Publié le 16 avril 2008, modifié le 16 octobre 2014.
Par La Rédaction

Développement social pour les pays émergents

Publié le 16 avril 2008, modifié le 16 octobre 2014.
Par La Rédaction

le Web et l’Internet en particulier, à la fin des années 80, a changé le monde, qui offre un nouveau paradigme en matière de communication, d’échange et de commerce, alors que la nouvelle société de l’information se développe encore aujourd’hui, un nouveau fossé s’est également produit c’est ce qu’on appelle la fracture numérique, en particulier dans les pays en développement. C’est aussi un paradoxe car c’est également une occasion sans précédent pour ce type de pays.

Fournir un minimum de services (santé, éducation, affaires, du gouvernement, etc) pour les communautés rurales et les populations défavorisées est d’une importance majeure pour améliorer la vie des gens, et pour soutenir le développement. Utiliser les TIC serait peut-être le plus facile et le seul moyen de développer et de déployer ces services. Il est donc essentiel de travailler à combler ce fossé numérique.

Dans ce contexte, la récente explosion de la téléphonie mobile dans les pays en développement est une grande chance, 80% de la population mondiale est aujourd’hui couverte par un réseau GSM. Ce chiffre illustre le potentiel de la plate-forme mobile d’être la bonne solution pour déployer des services. Une première étape dans la concrétisation de ce potentiel a été l’apparition, au cours des deux dernières années, de nombreux cas de réussite à l’utilisation du téléphone mobile dans les pays en développement. Mais il faut aller plus loin, il est essentiel de comprendre les principaux défis de l’intégration des TIC dans les communautés défavorisées et dans l’amélioration de la vie des gens.

La W3C Mobile Web lance une initiative sous forme d’atelier pour identifier les défis de l’utilisation des TIC dans le développement et ainsi évaluer comment les technologies du Web sur les téléphones mobiles, pourrait constituer une voie à explorer, l’atelier aura lieu les 2-3 juin 2008 à Sao Paulo, au Brésil

Lire aussi