Publié le 13 juillet 2021.
Par Christophe Romei

Un documentaire “The Underground Sistine Chapel”, l’artiste PBoy, des NFT pour une nouvelle façon de faire de l’Art et des films

Publié le 13 juillet 2021.
Par Christophe Romei
Underground Sistine Chapel sur CryptoVoxel

Underground Sistine Chapel sur CryptoVoxel

La Chapelle Sixtine souterraine est un film documentaire qui suit la construction d'une chapelle Sixtine moderne, par Pascal Boyart , au cœur d'une ancienne fonderie d'or dans un coin défavorisé de la banlieue parisienne.

Si vous suivez Nft Morning sur clubhouse tous les matins à 8h55, vous avez découvert un projet d’Art avec des NFT, et surement que vous avez regardé ce documentaire “The Underground Sistine Chapel”,  puis vous avez découvert l’artiste, puis la boite de prod, puis le lieu la fonderie, puis les hommes qui y vivent… c’est ce qui rend si particulier ce documentaire sur l’artiste PBoy c’est le formidable travail réalisé autour d’une oeuvre d’Art avec 400 personnages  peints pendant plusieurs mois pour créer une chapelle Sixtine moderne qui revisite la fresque de Michel-Ange dans la chapelle Sixtine … Il a fait un travail de recherche, de documentation et d’expérimentation, quand on regarde le film on comprend que cela à nécessité beaucoup de réflexion jusqu’à poser les premiers coups de pinceau qui ont durée 5 mois.

Le film a été réalisé par Yohann Grignou & Antoine Breuil, fondateurs de Samouraï Coop, il a été financé avec des cryptomonnaies, et sera diffusé sur des réseaux résistants à la censure et disponibles gratuitement sur le web décentralisé. Ce film a donné naissance à 200 NFT originaux, fournissant des objets de collection rares exclusifs de cette production cinématographique qui n’ont pas tous été encore mis en vente !

Pourquoi parler d’une oeuvre d’Art regarder sur Youtube, essentiellement pour découvrir l’artiste Pascal Boyart qui depuis près de quinze ans  a recouvert les murs de la capitale de ses fresques ultra-réalistes. Et qui notamment est le premier peintre muraliste à apposer un QR code Bitcoin sur ses toiles pour des dons, mais c’est aussi le premier à avoir transformé ses fresques murales en objets de collection numériques, appelés “NFT”. C’est donc un artiste qui utilise la technologie pour faire avancer et financer son Art ! Le travail de découpe qui a été effectué sur ordinateur pour créer les  NFT est colossal, chaque personnage est peint dans un rectangle sur le mur, ils ont tous été pris en photos par un smartphone est retravaillé pour en faire de super NFT 🙂

L’artiste explique qu’il a toujours financé ses oeuvres à travers des mécènes dans le monde de façons décentralisé en utilisant Ethereum et Bitcoin sans passer par aucune plateforme ! Le dispositif pour le documentaire est lui basé sur un site web, la vente de NFT sur la plateforme Minty, d’un documentaire diffusé sur Youtube, la Visite 3D de la fonderie sur CryptoVoxel.

Changement de paradigme pour le cinéma

L’industrie cinématographique est généralement celle qui est créditée de l’innovation et du développement. Mais il y a un domaine qui n’a pas beaucoup changé, du moins au cours des dernières décennies. Il est incroyablement difficile de mettre un film indépendant sur le marché. Sans surprise, lever des financements nécessaires est l’un des plus grands défis.Les cinéastes indépendants n’ont généralement qu’une poignée d’options de financement à leur disposition. Des subventions peuvent être disponibles, mais la concurrence est féroce et les critères de qualification sont stricts. En outre, il existe diverses formes de financement par emprunt, qui peuvent présenter un risque élevé pour le cinéaste si le film ne fonctionne pas comme prévu. Pour la même raison, les investisseurs privés considèrent généralement que la réalisation de films est trop risquée.

Une nouvelle vision de la création du financement direct de l’artiste émerge depuis plusieurs années, la blockchain , les cryptomonnaie et les NFT accélèrent l’usage. Avec ce film, Samouraï Coop a décidé d’explorer un nouveau modèle en parfaite adéquation avec sa vision du futur, et avec l’approche artistique de Pascal Boyart. Il voulait proposer ce film en gratuit pour tous, présent pour tous, sur des internet décentralisés, et offrir une nouvelle expérience aux personnes qui souhaiteraient soutenir le film. Le film a donné naissance à plus de 200 objets de collection rares (NFT) qui sont disponibles en prévente exclusivement sur la toute nouvelle plateforme pionnière du mécénat numérique :  Minty.art – ce qui fait que cette oeuvre va appartenir à des collectionneurs qui vont en devenir propriétaire pour la faire vivre pour toujours ! (tant qu’il y a de l’électricité 🙂

Les jeunes réalisateurs français de Samouraï Corp ce sont affranchir radicalement du circuit traditionnel de financement et de distribution du cinéma en France et dans le monde, ils ont expliqué dans ce podcast de NFT morning leur vision !

Alors c’est vrai il y a le financement participatif qui est l’une des méthodes les plus récentes disponibles telles que Kickstarter. Cependant, dans son format actuel, la capacité des cinéastes à lever des fonds en utilisant le financement participatif est quelque peu limitée par la portée des plateformes et la capacité d’offrir des incitations significatives aux fans en tant qu’investisseurs. Souvent, il y a rarement une garantie professionnelle que le film sera réellement réalisé dans les délais et dans les limites du budget. Mais le financement participatif pour les films prend une tout autre dimension lorsque la blockchain et les actifs numériques entrent dans l’équation.

Le NFT sécurise l’art

Ce n’est pas le fait de simplement qu’une œuvre d’art numérique soit vendue pour une somme d’argent numérique. Mais c’est surtout que la rareté est assurée par la blockchain. L’émission de ces actifs en tant que NFT et la mise en place d’un marché secondaire sécurisé, fiable pour ces actifs devraient fournir une source de revenus lucrative aux cinéastes du monde entier, tout en permettant aux fans de posséder un élément de propriété unique “intellectuelle” lié au film. Cela permet une relation plus profonde et plus symbiotique entre le producteur et le fan.

Cela ira beaucoup plus loin, beaucoup choses reste à inventer – en tout cas cela va permettre aux fans de déterminer quels films sont réalisés, financés et leur offrir la possibilité de posséder des produits numériques de valeur qui créera une armée de supporters beaucoup plus fidèles. La blockchain et les crypto-monnaies offrent de nouvelles opportunités de connecter directement les cinéastes et les fans d’une manière qui n’est tout simplement pas possible autrement. De la même manière que la technologie audio a inauguré le dernier âge d’or d’Hollywood, peut-être que la crypto inaugurera le prochain ?!

Lire aussi