Publié le 23 novembre 2020, modifié le 27 novembre 2020.
Par La Rédaction

L’iPhone, l’avenir du tournage pour la télévision, le cinéma, la publicité… ?

Publié le 23 novembre 2020, modifié le 27 novembre 2020.
Par La Rédaction

Ce n'est pas une tendance nouvelle, partout dans le monde on utilise le smartphone pour tourner des films, émissions de télévision, film publicitaire, clip vidéo, documentaire, reportage pour les journaux TV.

Depuis 2008, les premiers essais ont été fait avec des smartphones comme l’Ericsson W900i de Sony, mais aussi le Nokia, le N8 au fur et à mesure que la caméra s’améliore, les histoires vont se répéter du cinéma à la télévision, clip vidéo en passant par la publicité. Souvent le côté petit, léger et puissance sont les alliés de ceux qui filme, mais aussi la possibilité de placer l’objectif dans des endroits où il serait très difficile de placer rapidement un appareil photo ou une caméra de taille normale. Les images faites avec un smartphone ont des performances plus faibles dans des conditions de faible éclairage et de grande profondeur de champ.

La difficulté à se concentrer sur les objets au premier plan tout en rendant l’arrière-plan flou est un point avec les dernières générations de smartphone qui s’estompe. L’iPhone 4s a permis de faire des images en haute définition 1080p. Les 5s filmaient 120 images par seconde au ralenti à 720p. Les 6 ajoutaient une stabilisation d’image cinématographique et tournaient au ralenti encore plus lent, tandis que les 6 tournaient en résolution 4K. l’iPhone 12 pro passe un cap et va permettre des prouesses dans ce domaine y compris pour les journalistes. Cette nouvelle génération sont un point de basculement pour le potentiel créatif des smartphones en ce qui concerne la profondeur du champ variable.

Neill Barham, le fondateur et PDG de FiLMiC qui fabrique la populaire application d’amélioration de la caméra iOS et Android FiLMiC Pro, désigne la publicité en 2014 pour Bentley comme un tournant dans l’adoption professionnelle de l’appareil photo du smartphone. Il n’avait pas tort, le smartphone n’appelle aucune attention sur lui, c’est une technologie tellement omniprésente qu’il est beaucoup plus facile d’ignorer son existence. Certains réalisateurs disent que cela a vraiment favorisé un sentiment d’intimité. Voici une chaine Youtube avec beaucoup de contenu sur le sujet pour enregistrer des vidéos professionnelles à l’aide de votre smartphone.

En 2018 Steven Soderbergh est peut-être l’un des cinéastes le plus célèbres à se tourner vers l’iPhone (7 Plus) comme outil. Son thriller, Unsane, a été lancé dans les festivals de cinéma, puis dans les salles de cinéma. Plus tard en 2019, il a concocté un film de basket-ball,High Flying Bird filmé avec l’iPhone 8 pour Netflix. Un autre réalisateur célèbre, Claude Lelouch qui a réalisé une partie de son film avec un iPhone. Filmer les retrouvailles d’Anouk Aimée et Jean-Louis Trintignant dans son film Les Plus Belles Années d’une vie, projetée au Festival de Cannes. La scène se déroule 53 ans après un homme et une femme (Palme d’Or en 1966), dont le long-métrage prend la suite. Pour la première fois, le réalisateur utilise un iPhone (X puis XS) à la place d’une caméra de cinéma.

Aux US l’année dernière, l’émission Tonight Show With Jimmy Fallon de NBC a diffusé un épisode qui a été entièrement tourné avec le smartphone Samsung Galaxy S10+ , apportant une tournure de production inédite dans le rue de NY, un bon coup de pub pour le constructeur. L’un des premiers films tournés sur iPhone (l’ iPhone 4) est “Night Fishing” en 2011, un mini-long métrage de 30 minutes du célèbre cinéaste sud-coréen Park Chan-wook. L’une des premières publicités filmées entièrement sur un smartphone a était “Moments” de l’artiste Harald Haraldsson, avec le Galaxy S3 de Samsung, l’objectif était de démontrer graphiquement que la technologie nous permet d’utiliser le téléphone à tout moment. En 2018, le clip vidéo filmés pour “A Good Night” de John Legend a utilisé la caméra du Google Pixel 2

Journalisme

C’est en Europe que la collecte d’information sur smartphone a pris racine pour la première fois, même si, aujourd’hui, le mouvement y est bloqué. Mené par Nokia et Reuters il y a dix ans, puis adopté par la BBC. Le journaliste vidéo irlandais Glen Mulcahy a fondé Mojocon en 2015 en tant que première conférence annuelle au monde pour les journalistes vidéo, dont la plupart tournent avec des smartphones, il a passé beaucoup de temps à évangéliser depuis 2012 du potentiel du smartphone pour les journalistes. Seulement depuis 2/3 ans il y a un changement dans les mentalités qui s’accéléré

De nombreuses chaînes de télévision utilisent déjà des smartphones et des transmissions IP. Depuis quelques années certains ont fait des choix qui ont un impact sur leurs flux d’informations. Ce qui change c’est certains ce sont les arguments ci-dessus pour le cinéma mais nous n’avons pas parlé des coûts ! La clé est l’édition sur le terrain. Pas à la station où le montage a généralement lieu. Le montage nécessite de moyens technique et humain lourds qui pèse sur la production vidéo. Si aujourd’hui ce type de matériel est utilisé au sein des groupes publics des télévisions belges et suisses (RTBF et RTS) mais aussi par BFM Paris dès son lancement et même TF1 et M6. Depuis la rentrée, France Télévisions déploie des kits avec des smartphones auprès de sa rédaction nationale, France 3 et en outre-mer de véritables kits de tournage pour ses collaborateurs.

La 5G entrera en jeu dans la collecte d’informations sur les smartphones : l’un entre les journalistes sur le terrain et la station et l’autre entre la station et les consommateurs d’informations vidéo. Parfois, il s’agira même d’un canal unique et direct entre les smartphones des journalistes et les consommateurs qui regardent leurs smartphones. La connexion 5G directe et en direct entre la scène des actualités et les smartphones va accéléré la puissance du canal direct actuel utilisé pour la diffusion sur le Web et les nombreux services comme Twitter/Periscope, Google/YouTube, Facebook Live, TikTok, Snapchat…

Facebook Live a ouvert une toute nouvelle voie de collecte de news, obligeant les médias à utiliser des appareils mobiles pour créer du contenu, ce qui a fourni une source de revenus supplémentaire. D’un point de vue technologique, cela a forcé la collecte d’informations à se concentrer sur les méthodes de livraison mobiles et IP qui, bien qu’elles existent depuis un certain temps, sont parfois négligées au profit de méthodes de livraison plus traditionnelle.

2020 et l’arrivée de la 5G va changer considérablement le jeu.

Lire aussi