Publié le 3 octobre 2023.
Par La Rédaction

Super Applications en france : un sujet d’interrogation

Publié le 3 octobre 2023.
Par La Rédaction

Software Advice qui aide les entreprises dans leur parcours d'achat de logiciels a souhaité analyser le marché des super-apps dans l’Hexagone afin de comprendre leur potentiel impact. 50 % de la population mondiale utilisera des super applications chaque jour d’ici 2027 !

Alors qu’elles font déjà partie intégrante de la vie quotidienne des utilisateurs chinois, les super applications sont encore en phase de développement en France. Quel est le potentiel d’adoption de ces super applications parmi les Français ? Les super applications ont émergé en Chine, avec des exemples populaires comme WeChat et Alipay. Leur base d’utilisateurs combinée devrait atteindre près de 2,5 milliards d’ici 2025, inspirant ainsi des entreprises occidentales telles que PayPal, Uber, Klarna et Revolut, qui développent ou ont déjà créé leurs propres super applications, certains comme X ont le potentiel de le devenir !

D’ici 2027, selon les prévisions de Gartner, environ 50 % de la population mondiale utilisera quotidiennement des super applications. Ces plateformes devraient évoluer pour prendre en charge diverses fonctionnalités, notamment des chatbots et des expériences immersives telles que le Metaverse.

Cependant, lorsqu’on interroge les Français sur leur connaissance des super applications, plus de la moitié (56 %) déclare ne pas être familiers avec ce terme, tandis que seuls 7 % affirment le connaître déjà. De plus, près de la moitié (47 %) n’est pas sûre de la disponibilité de ces applications en France, tandis que 14 % estiment qu’elles ne sont pas disponibles. Seuls un peu plus d’un tiers des sondés (35 %) estime que cette technologie est déjà largement présente en France, et parmi eux, 34 % en bénéficient déjà.

7 Français sur 10 apprécient l’économie de temps grâce à la mutualisation de fonctionnalités

Parmi les services les plus fréquemment utilisés, les réseaux sociaux (71 %), les paiements par smartphone tels que Paypal et Apple Pay (48 %), ainsi que le streaming musical et de podcasts (42 %), se démarquent comme les plus populaires. Les répondants ont unanimement salué l’expérience personnalisée offerte par les fournisseurs de super applications comme l’avantage le plus significatif (65 %). La réduction du besoin de télécharger des applications individuelles a également été appréciée, obtenant 45 % des réponses, tout comme la facilité de connexion entre les différents services, également notée à 45 %.

Pour ce qui concerne les personnes interrogées qui n’ont pas encore téléchargé de super applications, la moitié d’entre elles (53 %) manifestent un intérêt marqué. Elles sont principalement séduites par l’idée de regrouper plusieurs applications en une seule. D’ailleurs 74 % considèrent que c’est une manière d’économiser du temps en utilisant plusieurs fonctions ou services regroupés en un seul endroit. De plus, 43 % apprécient particulièrement la commodité que cela offre, soulignant qu’ils n’ont plus besoin de passer d’une application à l’autre pour accéder à différents services.

Plus de sécurité indispensable

La préoccupation concernant le traitement des données personnelles est largement partagée parmi la population, car tous les groupes d’utilisateurs expriment des inquiétudes similaires :

  • 46 % des utilisateurs intéressés craignent de donner trop d’informations personnelles au fournisseur d'une seule application ;
  • 22 % des personnes non intéressées sont inquiètes quant à la quantité de données que peut collecter une super-app et 27 % ont peur que les super-apps n’utilisent leurs données à mauvais escient ;
  • 26 % des utilisateurs actuels n’apprécient pas de donner trop d’informations personnelles au fournisseur.

Les Super Applications : vers un avenir inévitable

L’étude montre que dans une société de plus en plus numérisée, les utilisateurs sont en quête de solutions pratiques. Les super applications se démarquent en raison de leur conception claire, de leur convivialité et de leur utilité, ce qui explique pourquoi un quart des sondés (26 %) les considèrent comme la norme future en matière d’utilisation d’applications. Cependant, plus d’un tiers (34 %) estime qu’elles resteront aussi populaires que les applications individuelles.

Bien que la définition d’une super application ne soit pas très répandue en France, son adoption est élevée à l’échelle internationale. L’étude menée en Australie, en Allemagne, au Japon et en France montre que l’intérêt pour les super applications est en croissance. Par exemple, au Japon, plus d’un tiers (32 %) des personnes interrogées estiment que les super applications deviendront la norme à l’avenir, et 80 % d’entre elles en utilisent déjà.

Lire aussi