Publié le 22 octobre 2008, modifié le 30 octobre 2014.
Par La Rédaction

les Nanotechnologies au cœur des mobiles

Publié le 22 octobre 2008, modifié le 30 octobre 2014.
Par La Rédaction

Les industriels sont en attente de solutions innovantes permettant d’inclure plus de fonctionnalités dans les téléphones mobiles. En effet, les téléphones les plus récents permettent non seulement de téléphoner (..) mais aussi de prendre et de stocker des photos, des vidéos, d’écouter des fichiers Mp3, d’être connecté à Internet et bientôt de recevoir la télévision hertzienne. Pour des gains de place évidents, cette accumulation nécessite d’empiler les différentes parties actives des téléphones au lieu de les juxtaposer comme c’était le cas jusqu’à présent (voir l’image)

C’est pourquoi, trois entreprises et un laboratoire : NXP semiconductors , Alchimer et le CNRS / IREM de Versailles ont proposé un projet de recherche collaboratif qui vise à développer les procédés permettant ce type d’empilement en reliant les différents éléments par des connexions de cuivre. Ce projet, baptisé CUMIN (Cuivre pour les interconnexions entre Micro et Nanosystèmes), a été labellisé par le pôle de compétitivité « Transactions Electroniques Sécurisées », et soumis en 2007 à l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) dans le cadre de l’appel « Projet National de Recherche sur le Nanotechnologies ».

En décembre 2008, le projet arrive à son terme. Son porteur, Laurent Omnès, de OMGroup, annonce d’ores et déjà la présentation des résultats finaux fin octobre.Ce projet « CUMIN » entrera ensuite en phase « pré-concurrentielle » pour aboutir à l’industrialisation.

Lire aussi