donnant aux patients et aux médecins des données utiles et exploitables notamment dans la respiration continue et de la surveillance ambulatoire y compris la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), l’insuffisance cardiaque, l’asthme, les troubles du sommeil et l’anxiété. Les capteurs/tag ont des batteries pour environ 1 an et demi d’autonomie ! Ils se collent sur vos vêtements et peuvent passer à la machine.

Usage en France

Les Français sont sûrement prêts à utiliser des trackers pour leur santé. La France enregistre une croissance de 30% des téléchargements des applis médicales entre février et mai 2020. L’accélération de 65% des téléchargements d’applications médicales mondiales en avril 2020 par rapport à janvier 2020 indique que les consommateurs font de plus en plus confiance à ces applications pour effectuer des tâches traditionnellement effectuées en personne, tout en continuant à prendre des précautions pour respecter la distance sociale.

Top des applis Santé Fitness et médicales par téléchargements by AppAnnie<br />Q1 2020, iOS and <a target="_blank" title="Google Play" href="https://www.servicesmobiles.fr/google-play">Google Play</a>

Top des applis Santé Fitness et médicales par téléchargements by AppAnnie
Q1 2020, iOS and Google Play

La surveillance continue et mobile peut être beaucoup plus pertinente que l’on pense. Il s’agit potentiellement d’un nouveau type de médicament 🙂

Lire aussi