Publié le 12 mars 2021, modifié le 22 mars 2021.
Par La Rédaction

Un passeport numérique avec la blockchain pour sécuriser vos objets

Publié le 12 mars 2021, modifié le 22 mars 2021.
Par La Rédaction
Entreprise à suivre - QOSI

Entreprise à suivre - QOSI

Les comportements de consommation changent, les nouvelles générations ont leur propre vie numérique et la demande de confidentialité des données augmente. Arianee a créé un actif intelligent qui est un passeport numérique doté de fonctionnalités innovantes.

Les industries du luxe et aussi du commerce ont des enjeux qui ont basculé avec la pandémie pour de nombreuses marques, les uns avec la fermeture des magasins , les autres avec des plateformes de ecommerce qui doivent faire face à un usage intensif. Le marché des produits de luxe personnels a plus que doublé, passant de 128 à 281 milliards d’euros, les marchés asiatiques étant à l’origine de l’essentiel de la croissance de l’industrie. Les conditions mondiales ont un impact sur le secteur du luxe, selon un rapport plus (32%) s’attendent à ce que les conditions commerciales du marché du luxe s’érodent en 2020, contre 21% qui s’attendent à une amélioration des conditions. Le marché a été édulcoré par l’accessibilité parce que les entreprises associent un produit, le qualifie de luxe, et s’est parti. Il va falloir revenir aux piliers clés du luxe que sont la qualité, savoir-faire, design, souci du détail, caractère unique et authenticité.

En tout cas la digitalisation de la relation consommateur, l’ économie circulaire, la transparence, la traçabilité et la responsabilité sont devenues plus marquantes que jamais. Pour faire face à ces enjeux émergents, les marques doivent innover pour proposer une expérience à la hauteur des attentes d’une nouvelle génération de consommateurs. Pour les marques, l’enjeu est de taille : comment interagir avec des clients qui n’effectuent pas d’achats en ligne, ne reçoivent pas de cadeaux ou n’achètent pas de produits d’occasion ? Comment peuvent-ils être transparents, engagés et encourager une consommation plus responsable tout en racontant leur histoire et en pilotant leurs ventes ?

Lancé en 2017 par plusieurs entrepreneurs des espaces du luxe et de la blockchain, la startup Arianee c’est spécialiste dans la certification numérique des objets de valeur, ils ont clôturé son tour de table avec un montant total levé de 8 millions d’euros. Elle souhaite proposer le nouveau standard de délivrance de passeports numériques cryptés sur la blockchain, disponibles en open source via un consortium de loi de 1901 et ouvert à tous les développeurs souhaitant créer de nouveaux usages pour marques.

Ils ont développé une plateforme SaaS qui rend sa technologie directement accessible aux marques souhaitant l’intégrer. Les marques peuvent offrir à leurs clients une expérience personnalisée et personnalisée en développant leur propre interface utilisateur et en produisant des passeports numériques en temps réel, directement depuis leur infrastructure informatique. Ce qui permet aux marques de créer un passeport numérique pour chacun de leurs produits. Ce passeport garantit l’authenticité d’un produit et permet aux marques d’entretenir une relation perpétuelle avec le propriétaire du produit et un historique des événements et transactions intervenus au cours de son cycle de vie.

Ils fournissent aux objets de valeur une représentation numérique authentique, sécurisée et augmentée en d’autres termes, un jumeau numérique. Ces jetons (NFT – Non Fungible Tokens) débloquent un nouveau paradigme de valeur numérique en plus de chaque élément, c’est-à-dire qu’ils sont uniques et non échangeables sur une base 1:1 avec d’autres jetons.

Il y a beaucoup à faire en s’appropriant leur technologie et pas simplement dans le luxe, la vidéo ci-dessous par exemple parle du marché d’occasion, ce qui est un vrai besoin les acheteurs et les vendeurs !

Le cas Breitling

Depuis octobre 2020, l’horloger Breitling a étendu les passeports numériques Arianee blockchain à toutes ses montres. Le passeport numérique est accessible en scannant la carte de garantie électronique du propriétaire et en téléchargeant le portefeuille numérique crypté, où l’outil est stocké. Son but est d’agir comme une identité numérique, permettant aux propriétaires de prouver l’authenticité et la légitimité de la possession. Ils peuvent également initier et suivre les réparations, se connecter au programme de garantie numérique de Breitling et accéder aux données de la montre telles que son numéro de série.

Le passeport comprend également un certificat de propriété qui peut être facilement transféré en cas de revente sans avoir besoin de documents papier. En outre, Breitling prévoit d’ajouter une fonctionnalité qui permettrait aux propriétaires de prolonger les périodes de garantie et de souscrire à une assurance contre le vol ou la perte. Le pari de Breitling sur la blockchain est d’améliorer l’expérience de possession de montres des collectionneurs.

Lire aussi