Publié le 23 mai 2024, modifié le 23 mai 2024.
Par La Rédaction

Vodafone utilise l’IoT et les jumeaux numériques pour protéger les arbres

Publié le 23 mai 2024, modifié le 23 mai 2024.
Par La Rédaction

Découvrez comment Vodafone déploie l'IoT et les jumeaux numériques protége les précieux arbres et révolutionne la conservation de la nature. Les premiers résultats montrent que les données des capteurs sont transmises de manière fiable, de sorte que les jumeaux numériques sont mis à jour à tout moment et fournissent des informations importantes sur l'état actuel des arbres.

Un partenariat technologique pour préserver la nature entre Vodafone Germany, en collaboration avec la start-up Agvolution et une université locale, a récemment mis en lumière l’avancement d’un projet innovant. Il s’agit d’un projet de numérisation de sites naturels en Allemagne, grâce à l’utilisation de la technologie IoT (Internet des Objets) et de capteurs intelligents. Ils ont installé un total de 70 capteurs d’humidité et de température dans un projet pilote. Ils collectent des données en temps réel à environ 45 centimètres de profondeur. En outre, 16 stations météorologiques ont été activées, qui déterminent, entre autres, la température de l’air, l’humidité de l’air, la pression atmosphérique et les précipitations. Avec l’aide de l’intelligence artificielle, des jumeaux numériques provenant d’arbres sont créés à partir de toutes ces données.

De cette façon, l’irrigation optimale peut être déterminée et ajustée pour chaque arbre. De sorte que les données, qui sont enregistrées par les capteurs profondément souterrains et dans des endroits éloignés, sont mises à jour de manière fiable et sans délai, Vodafone a activé le réseau de machines IoT à bande étroite en plus d’un réseau local de la ville (MIOTY).

Des capteurs pour une meilleure gestion de l’écosystème

Agvolution, une société d’agritech, s’est associée à l’université de Friedrich-Alexander pour développer des capteurs capables de surveiller différents facteurs contribuant à la vie des arbres, notamment :

  • La température,
  • L’humidité du sol,
  • La pression atmosphérique,
  • Les précipitations.

Les données collectées par ces capteurs permettent de créer des jumeaux numériques des sites surveillés. Ce procédé aide les autorités locales à déterminer les besoins en soins des arbres et à ajuster les niveaux d’arrosage en conséquence. Vodafone souligne que ces données en temps réel sont “particulièrement importantes” lors des saisons sèches, où il est nécessaire de porter une attention particulière aux cycles d’arrosage pour maintenir la santé des arbres. ).Tous les capteurs sont connectés les uns aux autres par cette technologie mobile dans l’Internet des objets.

Des essais concluants pour une gestion optimisée des ressources

Un essai pour ce projet a été réalisé à Erlagen. Vodafone a alors mis en place un réseau de machines NB-IoT pour soutenir les zones reculées de la ville. Cette initiative a permis aux autorités de “mieux planifier et organiser l’arrosage des arbres en été” et a permis d’économiser environ 250 mètres cubes d’eau à Erlagen, selon Vodafone.

Les jumeaux numériques à étendre pour faire face aux défis climatiques

Fort de ce succès, le projet a commencé à être déployé dans d’autres villes comme Berlin, Hannover, Potsdam, Garbsen, Bamberg et Pirmasens. “Le réchauffement climatique a entraîné une perte de sites naturels et rendu l’entretien des espaces verts beaucoup plus difficile”, note Vodafone. L’opérateur ajoute que l’utilisation de l’IoT peut aider à entretenir plus efficacement les arbres tout en réduisant le gaspillage d’eau, les émissions de carbone et les coûts.

Les jumeaux numériques sont généralement utilisés dans les usines, où une copie numérique d’une machine ou d’une ligne de production entière est créée sur l’ordinateur. À Erlangen, cependant, des jumeaux numériques ont été créés pour des arbres pour la première fois. Pendant les mois secs, le système de surveillance de l’humidité du sol permet d’anticiper les besoins en arrosage et d’effectuer des ajustements flexibles. Ceci est crucial car les arbres sont sensibles aux conditions météorologiques extrêmes – trop peu ou trop d’eau nuit considérablement à leur santé. Grâce aux capteurs, non seulement la rapidité de réaction et la planification se sont améliorées, mais il est également possible de prioriser les interventions. Les arbres les plus critiques peuvent être arrosés en priorité, tandis que ceux avec suffisamment d’humidité du sol peuvent attendre. Les données sont transmises via un réseau local de la ville et, pour les zones plus éloignées, via le réseau de machines Vodafone.

Lire aussi