Publié le 18 juin 2024.
Par La Rédaction

Vers des wearables contextuels et intelligents

Publié le 18 juin 2024.
Par La Rédaction
Source :  woravut - Adobe Stock

Source : woravut - Adobe Stock

IBM envisage de transformer vos gadgets portables en assistants personnels intelligents. Grâce à un nouveau brevet, la société propose des recommandations contextuelles basées sur l'intelligence artificielle pour optimiser l'utilisation de vos appareils selon votre environnement. Découvrez comment cette technologie pourrait redéfinir notre interaction avec les wearables au quotidien.

IBM souhaite vous transformer en véritable Inspecteur Gadget. La société a déposé une demande de brevet pour des “recommandations de dispositifs portables par intelligence artificielle”, un système innovant capable de comprendre le contexte environnant de l’utilisateur pour proposer les appareils ou applications les plus appropriés à chaque situation.

Comprendre le contexte utilisateur

Le système décrit par IBM commence par collecter des données sur l’environnement, les habitudes ou la localisation de l’utilisateur via ses dispositifs portables ou d’autres technologies de positionnement, telles que les caméras ou les appareils domotiques. Un modèle d’IA analyse ensuite ces données environnementales et les compare aux données d’activité historiques pour prédire l’activité de l’utilisateur.

À partir de ces informations, l’utilisateur reçoit une liste de recommandations sur les dispositifs ou opérations à utiliser, “caractérisées par des capteurs pour leurs capacités”, comme l’explique IBM dans son dépôt de brevet. “En utilisant l’intelligence artificielle, les dispositifs portables sont assortis en fonction de la capacité de leurs capteurs à l’activité de l’utilisateur.Pour illustrer, si un utilisateur se trouve dans une salle de sport, le système pourrait reconnaître ce lieu et recommander l’activation d’un moniteur de fréquence cardiaque via une montre intelligente. Si l’utilisateur entre dans sa voiture, le système pourrait suggérer d’activer le GPS sur son téléphone.

Un usage élargi

Bien que cette technologie d’IBM soit principalement destinée aux montres intelligentes et aux téléphones, elle pourrait également s’appliquer à une variété de gadgets portables et non-portables, tels que les lunettes intelligentes et les tablettes. Le dépôt de brevet d’IBM inclut une photo, via l’Office des brevets et des marques des États-Unis, qui illustre ces potentielles applications.

L’intérêt croissant des géants de la tech

Les grandes entreprises technologiques sont de plus en plus déterminées à faire des wearables des incontournables. Si Apple domine actuellement ce marché avec sa gamme d’appareils, presque toutes les grandes entreprises, qu’il s’agisse de Meta, Microsoft ou Google, travaillent sur des wearables de plus en plus avancés. Les brevets déposés par ces sociétés montrent clairement que ces dispositifs deviennent de plus en plus intelligents.

Pourquoi cet intérêt croissant pour les wearables ? La raison est simple : plus les utilisateurs sont équipés de dispositifs, plus ces entreprises peuvent collecter de données. Ces données peuvent avoir plusieurs utilisations, notamment pour la publicité numérique ciblée, très lucrative, et l’entraînement des intelligences artificielles. Le brevet d’IBM adopte une approche similaire à celle de plusieurs autres entreprises technologiques en se concentrant sur les wearables dans le domaine de la santé et du bien-être, avec des capteurs biométriques pour surveiller la fréquence cardiaque et la pression artérielle. Cependant, les capacités de suivi avancées de ces dispositifs pourraient aller bien au-delà des simples trackers de fitness.

Là où IBM pourrait se démarquer, c’est en intégrant ces capacités de manière adaptable, activant certaines applications ou dispositifs en fonction de l’environnement de l’utilisateur. Si l’utilité est la clé pour une adoption accrue, IBM pourrait bien trouver un chemin vers cela grâce à des recommandations précises et pratiques propulsées par l’IA.

IBM semble bien positionné pour révolutionner le marché des wearables avec cette technologie. En intégrant des recommandations basées sur l’IA et en adaptant les dispositifs en fonction du contexte utilisateur, ils pourraient offrir une expérience plus fluide et utile. Cependant, il reste à voir comment cette technologie sera accueillie par les consommateurs et si elle parviendra à surmonter les défis liés à la confidentialité des données. Si vous voulez comprendre les défis de la conception des Wearables, découvrez notre podcast sur Withings et explorez les innovations en santé connectée, de la première balance en 2009 à la ScanWatch Nova.

Lire aussi