Publié le 7 juin 2020.
Par Benjamin

Réseaux sans fil pour les professionnels, quelles solutions ?

Publié le 7 juin 2020.
Par Benjamin

Aujourd'hui, en France comme dans le monde et quelle que soit leur activité, la plupart des professionnels ont besoin de pouvoir rester connectés en toute situation. Focus sur l'évolution des technologies et les différentes solutions de connexion qui nous sont offertes.

Un besoin de connectivité croissant

Aujourd’hui, tout le monde est à la recherche de la même chose : une connectivité améliorée, une connexion simplifiée, mais aussi une mise en place de réseau facile. C’est pourquoi les réseaux sans fil ne cessent de séduire les particuliers et les professionnels. Ces derniers, évoluant en entreprise, veulent aussi se doter d’un réseau de qualité sans avoir à investir dans des travaux de câblage lourds et onéreux. Heureusement, il existe un grand nombre de technologies sans fil qui offrent chacune de nombreux avantages par rapport à un réseau filaire, que ce soit sur le plan de la portabilité ou sur le plan économique. Mais tous ne sont pas dépourvus d’inconvénients. Découvrons l’ensemble des réseaux sans fil existants qui, encore aujourd’hui, contribue à améliorer le quotidien des entreprises.

Les réseaux cellulaires

Les réseaux cellulaires sont des réseaux qui connectent tous nos smartphones. Il s’agit de réseaux étendus sans fil que l’on appelle aussi réseaux WWAN pour Wireless Wide Area Network. Ces réseaux occupent une grande partie du spectre électromagnétique et permettent de transmettre des informations de plus en plus complexes grâce à des relais composés d’antennes faisant office de relais. Au départ, les réseaux cellulaires fonctionnaient grâce à la technologie GSM, la très passéiste 2G, et ne transmettaient que de la voix. Aujourd’hui, ils n’ont cessé de s’améliorer et permettent désormais le transfert de data grâce aux normes EDGE et GPRS.

Ces normes utilisent des technologies plus efficaces qui rassemblent plusieurs canaux permettant de transférer des données plus rapidement et donnant accès à l’envoi de MMS et à Internet. En 2004 est née la 3G grâce aux normes UMTS, CDMA2000 ou HSPA et HSPA+. Aujourd’hui encore, la 3G est largement répandue et offre des débits théoriques importants qui peuvent aller jusqu’à 40 Mb/s.

Le futur avènement de la 5G

Aujourd’hui, les normes les plus répandues sont celles qui correspondent aux technologies mobiles dites de quatrième génération et plus communément appelées la 4G ou 4G+. Cette fois, les débits théoriques peuvent aller jusqu’à 1 Gb/s. Mais la technologie étant toujours en marche, la 5G est proche d’éclipser sa consœur. Cette future technologie mobile devrait être commercialisée en France aux alentours du mois de juin 2020. La 5G promet un débit jusqu’à cent fois plus important que celui de la 4G ainsi qu’une latence fortement réduite. Cette nouvelle technologie est très attendue par les professionnels, car elle permettrait de changer la donne quant à l’industrie 4.0, mais pourrait aussi ouvrir la voie à des technologies futuristes comme la télémédecine ou les véhicules connectés.

Toutefois, la 5G n’étant pas encore exploitable, les avantages pour les professionnels ne sont pas encore correctement établis. En attendant son avènement, les entreprises peuvent tout à fait se tourner vers la 4G qui offre un potentiel de connectivité de très bonne qualité.

La 4G fixe comme alternative aux réseaux filaires

Aujourd’hui encore, de nombreuses communes et villages de France ne possèdent pas l’accès au très haut débit filaire. C’est pourquoi certains opérateurs téléphoniques comme Orange, Bouygues Telecom ou SFR ont développé des offres Internet fixes auxquelles on peut accéder grâce à la 4G, c’est-à-dire grâce à une connexion cellulaire. La 4G fixe est donc une alternative aux différentes offres de câblage filaire comme l’ADSL, l’ADSL 2+, la VDSL ou encore la fibre optique et satellite. C’est la solution idéale pour les entreprises qui ne disposent pas d’une connexion correcte ni d’une éligibilité à la fibre optique dans leurs locaux. Toutefois, pour pouvoir en profiter, il faut évidemment être éligible à ce genre d’offre. Cela implique donc de se situer physiquement à proximité d’une antenne 4G.

Il faut, en outre, que celle-ci ne soit pas surexploitée. La 4G fixe est donc une alternative à ne prendre en compte qu’en dernière extrémité, car en plus d’y avoir accès, il faudra composer avec des débits qui sont rarement aussi performants que ce que vantent les opérateurs et qui sont, surtout, souvent instables du fait de certains critères géographiques, mais aussi de la mutualisation de l’accès. Ce n’est donc pas une option idéale pour les professionnels.

Le réseau incontournable : le Wi-Fi

Le Wi-Fi est un réseau sans fil à haut débit qui, contrairement aux technologies cellulaires, permet de relier des appareils à une connexion très haut débit, et ce, grâce à un seul routeur. Contrairement encore aux réseaux cellulaires qui peuvent rencontrer des difficultés à fonctionner efficacement à l’intérieur, notamment à cause de parois qui empêchent la pénétration du signal, le Wi-Fi, lui, est une technologie configurée pour être branchée à l’intérieur d’un bâtiment, directement sur les points d’accès. Si le signal Wi-Fi n’apprécie pas non plus les parois, sa portée peut atteindre jusqu’à plusieurs dizaines de mètres. On pourra même éviter les obstacles au signal grâce à l’installation de répéteurs qui permettront de couvrir la totalité d’un bâtiment, et ce, sans déperdition. On découvre d’ailleurs aujourd’hui le Wi-Fi installé dans des zones passantes comme des restaurants, des aéroports, des trains ou encore des gares, parfois même dans des communes entières. La connexion se fait par l’intermédiaire de hotspots. Le critère qui pourrait rebuter les professionnels concerne la sécurité d’un tel réseau.

La révolution du Wi-Fi 6

Comme la 5G qui souhaite révolutionner les technologies mobiles, le Wi-Fi 6 part à l’assaut des technologies sans fil. Commençant seulement à être pris en charge par certains routeurs, le Wi-Fi 6 promet un débit théorique de 10 Gb/s quand le Wi-Fi classique en offre 3,5 Gb/s. Cela représente donc un débit allant de 20 à 40 % de plus que la version antécédente. Mais ce n’est pas tout ! Le Wi-Fi 6 promet aussi un réseau plus sécuritaire grâce à la norme WPA3 prise en charge par les nouveaux routeurs et qui permet de sécuriser les données qui sont transférées par l’intermédiaire des réseaux Wi-Fi. Cette nouvelle norme remplace la WPA2 qui a été la malheureuse victime de plusieurs failles ayant permis de contourner ses mesures de protection. La norme WPA3 refuse les protocoles obsolètes et demande l’utilisation de PMF, des cadres de gestion protégés. Il s’agit certainement de l’option la plus intéressante et la plus sécuritaire pour une entreprise.

Lire aussi