Publié le 4 septembre 2020.
Par La Rédaction

L’iPhone 12 Pro utilisera le lidar de Sony pour les plateformes d’AR

Publié le 4 septembre 2020.
Par La Rédaction
Photo : Lidar - iPad Pro / @SM

Photo : Lidar - iPad Pro / @SM

Les iPhones de cette année recevront le même type de caméra de profondeur Sony lidar qu'Apple a installé dans l' iPad Pro 2020. Les plates-formes AR sont de plus en plus nombreuses !

Apple a mis en œuvre une architecture LiDAR qui offrira les meilleures performances, la meilleure fiabilité et le coût le plus bas sur le long terme avec un lidar numérique. Fabriqué par Sony, ce système lidar utilise des impulsions de lumière pour mesurer avec précision les distances entre les objets et l’objectif de la caméra. En utilisant ces données, l’appareil photo peut effectuer une mise au point automatique plus précise et mieux différencier le premier plan de l’arrière-plan pour créer des effets tels que le mode Portrait.

Si vous voulez découvrir pourquoi Sony à de l’avance sur le sujet, écouter notre podcast 135 Grammes

La caméra de profondeur aidera également les applications de réalité augmentée à placer des objets numériques dans des paramètres du monde réel de manière plus réaliste. D’autant que les revenus mondiaux de l’AR mobile devraient passer de 3,98 milliards de dollars l’année dernière à un peu plus de 21 milliards de dollars en 2024.Un facteur déterminant est la base installée des smartphones près de 3,5 milliards dans le monde, dont une part croissante est compatible AR. Ceci est dominé par les achats intégrés, qui sont à leur tour dominés par les dépenses des joueurs dans Pokémon Go qui ont atteint près de 900 millions de dollars en 2019.

À partir de l’ iPhone X de 2017, les iPhones haut de gamme disposent déjà d’un autre type de système de caméra 3D orienté vers l’avant TrueDepth, qui est utilisé pour l’authentification Face ID et pour animer les Animoji. Ce système projette 30 000 points infrarouges sur la surface du visage de l’utilisateur pour former une carte 3D de ses contours. Le système offre des niveaux de précision élevés à moins d’un mètre de distance, il convient donc aux mesures à portée de main du téléphone.

Les iPhones sur le marché aujourd’hui ont une idée de la distance en mesurant les différences de perspectives de leurs différentes caméras sur un objet. Puisque cette différence (parallaxe) est plus grande dans les objets proches et plus petite dans les objets éloignés, il est possible d’estimer la distance des objets. Le système lidar, quant à lui, est spécialement conçu pour mesurer la profondeur et peut le faire beaucoup plus précisément.

Le principal effet de profondeur offert par les iPhones actuels est le mode Portrait, qui donne aux photos l’effet bokeh qui rend floue arrière-plan et place le sujet au premier plan avec une mise au point nette. Parfois, cependant, le logiciel a du mal à séparer le premier plan de l’arrière-plan. L’ajout des données de la caméra de profondeur contribuera grandement à résoudre ce problème. Cela peut même permettre d’ajuster la mise au point ou le flou de plus de deux calques dans une photo.

Pourquoi Apple a choisi le LiDAR pour son iPad Pro et l’iPhone 12 ? En partie parce que le système lidar peut également apporter plus de précision à des tâches telles que la mesure d’espaces, d’objets ou de personnes. Par exemple, une application AR de fitness va pouvoir utiliser les données de profondeur pour mesurer plus précisément l’amplitude des mouvements du corps et s’assurer des bons gestes !

Plateformes AR

Le total du nombre de smartphones est fragmenté en plusieurs plates-formes. Elles incluent Spark AR de Facebook, Lens Studio de Snapchat, ARkit, ARCore, Web AR et des plates-formes émergentes génériques telles que TikTok. Celles-ci ont différentes bases installées, dont la plus grande aujourd’hui est Web AR, avec environ 3 milliards d’appareils compatibles dans le monde.

Les dépenses de consommation en biens physiques influencés par l’AR, autrement dit, la visualisation des produits “essayez avant d’acheter” a atteint 721 millions de dollars en 2019. Il s’agit de la valeur transactionnelle des biens achetés à l’aide de la réalité augmentée qui est suivie à des fins de perspective, mais n’est pas comptabilisée dans les revenus de la RA.

Lire aussi