Publié le 24 novembre 2023.
Par La Rédaction

Le trafic de données mobiles en Europe devrait tripler d’ici 2028

Publié le 24 novembre 2023.
Par La Rédaction

Préparez-vous à une véritable explosion : le trafic de données mobiles en Europe pourrait tripler d'ici 2028 ! C'est 507 M d'abonnés mobiles uniques attendus d'ici 2030, soit un taux de pénétration de 92% en Europe. La connectivité et services 5G sont destinés à générer des bénéfices de 153 milliards d’euros en 2030.

Avec une croissance de 11 millions d’abonnés entre 2022 et 2030, l’Europe atteindra 507 millions d’ici 2030. La pénétration unique des abonnés mobiles en Europe atteindra 92 % de la population d’ici 2030, plus élevé que l’Amérique du Nord et bien plus élevé que le moyenne mondiale (à 73 %). En Europe, la pénétration les taux sont supérieurs à 90 % dans la plupart des pays, la France atteignant 96 %, l’Allemagne 94 % et le Royaume-Uni 93 % d’ici 2030.

Avec plus de 460 millions de personnes connectées a l’Internet mobile en Europe, l’utilisation de l’Internet mobile l’écart s’est réduit à 14 % en 2022. La plupart des pays d’Europe disposent d’un accès Internet mobile avec un taux de pénétration supérieurs à 60 % à partir de 2022. Certains pays, dont le Danemark, l’Italie, l’Espagne et Le Portugal ont des taux supérieurs à 90%.

Le trafic de données

En Europe le traffic de données connaîtra une hausse vertigineuse au cours des cinq prochaines années. C’est ce que prévoit la GSMA dans son rapport sur l’économie mobile en Europe pour 2023. La raison de cette croissance ? Un engouement général pour la 5G et un passage progressif à la 4G dans les pays d’Europe centrale et orientale. La GSMA a noté que les abonnés ayant déjà adopté la 5G sont susceptibles de vouloir ajouter à leurs contrats des services à large bande. La GSMA et les opérateurs du continent ont souligné à maintes reprises au cours de l’année écoulée que cette croissance prévue de la demande en données nécessitera des investissements supplémentaires pour améliorer les réseaux. Ces investissements sont déjà prévus pour dépasser les 198 milliards d’euros d’ici 2030.

Cette tendance est attribuable à la popularité de certaines utilisations nécessitant une connectivité améliorée, telles que :

  • Les jeux de haute qualité,
  • Les applications XR,
  • Le contenu vidéo.

La 5G, technologie mobile dominante en Europe d’ici 2028

La GSMA prévoit que la 5G deviendra la technologie mobile dominante sur le continent à l’horizon 2028, une croissance portée par l’Allemagne et le Royaume-Uni avec un basculement dés 2025 de la 4G à la 5G. Toutefois, le rapport note que cette progression est “tempérée par des inquiétudes concernant l’impact des politiques entravant les investissements dans les technologies de réseau de nouvelle génération en Europe”. Cela menace le leadership numérique mondial du bloc ainsi que ses ambitieux objectifs pour la décennie numérique.

Au Royaume-Uni, tous les appareils mobiles les opérateurs de réseaux se sont engagés à désactiver la 2G et la 3G d’ici 2033. La 3G sera probablement désactivée avant la 2G en Europe. Les opérateurs du Danemark, de Grèce et La Suède prévoit d’arrêter la 3G d’ici fin 2023.

Contribution économique de l’industrie mobile

En 2022, l’industrie mobile a ajouté une valeur de 910 milliards d’euros aux économies européennes, ce qui équivant à 4,3% du PIB du continent. Le rapport révèle également que la “productivité basée sur le mobile” a contribué à hauteur de 670 milliards d’euros à la valeur économique de la région et que l’écosystème a soutenu 2,2 millions d’emplois en 2022. D’ici 2030, la contribution économique du secteur mobile devrait dépasser le trillion d’euros, en partie grâce à l’adoption accrue des services mobiles par d’autres secteurs.

Lire aussi