Publié le 21 avril 2021.
Par La Rédaction

Le Growth Hacking du QRCode, le cas de Sunday

Publié le 21 avril 2021.
Par La Rédaction

Les fondateurs des restaurants Big Mama ont lancé leur propre plate-forme de paiement, permettant aux clients de payer les additions de restaurant via QRCode.

Vous avez peut-être vu la création de cette startup, Sunday, qui est partie du constat que chaque jour, les gens perdent des millions d’heures à attendre la facture et le terminal de cartes de crédit dans les restaurants. Sunday, à travers sa communication, montre un i-usage ultra simple qui existe depuis des années dans bien des secteurs. Le Japon et la Chine sont ceux qui ont compris le mieux l’usage très tôt et très vite dans les échanges entre commerçants et consommateurs sans frictions à travers les applications et les smartphones, en particulier les messageries (écoutez ce podcast sur l’histoire du QRCode).

Sunday permet aux clients de scanner un QRCode, payer la facture, et cela, rapidement avec les wallets de vos smartphones, un peu plus long avec la saisie de votre CB et son authentification. Sur le site web de la startup, ils expliquent comment le service a démarré à l’été 2020 dans les 14 restaurants de Big Mama dans des villes comme Londres, Paris et Madrid. 63 % des plus de 150 000 clients et plus de 80 % des clients de Londres, ont dépensé plus de 4,5 millions d’euros avec 0 incident de fraude. Le service permettra aux restaurants de servir plus de tables. D’ici la fin de l’année, ils souhaitent embarquer environ 5 000 restaurants et hôtels dans 4 pays et 23 villes, ils ont levé 24 millions de dollars ! Ils font le pari que les restaurants paieront non pas pour le traitement des paiements, mais pour les informations fournies par ces paiements.

La data sera donc le carburant pour avoir une meilleure connaissance des clients pour permettre aux restaurants de développer des programmes de fidélité personnalisés et de concevoir des menus sur mesure. Ce qui permet à la startup d’avoir pour ambition d’aller au-delà de la restauration pour s’améliorer et réduire au maximum le temps perdu à faire la queue et payer dans les magasins. Nous aspirons à devenir la solution de paiement par défaut dans tous les commerces de détail physiques. À mesure que nous progressons dans la chaîne de valeur, nous deviendrons l’un des principaux portefeuilles numériques mondiaux.

Alors, pourquoi dire que Sunday a growth hacké le QRCode ? Ce qui au passage est excellent, car toute initiative pour simplifier l’usage et faire connaitre un paiement simple avec smartphone et QRCode est bienvenue !

Le Growth Hacking est un objectif relativement nouveau dans le domaine du marketing axé sur la croissance d’une entreprise. Il s’agit à la fois d’un processus et d’un ensemble de compétences interdisciplinaires (numériques). L’objectif est de tester rapidement des idées qui peuvent améliorer le parcours client, de répliquer et de mettre à l’échelle les idées qui fonctionnent et de modifier ou d’abandonner celles qui ne le font pas avant d’investir beaucoup de ressources. Il a commencé en relation avec les startups en démarrage qui ont besoin d’une croissance rapide dans un court laps de temps avec des budgets serrés et a également atteint de plus grandes entreprises.

Quand on écoute les fondateurs, on a l’impression que le QRCode n’existait pas avant ! Quand on dit dans 3 ans, ce type de paiement représentera la nouvelle norme, c’est vrai en Europe ou la techno du QRCode a été tué par les opérateurs il y a quelques années. Mais l’usage est fort sur plusieurs continents, y compris pour la restauration et bien d’autres services.

En tout cas le service est bien exécuté mais copiable, il faudra donc aller très vite !

Web App

Sunday fonctionne avec le scan d’un QRCode posé sur une table avec sa caméra de smartphone, le scan atterrit sur une web app avec une intégration efficace de votre addition qui montre le détail, vous pouvez partager l’addition en envoyant le montant fixé par Email, SMS, WhatsApp… Vous pouvez ajouter un pourboire, faire aussi un don à une ONG (tout ceci est paramétrable dans le back-office), vous pouvez payer avec Apple Pay, Google Pay… ou entrer les informations (ou scanner) de votre CB.

Sunday

Lire aussi