Publié le 15 décembre 2021, modifié le 24 mars 2022.
Par La Rédaction

Le Métavers est en train de devenir le nouveau champ de bataille de la Chine

Publié le 15 décembre 2021, modifié le 24 mars 2022.
Par La Rédaction
Création : @servicesmobiles

Création : @servicesmobiles

Un avenir où le monde virtuel et le monde physique vont devenir inextricablement interconnectés, ce qui donnera naissance à de nouvelles entreprises et insufflera un nouvel élan à l'intégration des économies numérique et réelle.

Une frénésie du metavers s’empare de la Chine comme ailleurs avec des poids lourds de la technologie et des startups qui le considèrent déjà comme la prochaine opportunité commerciale d’un billion de dollars. Mais, en arrière-plan, la population se demande de quoi il s’agit, tandis que certains experts tirent la sonnette d’alarme sur les pièges potentiels et les implications pour la société de l’abus des mondes virtuels, en particulier de la part des jeunes générations. D’ailleurs, les programmes d’apprentissage en ligne liés au metaverse sont également submergés par des personnes désireuses d’en savoir plus sur le mot à la mode en Chine, plus de 54 000 personnes se sont inscrites à un programme d’apprentissage en ligne sur le metavers, portant les ventes totales à plus de 251 283 $.

Les poids lourds de la technologie et les startups chinoises évoluent rapidement dans le domaine du metavers. Par exemple, le géant chinois de la technologie ByteDance, propriétaire de la populaire application TikTok, a fait sa première incursion dans la réalité virtuelle en août en acquérant Pico, un fabricant chinois de casques de réalité virtuelle. WeChat, une plate-forme de réseautage social de Tencent, a organisé son premier livestreaming en réalité virtuelle à 360 degrés le mois dernier. Pendant ce temps, le géant de la recherche en ligne Baidu Inc, qui est devenu un spécialiste de la technologie axé sur l’intelligence artificielle, a déclaré qu’il organiserait une conférence des développeurs d’IA dans le metaverse plus tard ce mois-ci.

Plus de 960 entreprises ont déposé des demandes de marque impliquant un metavers dans leurs noms en Chine. Cela marque une augmentation stupéfiante par rapport aux 130 entreprises deux mois plus tôt. D’autant que les technologies comme l’IA, le cloud computing, les réseaux 5G et le stockage se sont toutes développées à un certain niveau et semblent avoir trouvé des synergies qui pourraient déclencher une nouvelle évolution numérique sous la forme du metaverse.

Risque

Il existe déjà des bulles boursières autour du concept de metavers, certains investisseurs devenant trop optimistes avec un tel battage médiatique. Cependant, on ne peut pas cacher le potentiel metavers qui doit engendrer des entreprises à forte valeur ajoutée. Pour en faire une réalité, des efforts à long terme seront nécessaires pour développer des technologies de support, des scénarios d’application et des modèles commerciaux.

Tout est à créer, car l’expérience véritablement immersive du metavers engage tous les sens d’une personne : la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût. Aujourd’hui, la réalité virtuelle implique principalement le son et les images. Alvin Wang Graylin, président de HTC Chine, un pionnier mondial de la réalité virtuelle, a également déclaré : “Nous sommes encore à cinq à dix ans d’un metavers”. L’intérêt pour le metavers a aidé le public à réaliser que la technologie VR n’est pas seulement pour les jeux, mais a aussi d’autres applications, couvrant tous les aspects, y compris la fabrication, les soins de santé, l’éducation et le travail.

Développement

Les casques-lunettes VR comme les Vive Flow sont importants pour faciliter le développement du metavers, car des points d’entrée faciles de la réalité virtuelle sont nécessaires pour impliquer autant de personnes que possible dans un monde virtuel, ont déclaré les experts.

Le gouvernement métropolitain de Séoul a récemment annoncé son intention de créer Metaverse Seoul, une plate-forme de nouvelle génération qui comprendra un hôtel de ville virtuel, des sites touristiques et des centres de services sociaux. Pendant ce temps, le ministère chinois de l’Industrie et des Technologies de l’information semble mettre l’accent sur l’utilisation du métavers pour stimuler le développement des économies réelles. Le ministère a annoncé le mois dernier qu’il dévoilerait bientôt de nouvelles politiques pour accélérer l’utilisation industrielle de la réalité virtuelle.

Les opérateurs mobiles comme China Mobile pense que le plus grand potentiel du metavers réside dans son utilisation industrielle. Par exemple, les usines du futur auront un “jumeau numérique”, à savoir la contrepartie numérique d’une usine qui pourra mélanger l’homme et la machine de manière étonnante et inédite. Les développeurs de logiciels pourront simuler tous les aspects des opérations de fabrication dans une usine jumelle (numérique), ou un metavers où les ingénieurs et les concepteurs du monde entier pourront collaborer en temps réel et effectuer conjointement la planification, la conception et d’autres travaux complexes ce qui permettra de considérablement réduire les coûts d’exploitation et augmenter l’efficacité !

Il y a déjà les premiers projets comme l’usine jumelle numérique de BMW, qui sont alimentés par la plate-forme Omniverse de Nvidia. La plate-forme peut permettre aux équipes mondiales de conception 3D de travailler ensemble simultanément sur plusieurs suites logicielles dans un espace virtuel partagé.

Nous avions écrit en 2016 un post à la sortie du MWC pour nos abonnées, la Chine épicentre de la réalité virtuelle (VR). La Chine va s’installer concrètement dans le métavers plus rapidement que n’importe quelle autre nation !

Lire aussi