Publié le 12 février 2013, modifié le 19 octobre 2014.
Par La Rédaction

L’approche monopolistique des API d’Apple

Publié le 12 février 2013, modifié le 19 octobre 2014.
Par La Rédaction

Paragon Software Group à travers un Communiqué de presse (1er volet) assez long, prend la parole sur ce sujet. Paragon Software fourni des dictionnaire sur iOS en 30 langues mais aussi sur de nombreux autres plateformes :

Une API de dictionnaire est fournie lors de l'achat d'un appareil iOS. Mais les utilisateurs n'ont pas la possibilité de choisir le dictionnaire qu'ils souhaitent, ni de le configurer comme dictionnaire « par défaut ». Bref, les fonctionnalités prévues par Apple n’offrent sur ce sujet aucune liberté de choix.

Apple, réputé pour ses produits performants et innovants en termes de convivialité comme de conception, se révèle réellement très décevant lorsqu'il s'agit de déterminer si une application soumise à l'App Store est éligible ou non !
L'actuel processus d'évaluation d'Apple est de toute évidence global et les employés ne semblent pas formés à la gestion des applications de référence ni à celles éducatives pourtant en forte croissance. Dès lors, toutes les applications de référence, tous les dictionnaires, leurs contenus (ou leurs langues) sont considérés comme « identiques » simplement parce que ces applications ont le même objet sans pour autant avoir les mêmes fonctionnalités. En effet, le processus de sélection ne prend pas en compte la variété du contenu alors que celui-ci constitue, à l’évidence, l'élément le plus important au sein de toute application de référence.

Qualifié de « spam »

Au surplus, le fait que certaines applications proposées puissent être considérées comme « spam » est préjudiciable aux développeurs professionnels comme Paragon Software. Pourquoi ? Car ceci les empêche d'ajouter de nouvelles applications de dictionnaires. Nous vous laissons juger de la pertinence de la réponse d'Apple en ce qui concerne ce qu’elle qualifie de « spam » : « Nous avons constaté que votre application présente les mêmes fonctionnalités que les autres applications que vous avez soumises à l'App Store ; seuls leur contenu et/ou leur langue diffèrent.

Nous comprenons que le terme « spam » puisse avoir une connotation négative. Cependant, nous l'utilisons simplement pour désigner un grand nombre d'applications très similaires qui « encombrent » l'App Store. Les applications disposant de fonctions identiques mais d'un contenu différent contribuent en un sens à l'encombrement de l'App Store, et gênent les utilisateurs dans leur recherche d'applications. De telles applications ne sont pas conformes avec l'App Store Review Guidelines (Directives pour la validation de l'App Store).

Les applications reposant sur un ensemble de fonctions communes devraient être regroupées dans une seule et même application utilisant l'In App Purchase API (API d'achat intégrée à l'application) pour proposer différents contenus. Il y a actuellement plus de 300 applications de dictionnaire, et aucun doublon ne devrait exister. Les applications pourraient être regroupées par marque de dictionnaire ou par langue. Apple conseille à Paragon de revoir son application afin qu'elle utilise l'API In App Purchase et propose une fonction d'achat de contenu ».

En résumé

Paragon Software Group, à juste raison, considère comme beaucoup trop restrictives la politique actuelle d'Apple. En effet, elles privent des millions d’utilisateurs d’iOS d’avoir accès à des applications proposant un contenu de qualité tout en étant sûr de pouvoir bénéficier d’un support de qualité et pérenne. En outre, la volonté de promouvoir à tout prix les achats dits « intégrés dissimule une démarche de vente forcée ou à tout le moins de vente liée, limitant au passage d’ailleurs la possibilité de choisir une langue de dictionnaire par défaut. Bref, les choix opérés par Apple enferment les applications de dictionnaire dans un modèle hiérarchique par nature beaucoup trop complexe ou alors tout simplement inadapté pour de nombreux utilisateurs.

Vous en pensez quoi ?

Lire aussi