Publié le 4 août 2020.
Par La Rédaction

La puissance d’Alexa apprend de vos usages, il va aussi piloter vos apps !

Publié le 4 août 2020.
Par La Rédaction

Amazon a publié de nouveaux outils de développement, l'un deux Alexa for Apps pour parler avec vos applications. L'utilisation d'Alexa a quadruplé au cours des deux dernières années et l'augmentation de l'utilisation d'Alexa n'est pas linéaire.

La technologie des assistants vocaux progresse rapidement. Au cours de la conférence des développeurs Alexa cette semaine, Amazon a annoncé une nouvelle mise à niveau, les conversations d’échange avec l’assistant vocal. Elles pourraient changer radicalement la façon dont nous comprenons et utilisons les assistants vocaux. Alexa commence à poser des questions. Celles-ci sont appelées Hunches, il vous répond… Nous ne sommes pas encore dans l’assistant d’Iron Man mais l’assistant apprend vite, très vite par exemple :

La sortie d’Amazon de l’Echo Dot avec l’heure l’année dernière a donné une petite fenêtre sur l’utilité de ces données : Alexa répond à cette question sur l’heure de la journée plus d’un milliard de fois par an, Amazon a donc construit un appareil pour répondre plus efficacement à cette question. C’est une offre et une demande simple, mais où Amazon peut quantifier la demande avec une précision sans précédent.

En fait, même si, pour l’instant, on demande des choses simples à l’assistant Alexa, il apprend beaucoup plus que l’on ne le croit, ce qui permet aux équipes d’Amazon d’aller vers un assistant qui va permettre un échange avec vous de plus en plus fluide. Par exemple, combien de fois vous a-t-il dit, entre autres choses, au revoir, tchao, etc… Le fait qu’ils deviennent également plus prédictifs et proactifs dans leurs interactions avec nous, nous pourrions voir le paysage de la voix changer radicalement sur une période de temps de plus en plus courte. Alexa deviendra plus intelligente grâce à l’ajout de DNN – deep neural networks qui améliorent la compréhension du langage naturel d’Alexa. Jusqu’à présent, les compétences de test ont montré une amélioration de 15% de la compréhension grâce à l’utilisation de DNN, bien que votre usage puisse varier. Elle s’étendra à 400 compétences éligibles aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Inde et en Allemagne d’ici la fin de l’année.

Les gens se tournent vers des assistants vocaux pour obtenir des informations sur le Covid-19, sur la santé mentale, sur l’exercice et Alexa fournit consciencieusement des compétences, parfois des centaines de compétences, pour répondre à ces besoins. Avec leur étrange capacité à obtenir des confessions, ils pourraient acquérir un pouvoir remarquable sur nos vies émotionnelles. Là, forcément cela devient moins top, si tout ceci n’est pas encadré et sécurisé, c’est de la responsabilité d’Amazon de le proposer, de le mettre en œuvre et d’imposer un cadre aux développeurs. Pas sûr que cela soit fait.

Moins de friction

Une des choses les plus énervantes, c’est de sans arrêt rappeler les compétences après votre usage ! Une autre fonctionnalité de réduction de cette friction sera ce qu’Amazon appelle la reprise des compétences, qui permet à quelqu’un de démarrer une conversation avec une compétence Alexa, puis de la reprendre sans avoir à appeler à nouveau le nom de la compétence. La compétence sera également en mesure de fournir de nouvelles informations sans qu’elle soit à nouveau activée. Ainsi, dans le cas où l’on demande à Alexa de commander un Uber, une fois cette interaction terminée, l’utilisateur peut faire autre chose sur son téléphone ou son appareil, puis revenir et demander: “Alexa, à quelle distance se trouve mon Uber ?” et Alexa peut vous renseigner ou vous dire que l’Uber est arrivé.

Application Mobile

Amazon permet aux utilisateurs mobiles d’accéder plus facilement à son assistant virtuel Alexa lors de leurs déplacements. La société a annoncé qu’elle permettait d’utiliser Alexa depuis son application mobile Alexa pour iOS et Android, ce qui signifie que les clients pourront utiliser Alexa pour créer des listes, écouter de la musique, contrôler leurs appareils domestiques intelligents et plus encore, sans avoir à toucher leur téléphone.

Il faut aller dans Plus de l’application Alexa sur iOS ou Android > Paramètres > Alexa sur ce téléphone et choisir Activer Alexa mains-libres – L’application Alexa à besoin d’être lancé

Par exemple, Amazon imagine aussi que des utilisateurs sur un iPhone ou un appareil Android demandant à Alexa d’ouvrir Twitter (aujourd’hui vous pouvez lancer ce type d’application mais pas interagir avec) et de rechercher un hashtag, et l’application laisserait alors Alexa faire le travail du lancement de l’application et de saisir le terme de recherche. Les résultats s’afficheraient alors sur le téléphone au lieu d’être lus à voix haute. Par exemple, si Spotify intègre Alexa dans son application mobile, on pourrait demander à Alexa de sauter une chanson dans Spotify, etc.

Lire aussi