App

FaceApp : comparaison avec Facebook, Instagram et SnapChat

Par le

FaceApp est le buzz de l’été, alors que les fans utilisent le hashtag #faceappchallenge pour partager leurs transformations en ligne. D’autres se lamentent sur les conditions générales ! Une controverse a éclaté sur la manière dont la start-up russe gère la confidentialité des utilisateurs. Un sénateur Américain a même demandé au FBI et à la Commission fédérale du commerce de déterminer si l’application posait “des risques pour la sécurité nationale et la vie privée de millions de citoyens américains” ??!

[l’application a enregistré près de 30 millions de téléchargements en juillet, ce qui l’a propulsée au sommet des charts de l’App Store sur Android et iOS.]

Si vous pensez que les conditions générales de FaceApp sont effrayantes, vous pouvez consulter le site de Facebook ou tout autre site de réseau social… Tout cela survient alors que les utilisateurs des médias sociaux semblent alarmés par le fait que l’application collecte des métadonnées à partir de leur smartphone. Mais la plupart des applications que vous avez font peut-être pire… Mais vous ne le savez pas ! Même la CNIL sans mêle en donnant quelques conseils pour les utilisateurs d’applications de retouche photo permettent d’appliquer des effets spéciaux par « morphing » pour vieillir, rajeunir, ou tester un effet esthétique à partir d’une seule image de l’utilisateur.

FaceApp a déclaré à CNBC qu’elle ne vendait et ne partageait aucune donnée utilisateur avec des tiers et que les données utilisateur n’étaient pas transférées en Russie. Elle a également précisé que seule une photo sélectionnée était téléchargée par l’application (une réponse aux affirmations selon lesquelles elle aurait accès à l’intégralité de votre bibliothèque de photos) et la société a indiqué qu’elle supprimerait les données des serveurs à la demande des utilisateurs. Bien que la confidentialité des photos soit toujours une préoccupation valable, ce que FaceApp peut faire avec vos photos n’est pas très différent de ce que permettent les conditions de service de Facebook. Lorsque vous utilisez Facebook, vous les autorisez à utiliser votre nom, votre photo de profil et des informations sur les actions que vous avez effectuées sur Facebook à côté ou en relation avec des annonces, des offres et d’autres contenus sponsorisés.

Vous êtes tout à fait en droit de vous inquiéter de la capacité de FaceApp d’envoyer vos photos sur un serveur distant en Russie, mais souvenez-vous que d’autres applications telles que SnapChat envoient également vos photos aux serveurs distants avant qu’elles ne soient automatiquement supprimées. FaceApp a déclaré qu’elle télécharge les photos de l’utilisateur sur les serveurs Google Cloud et Amazon Web Services, selon TechCrunch

Comme FaceApp, Instagram collecte des métadonnées telles que l’emplacement d’une photo ou la date de création du fichier. L’application de partage de photos a également accès à votre appareil photo. Selon sa politique de données, Instagram utilise ces informations pour “fournir, personnaliser et améliorer” ses produits.

Check Point a fait le tour de l’application voici ce qu’il en ressort :

Permissions :

a. L’application utilise très peu de permissions, et uniquement celles nécessaires à son fonctionnement.
b. État d’Internet et du réseau – pour se connecter aux serveurs de FaceApp et échanger des données.
c. Appareil photo – pour prendre des photos et des vidéos.
d. Lecture et écriture sur un stockage externe – pour échanger des images avec l’appareil.
e. Facturation – pour les achats intra-application (autres filtres je suppose).
f. Réveil – fait partie du service FireBase.
g. Autres autorisations de gservices.

Accès aux données :

a. Comme mentionné ci-dessus, l’application peut accéder à la galerie et au stockage externe.
b. Il est possible de charger un fichier .dex à partir d’Internet, ce qui est utilisé pour les services liés à Google (permission g.)
c. Les informations liées à l’appareil sont envoyées sur Internet – fait partie du service FireBase (version d’Android et autres informations similaires).

Traitement d’image :

a. Nous pouvons dire que l’ensemble des processus de traitement des images est effectué sur les serveurs de FaceApp dans le Cloud.
b. Les données sont envoyées sur leurs serveurs, via HTTPS, pour être traitées.

En conclusion, ils n’ont rien trouvé d’extraordinaire dans cette application. Cette application semble avoir été développée dans le bon sens, pas de permissions agressives, et elle fait ce qu’elle prétend faire. Ses auteurs déclarent même dans leur politique de confidentialité que les données sont envoyées vers leurs serveurs

https://faceapp.com/privacy