Publié le 12 janvier 2009, modifié le 8 octobre 2020.
Par La Rédaction

Interview de Mike Wehrs, nouveau président de la Mobile Marketing Association

Publié le 12 janvier 2009, modifié le 8 octobre 2020.
Par La Rédaction

La MMA Global annonce aujourd'hui la nomination de Mike Wehrs, qui dirigera désormais l'association au niveau mondial. L'occasion de lui poser quelques questions, en exclusivité pour servicesmobiles.fr…

Bonjour Mike, quels sont les objectifs de la MMA Global pour cette année 2009 ?
Nous allons continuer notre mission auprès des professionnels du
marketing : montrer les bénéfices du marketing mobile; échanger sur les meilleures pratiques et répondre aux besoins de standardisation. Nous allons aussi étendre la présence de la MMA dans de nouveaux pays. Nous ouvrons prochainement le bureau en Espagne. Enfin, nous allons travailler activement auprès de nos 700 membres, afin de leur fournir un support plus efficace et une visibilité accrue, notamment dans les différentes conférences et évènements.

Rencontrez-vous encore des réticences de la part des annonceurs vis-à-vis du marketing mobile ? De moins en moins. Mais il subsiste des obstacles sur lesquels nous travaillons : le sentiment qu'un dispositif mobile demande encore trop d'efforts, que l'écosystème reste complexe et que les indicateurs de performance d'une campagne ne sont pas clairement définis et partagés par l’industrie.

Etes-vous pessimiste concernant les difficultés financières de 2009 et leur impact sur le développement du marketing mobile ? Je pense au contraire que le marketing mobile va bien se tenir car il possède un fort pouvoir d'attraction. La réduction des budgets va forcer les annonceurs à sélectionner les outils qui transforment le mieux… et le mobile est sans aucun doute l'un des plus efficace !

On dit souvent que l'Europe est plus mature que les USA sur les usages mobiles. Quel est votre point de vue ?
Je pense qu'on est arrivé à égalité. Les dernières campagnes que j'ai eues l'occasion de voir sont du même niveau. Aujourd'hui les marques communiquent de façon globale. Cela tend à harmoniser les pratiques au niveau mondial.

Lire aussi